EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021

Du 26/06/2020 au 17/07/2020 - 6723 commentaires

Les projets d’arrêtés définissent les quotas de prélèvement d’alouettes des champs (Alauda arvensis) autorisés pour la saison 2020-2021 à l’aide de pantes et matoles, moyens de chasse traditionnelle, dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, vanneau et pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Les quatre projets d’arrêtés maintiennent les quotas pour la saison 2020-2021 dans chacun des départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques, au même niveau que ceux de la précédente période de chasse.

Ces projets ont fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 26 juin 2020.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au Journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021, par duvoux , le 17 juillet 2020 à 11h20

    Je donne un avis favorable à la capture de l’alouette des champs dans les départements de la Nouvelle Aquitaine, cette pratique prélève peu d’oiseaux.

  •  Défavorable à ce projet d’arrêté, par Lebreton , le 17 juillet 2020 à 11h19

    Laissons les animaux tranquilles ! Ces pièges tues sans faire de différences ! Le nombre d’espèces d’oiseaux est en déclin partout en France. Cela doit être interdit, ayons le courage de s’opposer à cela et donnons l’exemple pour bannir ces actes.

  •  Alouette des champs, par Jean-Yves Bocher , le 17 juillet 2020 à 11h17

    C’est du grand n’importe quoi, il n’y en a plus ! l’homme est devenu fou et va le payer !

  •  Défavorable, par BOUCHELET , le 17 juillet 2020 à 11h15

    Cessons ces méthodes et laissons les animaux libres de voler ...

  •  Projets arrêtés relatif capture d alouettes des champs à l aide de m atoll et plantes dans le département Nouvelle Aquitaine, par Maurice , le 17 juillet 2020 à 11h12

    Je donne un avis favorable au mode de capture de l alouette des champs à l aide de m à tollé ou pâte dans la région nouvelle aquitaine
    Pratique très encadrée dans le pays

  •  projets d’arrêtés relatifs à la capture de d’alouette des champs, par girat marie , le 17 juillet 2020 à 11h11

    je suis défavorable à la capture et la chasse des alouettes
    Si on veux faire perdurer les traditions, pourquoi ne jetterions nous pas les chrétiens aux lions?

  •  Contre les projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021, par Lambert Christine , le 17 juillet 2020 à 11h03

    Contre ce type de pratiques dites traditionnelles, bons nombres d’entre elles doivent être bannies, nous ne pouvons nous cacher éternellement derrière les traditions quand il s’agit de tuer une espèce animale ! Nul n’a besoin de cela pour revendiquer son appartenance à une region, un département, un pays, bon nombre de tradition ne font de mal à aucun être vivant et suffisent à nous sentir proche de nos racines.

  •  défavorable au projet d’arrêté, par Paul , le 17 juillet 2020 à 11h00

    Qu’est-ce que ces "traditions" apportent à la société ? Rien, à part satisfaire le plaisir égoïste de quelques-uns et donner une image lamentable de notre pays. Nos populations d’oiseaux souffrent déjà assez (pollution, pesticides, mauvaises pratiques agricoles, intensification de l’urbanisation et perte des habitats etc.). Heureusement que nous ne gardons pas toutes nos "traditions", car sinon nous serions encore au Moyen-Age !
    Interdire ces pratiques va au-delà de la protection de la nature : il s’agit de se positionner pour une France tournée vers l’avenir, capable de se remettre en question.
    Faut-il attendre qu’il n’y ait plus du tout d’oiseaux pour se dire "ah ben zut alors, si on avait su…" ?

  •  Défavorable à l’utilisation de plantes et matoles, par Fruleux Daniel , le 17 juillet 2020 à 10h57

    Cette activité est qualifiée de Braconnage dans le reste la France le bon sens voudrait qu’il n’y ait pas d’exception. La gastronomie du sud ouest n’a pas besoin des plats à base de petits passereaux pour s’exprimer

  •  Projet d’arrêté relatif à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles pour la campagne 2020 2021, par FUSTER , le 17 juillet 2020 à 10h50

    Totalement DÉFAVORABLE à cet arrêté dans les 4 départements de Nouvelle Aquitaine.
    Les populations d’oiseaux disparaissent et ces soi disant "traditions" n’existent que pour plaire à une infime minorité sans aucun respect pour les lois européennes de protection de la faune sauvage.
    Des méthodes cruelles des souffrances, tout ce que les chasseurs aiment pour satisfaire leur ego.

  •  défavorable, par Boukef , le 17 juillet 2020 à 10h46

    Défavorable à ce projet. La "tradition" n’est qu’un prétexte pour perpétuer des pratiques cruelles d’un autre âge et en contradiction totale avec l’effondrement des populations d’oiseaux. Il est grand temps d’évoluer, de se tourner vers l’avenir, et de ne plus considérer la nature comme un terrain de jeu de destruction. L’Europe inflige des amendes à la France pour son non respect de la Directive oiseaux, et ce sont tous les citoyens qui payent pour le plaisir égoïste de quelques-uns. C’est inadmissible.
    Et quand certains prétendent que ce type de chasse "ne dérange personne", eh bien si. C’est dérangeant de voir quelques individus s’octroyer le droit de détruire le vivant uniquement pour s’amuser, de porter atteinte aux populations d’oiseaux, de donner une image lamentable de notre pays, vu de l’étranger. Sans parler des amendes déjà évoquées.

  •  Avis défavorable, par d'Almeida , le 17 juillet 2020 à 10h34

    Las populations aviaires s’effondrent, il faut cesser de prélever des individus sous prétexte de "chasse traditionnelle" !

  •  avis favorable, par jean , le 17 juillet 2020 à 10h31

    Je donne un avis favorable pour quelques chasseurs qui la pratique çà ne dérange personne

  •  Totalement opposé à cet arrete, par Raymond gauch , le 17 juillet 2020 à 10h30

    Le conseil de la chasse et faune sauvage essentiellement composé de chasseurs ou d alliés pro chasse est encore derrière cet arrêté et les associations y sont inexistantes

  •  Avis défavorable , par Lhuillier , le 17 juillet 2020 à 10h29

    La crise sanitaire que nous vivons est du fait de la pression trop importante que nous mettons sur la faune et la flore il est urgent de stopper ces procédés archaïques . Préservons la c’est vital !.

  •  Avis favorable, par Echerbault Jordy , le 17 juillet 2020 à 10h27

    Avis ,favorable à nos traditions.

  •  Chasse à la matelote en Nouvelle Aquitaine, par Fermé Marc , le 17 juillet 2020 à 10h15

    Avis favorable à cette chasse traditionnelle dont l’impact est négligeable sur les populations

  •  Avis défavorable, par BELLENGER , le 17 juillet 2020 à 10h09

    Les populations d’alouette des champs est en train de s’effondrer, du fait notamment de l’usage des pesticides. Cette chasse est une erreur désastreuse.

  •  Capture alouette des champs , par Segaud , le 17 juillet 2020 à 10h09

    Oui à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes ou de madoles

  •  Capture alouette des champs , par Segaud , le 17 juillet 2020 à 10h07

    Oui à la capture de l’alouette des champs