Projet d’arrêté relatif aux mesures de restriction, en période de sécheresse, portant sur le prélèvement d’eau et la consommation d’eau des installations classées pour la protection de l’environnement

Consultation du 24/05/2023 au 13/06/2023 - 20 contributions

Cette consultation publique est réalisée en application de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement pour la mise en œuvre du principe de participation du public aux décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement prévu à l’article 7 de la Charte de l’environnement.

Le projet de texte, qui sera soumis au Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques du 20 juin 2023, est disponible.

Vous pouvez le consulter et faire part de vos observations, via le lien en bas de page « Déposer votre commentaire », du 24 mai 2023 jusqu’au 13 juin 2023 inclus.

Le contexte :

Depuis plusieurs années, les épisodes de sécheresse que connait le territoire s’intensifient et s’allongent au-delà des périodes estivales. Le 30 août 2022, 93 départements faisaient l’objet de mesures préfectorales de restrictions, dont 79 pour lesquels le niveau de gravité de crise sécheresse était atteint. Le 1er décembre 2022, 22 départements présentaient toujours des zones en crise.

La sécheresse s’est également maintenue sur l’hiver 2023. Selon le BRGM, en janvier 2023, 60 % des nappes d’eau souterraines présentaient un niveau en-dessous des normales mensuelles. Selon Météo France, l’ensemble des départements affichaient au 18 février 2023 un niveau d’humidité des sols anormalement bas, avec des niveaux records en Auvergne-Rhône-Alpes, en Hauts-de-France ou encore en Occitanie.

Le jeudi 30 mars 2023, le Président de la République a annoncé le Plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau, dont l’axe V fixe l’objectif d’être en capacité de mieux répondre aux crises de sécheresse. A ce jour, la réglementation applicable aux ICPE ne dispose pas d’un cadrage national propre à la gestion de l’eau en période de sécheresse.

Dans ce contexte, la direction générale de la prévention des risques propose un projet d’arrêté ministériel visant à définir des mesures de restriction en période de sécheresse applicables aux ICPE relevant du régime de l’autorisation ou de l’enregistrement.

Les objectifs :

Le projet de texte vise à établir un cadre réglementaire national dédié pour la mise en œuvre d’une gestion plus sobre de la ressource en eau au sein des sites industriels en période de sécheresse.

Les dispositions :

Le projet de texte précise les niveaux de réduction à respecter sur les prélèvements ou sur la consommation nette en eau des installations, en fonction du niveau de gravité de la sécheresse sur leur territoire d’implantation.

Il fixe également des modalités d’exemption à ces restrictions en fonction des secteurs d’activité, des économies d’usage de l’eau déjà réalisées et de la capacité de réutilisation des eaux au sein des installations.

Partager la page

Commentaires

  •  Analyse du projet d’arrêté sécheresse , le 26 mai 2023 à 08h51

    1/ L’exclusion portant sur "l’alimentation en eau pour l’abreuvement, la santé et le bien-être des animaux " permet de considérer que l’ensemble des interventions et activités nécessaires aux besoins physiologiques essentiels des animaux doit être assuré. Ainsi la fabrication d’aliment, le lavage et les soins habituels entrent dans le champ d’exemption.

    2/ La méthodologie de calcul de réduction ne tient pas compte de la situation de départ, ni du caractère fluctuant ou saisonnier de l’activité. C’est une limite à cette approche simpliste de % de réduction sans tenir compte du contexte global de l’installation.

    3/ à noter le mécanisme d’exemption intéressant pour les installations qui réutilisent 20% de leur eau en recyclage, même si les possibilités réglementaires pour les établissements ICPE, notamment agro-alimentaires, sont à ce jour extrêmement restreintes

Sur le même thème