EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté suspendant la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2022-2023

Du 02/07/2022 au 22/07/2022 - 4167 commentaires

Ce projet d’arrêté a pour objet de suspendre la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2022-2023.

La Barge à queue noire (Limosa limosa) est actuellement classée « vulnérable » sur la liste rouge française et « quasi-menacée » sur la liste rouge mondiale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans et prohibe la chasse dans l’ensemble des pays signataires.

Afin de tenir compte de ce plan et de l’engagement français en matière de protection des espèces protégées, la chasse a été suspendue sur le territoire national à trois reprises de 2008 à 2013, de 2015 à 2018, de 2019 à 2021. Cette dernière période ayant été prolongée jusqu’au 30 juillet 2022 par arrêté du 12 juillet 2021 relatif à la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine.

Considérant le renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise qui se trouverait dans un meilleur état de conservation que celle néerlandaise.

Il est donc proposé de suspendre par arrêté ministériel la chasse de la Barge à queue noire pour la saison cynégétique 2022-2023.

Ce projet a fait l’objet d’un vote défavorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 1er juillet 2022.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au Journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis de France Nature Environnement, par France Nature Environnement , le 4 juillet 2022 à 13h03

    FNE est favorable à la suspension de la chasse de cette espèce menacée, qui figure sur la liste rouge française avec le statut "vulnérable".
    Cependant, la durée d’une année est manifestement insuffisante pour permettre la remontée des effectifs de barge à queue noire. Nous demandons que la durée du moratoire soit portée à cinq ans.

  •  Avis favorable malgré réserve, par pascal Ribaud , le 4 juillet 2022 à 12h26

    Chasseur, cela me parait cohérent vis à vis du plan AEWA .
    Une question se posera sur la sous espèce islandaise à terme .
    Si nous regardons ce plan , j’aimerai que les autres actions indiquées soient menées aussi clairement.
    Par exemple, pâturage extensif intéressant mais comment faire quand sous raison de climat il y a un dogme d’arrêter l’élevage ...On oublie comme d’habitude les complexités de écosystèmes et l’approche écosystémique et non mono vue d’une situation.. Dommage pour les prairies remplacées par des champs de céréales (cela est valable pour d’autres espèces).
    Souhaitant que cette mesure qui pourra être adaptée notamment dans le cadre de la ss espèce islandaise aide cette espèce.
    ET merci à nos décideurs de prendre des mesures aussi fermes pour la protection de son milieu et des impacts de prédations (ah oui cela n’est pas politiquement correcte ...) conformément au plan d’action AEWA cité

  •  Oui, mais pas seulement, par Descabanes , le 4 juillet 2022 à 11h58

    Compte tenu de l’état de conservation de la Barge à queue noire, la suspension de sa chasse est indispensable. Et d’ailleurs :

    - pourquoi n’est-ce pas automatique ?

    - pourquoi un an seulement, alors qu’il faut de toutes façons suspendre la chasse jusqu’en 2028 au moins ?

    - avant d’envisager de rétablir la chasse de la Barge à queue noire, pourrait-on savoir à quoi sert cette chasse ?

    - en plus du moratoire sur la chasse, où en sont l’analyse et la suppression des autres menaces qui pèsent sur cette espèce et son habitat ?

    Ces questions restent en suspens depuis des années, merci d’y apporter rapidement des réponses concrètes.

    Merci également d’arrêter, de toute urgence, la chasse des autres espèces menacées ou en déclin (vanneau, tétras, huîtrier pie, alouette, morillon...)

  •  Pour le maintien de la fermeture de la chasse à la Barge à queue noire, par Valentin Condal , le 4 juillet 2022 à 10h07

    La fermeture de la chasse à la Barge à queue noire doit être effective tant que ses populations n’atteindront pas leur niveau historique et que l’espèce ne devient pas susceptible d’occasionner des dégâts puisque seule la chasse de ces espèces peut être tolérée.

  •  Avis sur le Projet d’arrêté suspendant la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2022-2023 , par Delesalle , le 4 juillet 2022 à 09h37

    Bonjour,

    Je suis favorable à la suspension de la chasse de la barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2022-2023, tout en sachant que ce n’est pas en un an que les populations retrouveront un niveau acceptable. Pourquoi ne pas la suspendre pour 5 ou 10 ans?

  •  Chasse de la barge à queue noire, par Desfarges Ludovic , le 4 juillet 2022 à 06h38

    Je suis pour l’arrêté.
    Elle est classée « vulnérable » sur la liste rouge française et « quasi-menacée » sur la liste rouge mondiale de l’UICN, ce qui s’explique notamment par le fait que les populations nicheuses françaises restent restreintes et d’habitats fragiles.je crois qu’il y a suffisamment d’arguments.

  •  Défavorable au projet , par Julien , le 3 juillet 2022 à 20h03

    La barge à queue noire, que nous retrouvons massivement sur les côtes atlantique doit pouvoir être chasser dans le cadre de la gestion adaptative avec un quotas strict.