EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Chasses traditionnelles et détermination des quotas de prélèvements pour la campagne 2018-2019 dans le département des Ardennes

Du 24/07/2018 au 14/08/2018 - 11041 commentaires

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle dont ceux à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes pour la capture des grives, merles noirs, vanneaux et pluviers dorés.

Sur la base de l’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", qui prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, deux arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses dans les Ardennes.

L’objet des présents arrêtés soumis à la consultation du public est de définir les quotas de prélèvement autorisés pour chaque saison.

Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant la date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, le préfet délivre les arrêtés d’autorisation individuelles.


Télécharger :

Commentaires
  •  Non a cette chasse d’un autre age., par Solari Marc , le 25 juillet 2018 à 19h54

    Alors que toutes les espèces de passereaux sont en déclin partout en Europe. il est aberrant d’autoriser une tuerie supplémentaire au non de la tradition.
    Qui n’a d’ailleurs de tradition que le nom puisque les pratiquants utilisent tous les moyens modernes pour capturer les oiseaux. Voitures,enregistrements de chant etc ...
    Et les prises sont conservées au congélateur ...
    Alors qu’on arrête une fois pour tout cette hypocrisie.

  •  chasse dans les Ardennes, par JOYEUX FRANCOISE , le 25 juillet 2018 à 14h59

    N avez vous donc d autres préoccupations que celles de statuer sur la destruction d animaux?Et les dégats colosseaux commis par les humains?Là c est TABOU !Dérisoire et petit que cet acharnement sur des innocents sans défense !
    BARBARIE !LACHETE !OBSCURANTISME !

  •  Réduire les quotas de prélèvements autorisés, par Annette POTIN , le 25 juillet 2018 à 12h25

    Alors que les constats sur la diminution constante du nombre des individus de la plupart des espèces d’oiseaux sont assez alarmants, il paraît urgent de diminuer rapidement les quantités autorisées à être prélevées .
    Vu la pression exercée par les chasseurs, il est sans doute difficile d’interdire tout prélèvement mais il sera nécessaire d’y arriver progressivement et assez rapidement si nous voulons que nos enfants puissent encore écouter les chants des oiseaux.
    Il faut que les décideurs politiques prennent la mesure de ce qui est véritablement prioritaire et indispensable pour la survie de
    l’humanité.Et c’est sans conteste la préservation de la nature et de la biodiversité.

  •  Avis favorable. Vu, par Roualet , le 25 juillet 2018 à 12h20

    Avis favorable.

  •  Contre, par GIROUD Marc , le 25 juillet 2018 à 11h53

    Bien évidemment contre... aucun contrôle, aucune capacité du monde cynégétique, complicité des forces de l’ordre et judiciaire... on connait la musique depuis des décennies en France !

  •  CITOYEN RESPONSABLE, par Ferrié , le 25 juillet 2018 à 07h55

    Je suis contre la chasse aux animaux autre qu’avec arme à feu. Interdire le piégeage et le déterrage de tout animal.

  •  quotas de prélèvements, par Roncin , le 25 juillet 2018 à 07h53

    Je m’oppose formellement à ce type de chasse qui encourage le braconnage d’autres espèces . Cela me fait mal au coeur de penser que j’essaie de protéger et de nourrir en hiver des oiseaux qui ensuite vont finir dans l’estomac de goinfres.

  •  Mettre un terme au saccage de la nature, par Patrick JANIN , le 25 juillet 2018 à 05h42

    Je préconise le quota 0.

    Cette chasse dite traditionnelle doit disparaître définitivement. La prétendue tradition ne saurait être une justification : la protection de la nature est d’intérêt général et le saccage de la nature ne saurait être admis au nom de la tradition.

    Tous les oiseaux migrateurs doivent être intégralement protégés.

    Patrick JANIN
    Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire

  •  Chasses traditionnelles, par yves Bertrand , le 24 juillet 2018 à 22h13

    De grâce arrêtons ces massacres d’oiseaux ! Leurs populations sont en chute libre.

  •  Chasses traditionnelles et détermination des quotas de prélèvements pour la campagne 2018-2019 dans le département des Ardennes, par Pierrick MARION , le 24 juillet 2018 à 22h03

    La situation des espèces migratrices est telle qu’il devient irresponsable de continuer des pratiques d’un autre temps.

  •  Les traditions ont bon dos, par Joël Minois (président de l'Association Ornithologique et Mammalogique de Saône-et-Loire) , le 24 juillet 2018 à 19h33

    Les traditions, c’était aussi de rouer les brigands et plein d’autres pratiques plus ou moins recommandables. Ici comme trop souvent, on ne nous soumet que des affirmations et des opinions et jamais des faits et des chiffres qui permettraient de se faire une opinion fondée. C’est quoi, une "faible quantité" ? quelle est la population de ces espèces ? Quelqu’un qui proposerait un jeu d’arguments de ce genre pour lancer un produit dans l’industrie serait licencié sur le champ.