Projet d’arrêté suspendant la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2022-2023

Consultation du 02/07/2022 au 22/07/2022 - 4167 contributions

La Barge à queue noire (Limosa limosa) est actuellement classée « vulnérable » sur la liste rouge française et « quasi-menacée » sur la liste rouge mondiale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans et prohibe la chasse dans l’ensemble des pays signataires.

Afin de tenir compte de ce plan et de l’engagement français en matière de protection des espèces protégées, la chasse a été suspendue sur le territoire national à trois reprises de 2008 à 2013, de 2015 à 2018, de 2019 à 2021. Cette dernière période ayant été prolongée jusqu’au 30 juillet 2022 par arrêté du 12 juillet 2021 relatif à la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine.

Considérant le renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise qui se trouverait dans un meilleur état de conservation que celle néerlandaise.

Il est donc proposé de suspendre par arrêté ministériel la chasse de la Barge à queue noire pour la saison cynégétique 2022-2023.

Ce projet a fait l’objet d’un vote défavorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 1er juillet 2022.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au Journal officiel de la République française.

Partager la page

Commentaires

  •  La France respectueuse des accords internationaux concernant la barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 10h09

    je suis favorable l’arrêté suspendant la chasse de la barge à queue noire, sur plusieurs années afin de reconstituer des effectifs plus importants que ceux pouvant l’être sur une seule année.
    La France étant le dernier pays d’Europe à autoriser la chasse de cette espèce menacée d’extinction, en contradiction avec sa signature des accords internationaux sur son interdiction.

  •  Favorable à l’arrêt définitif de la chasse à la Barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 10h02

    Quand les scientifiques parlent d’espèce en danger, tout humain responsable doit tout mettre en œuvre pour éviter la disparition d’une espèce de plus. Nous sommes responsables de la sixième extinction. Les Barges à queue noire ne sont pas un détail, ce sont des maillons de plus dans l’écroulement total de la biodiversité, souvent lié à nos activités et involontaires . Pour sauver ces espèces de gros efforts sont faits partout et au minimum on cesse de les tuer pour le plaisir. Mais que des excités de la gâchette redemandent toujours de pouvoir tirer ces espèces en danger, cela dépasse l’entendement . Plus que de la bêtise, c’est plutôt du cynisme "je m’octroie le plaisir de tuer les derniers". Et ces même se disent vrais protecteurs , vrais écologistes, gestionnaires de la nature c’est affligeant. Je suis bien sûr pour ce moratoire mais surtout pour l’interdiction totale de chasse pour cette espèce et toute espèce en danger voire soupçonnée du moindre déclin.

  •  suspension chasse barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 10h02

    Je suis pour la suspension de la chasse de cette espèce en fragilité de population. Dès qu’une espèce est identifiée en diminution de population, la chasse devrait être interdite. Et ce pour plusieurs années afin de laisser les populations se reconstituer.
    Le moratoire devrait être porté à 5 ans.

  •  Arrêté de suspension chasse barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 09h45

    Je suis favorable à cet arrêté. La barge à queue noire a été classée sur liste rouge par l’UICN, ce qui signifie qu’elle est menacée et que ses populations sont en difficulté. Ce qui contribue à demander que le moratoire soit de 5 ans.

  •  Projet d’arrêté barge à queue noire : avis défavorable , le 22 juillet 2022 à 09h32

    La suspension de la chasse aurait probablement un effet contre-productif en réduisant l’effort des chasseurs en termes d’aménagement des habitats.

  •  Favorable à la suspension de la chasse de la barge à queue noire , le 22 juillet 2022 à 09h26

    Je suis favorable à la suspension de la chasse de cette espèce menacée.

  •  favorable au projet d’arrêté, le 22 juillet 2022 à 09h17

    Je suis favorable à l’arrêté de suspension de la chasse de la barge à queue noire et à l’interdiction de cette chasse dans la durée.

  •  Favorable à l’arrêté de suspension de la chasse de la Barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 08h49

    Je suis favorable à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire pour la saison cynégétique 2022-2023. Je suis favorable à l’interdiction de cette chasse.

  •  FAVORABLE à l’arrêt de la chasse de la barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 08h30

    Je suis favorable à l’arrêt de la chasse de cet espèce menacée.

  •  Avis favorable, le 22 juillet 2022 à 08h27

    Je dépose un avis FAVORABLE au projet d’arrêté visant à suspendre cette chasse pour la saison 2022/2023 et à un moratoire sur la chasse de cette espèce jusqu’en 2025

  •  Avis favorable à l’arrêt définitif de la chasse de la barge à queue noire, le 22 juillet 2022 à 07h30

    Avis favorable pour arrêté cette pratique déplorable primant toujours la même excuse, la soit disant régulation, alors qu’ils se permettent dans certaines pratiques de relâcher des individus élevés en captivité, on marche sur la tête. Nous devons plutôt réguler les chasseurs et tous ces irresponsables disposant d’une arme de chasse causant des dommages constant sur la faune, la flore et sur leurs propres congénères.

  •  Défavorable , le 22 juillet 2022 à 01h39

    Je défavorable à l’interdiction, on a besoin de réguler l’espèce.

  •  Avis totalement FAVORABLE, le 22 juillet 2022 à 00h04

    La barge à queue noire fait tristement partie des espèces en régression et figure sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature au titre des espèces vulnérables en France et quasi menacées à l’échelle mondiale. Non seulement cette suspension est indispensable, et accessoirement incontournable compte-tenu des engagements pris par la France, mais c’est même l’interdiction définitive de la chasse de cette espèce qu’il faut désormais mettre en œuvre !

  •  Suspension de la chasse de la barge à queue noire, le 21 juillet 2022 à 23h56

    Je suis favorable à la suspension de la chasse à la barge à queue noire, car c’est une espèce menacée !

  •  Avis défavorable à cet arrêté , le 21 juillet 2022 à 23h48

    L espèce est en bon état de conservation. Les chasseurs sont responsables

  •  Favorable à la suspension de la chasse de la barge à queue noire , le 21 juillet 2022 à 23h43

    La préservation de la biodiversité doit être notre priorité. Il faut une interdiction pérenne de la chasse de la barge à queue noire sur laquelle pèsent trop de menaces liées aux activités humaines.
    Favorable à une interdiction totale et de longue durée.

  •  Favorable à cette suspension sur 2022/2023 et au delà , le 21 juillet 2022 à 23h20

    La baisse drastique constatée des populations d’oiseaux en général et de la Barge à queue noire en particulier doit conduire notre pays à un moratoire de longue durée sur la chasse des oiseaux . Le non-respect des interdictions ou des quotas de chasse doit en outre être plus étroitement surveillé et réprimé.

  •  Arrêté oui. Mais plus encore. Necessité d’un moratoire., le 21 juillet 2022 à 23h15

    Bien sûr,il faut reconduire la suspension de la chasse par arrêté, mais il faudrait une interdiction pérenne pour cette espèce à la situation précaire.

  •  AVIS FAVORABLE : Projet d’arrêté suspendant la chasse de la barge à queue noire , le 21 juillet 2022 à 22h54

    Il est important d’avoir un plan à long terme pour sauver ces espèces.
    Il faut tout faire pour enrayer la 6éme extinction ce qui parait primordial que de distraire une population de chasseurs dont le but est de tuer.
    Prenons en compte la vue des scientifiques et du CNPN.
    La barge à queu noire à le droit d’exister sur l’ensemble du territoire et pour les générations humaines à venir.
    Cordialement

  •  arrêt de la chasse à la barge à queue noire, le 21 juillet 2022 à 22h42

    Il faut arrêter cette chasse et faire le moratoire à minima jusqu’en 2028 comme prévu dans les accords internationaux

Sur le même thème