Projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts

Consultation du 10/12/2021 au 01/01/2022 - 907 contributions

Pièce jointe : Décision du 7 juillet 2021 du Conseil d’État

Le classement du renard roux en tant qu’espèce susceptible d’occasionner des dégâts dans le département des Vosges

La décision du conseil d’État du 7 juillet 2021 indique que « l’arrêté du 3 juillet 2019 est annulé en tant qu’il inscrit sur cette liste le renard roux dans le département des Vosges en dehors des zones où il est susceptible d’occasionner des dégâts ».
Au regard des données remontées en 2019 par le département des Vosges, les critères suivants ont été retenus pour définir les zones où le renard est susceptible d’occasionner des dégâts :
• Présence d’élevage de volaille ;
• Présence d’élevage de léporidé ;
• Présence d’élevage de petit gibier ;
• Réalisation d’au moins un lâcher de repeuplement de petit gibier sur la commune, entre 2015 et 2019 ;
• Déclaration de dégâts de renard sur la commune.
En applications de ces critères, sur les 507 communes des Vosges, il est ainsi proposé d’inscrire le renard espèce susceptible d’occasionner des dégâts sur 262 communes.

Un arrêté modificatif déclinant la décision du Conseil d’État

Par ailleurs, le projet d’arrêté ministériel consolide la décision du Conseil d’État.
Ainsi, le projet d’arrêté modifie l’article 2 de l’arrêté du 3 juillet 2019 de façon à ne plus faire mention du putois (Mustela putorius).

Le projet d’arrêté ministériel décline ensuite, département par département, les modifications à apporter à la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts. Sont ainsi retirés du classement :
• la martre dans le département de l’Ain ;
• le putois dans le département de la Loire-Atlantique ;
• la pie bavarde dans le département du Loiret ;
• l’étourneau sansonnet dans le département de la Marne ;
• la martre dans le département de la Moselle ;
• le putois dans le département du Pas-de-Calais ;
• la martre dans le département des Hautes-Pyrénées ;
• le renard roux dans le département des Yvelines ;
• le renard roux dans le département de l’Essonne ;
• le renard roux et la pie bavarde dans le département du Val-d’Oise.

Conformément à la décision du Conseil d’État, la fouine et la pie bavarde sont par ailleurs classées espèces susceptibles d’occasionner des dégâts sur l’ensemble du département du Calvados.

Le projet d’arrêté a été examiné le 2 décembre 2021 avec avis favorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Le projet présente un impact sur l’environnement et nécessite à ce titre une consultation publique en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.

Partager la page

Commentaires

  •  pas OK pour détruire le renard dans les Vosges. , le 31 décembre 2021 à 11h33

    je suis contre la destruction du renard dans les Vosges pour les raisons suivantes :

    depuis le temps que son rôle dans la régulation des rongeurs est reconnu
    ainsi que son action bénéfique contre la dissémination de la borréliose

    Contre la méthode utilisée : que l’administration se base sur des déclarations de dégats non vérifiées et du coup partisanes, fantaisistes, malhonnêtes…

    Enfin que le renard paye pour la négligence de ceux qui ne sont pas capables de protéger leurs volailles et pour la sottise des chasseurs qui relâchent des cocottes

  •  avis defavorable , le 31 décembre 2021 à 11h32

    Alors que la biodiversité est au plus mal, arrêtons le massacre.
    La maladie de lyme est un véritable problème de santé publique.Le renard prédateur de petits rongeurs nous aide contre les tiques.
    Cela fait plus de trente ans que les chasseurs régulent les sangliers on voit le résultat !!!

  •  Arrêtons de chasser les renards !, le 31 décembre 2021 à 10h35

    Arrêtons de chasser les renards si utiles à la régulation des rongeurs et autres, notamment vis à vis de la lutte contre la propagation de la maladie de Lyme.
    Quand on touche à un maillon du système naturel, notamment les grands prédateurs, de nombreuses conséquences néfastes s’en suivent…

  •  Vous avez dit nuisible ? , le 31 décembre 2021 à 10h33

    A l’heure où la faune sauvage disparait à une vitesse hallucinante, il me semble scandaleux de penser encore qu’un animal est "nuisible", le seul animal qui détruit tout étant l’humain.
    Le déséquilibre de la nature vient du fait que l’homme y met son grain de sel, uniquement pour des raisons de confort personnel, mais en rien pour protéger l’environnement.
    Je suis donc contre toute liste de nuisible et contre toute destruction animale.
    Laissez vivre les prédateurs naturels et laissez la nature en paix, vous verrez que tout ira mieux.

  •  Défavorable au classement du renard roux comme nuisible, le 31 décembre 2021 à 10h10

    Le renard roux est un prédateur naturel. Il remplit un rôle essentiel dans l’écosystème, dans les Vosges ou ailleurs. Il n’est pas admissible qu’il soit considéré comme nuisible. Il est urgent d’agir pour préserver la faune et la flore alors que les rapports scientifiques alarmant sur l’effondrement du vivant s’accumulent.

  •  Non contre cet arrêté , le 31 décembre 2021 à 09h55

    Ces animaux ne sont pas des nuisibles, ils ont un rôle important dans la biodiversité.
    l’homme est plus nuisible que lui à tout point de vue.

  •  NON à ce projet, le 31 décembre 2021 à 09h50

    je dis NON à ce projet d’arrêté visant à détruire la faune pour satisfaire le lobby de la chasse

  •  défavorable à cet arrêté , le 31 décembre 2021 à 09h47

    je suis défavorable au projet du classement Esod du renard dans le Jura. Il y’ en a assez du lobby des chasseurs. La nature se régule seule sans l’intervention humaine

  •  AVIS DEFAVORABLE AU CLASSEMENT ESOD DU RENARD, le 31 décembre 2021 à 08h31

    Compte tenu des nombreux services rendus par cet animal , il parait vraiment incompréhensible de le considérer comme nuisible.Seuls les chasseurs souhaitent leur régulation pour protéger le gibier d’élevage qu’ils lâchent et qui pose par ailleurs de sérieux risques pour la faune sauvage. AVIS DEFAVORABLE.

  •  l’occasion ne fait pas le larron, le 31 décembre 2021 à 07h13

    excédé par les suspicions de dégâts attribués à la faune. Ayant planté des milliers d’arbres sans aucune destruction (dues à tous ces nuisibles patentés que l’on nomme animaux sauvages), simplement, tiens oui simplement parce que cela avait été réalisé dans les règles de l’art, je vous demande de reconsidérer votre mission de régulation, de la nettoyer de tout cet imaginaire sanguinaire basé sur l’holocauste, qui n’aboutit qu’à des déséquilibres chroniques, dont nous payons de plus en plus cher la réalité.
    Et de laisser cette mission à des spécialistes éco-responsables qui ne cautionnent pas des dizaines d’oiseux du dimanche, argentés et assoiffés de sang.

  •  Non à cet arrêté, le 31 décembre 2021 à 06h36

    Le renard est essentiel au fonctionnement de la biodiversité et à la préservation de celle ci, de la vie sauvage à l’heure de la sixième extinction de masse des espèces sauvages ou il ne reste que 40% de la vie sauvage sur toute la surface du globe, considérer le renard et d’autres espèces et surtout les prédateurs et grands prédateurs comme nuisibles ou suceptible d’occasionner des dégâts est un non sens et une aberration.
    Il est en plus un excellent auxiliaire pour aider les agriculteurs contre les rongeurs et une alternative aux pesticides et autres poisons qui eux occasionnent des dégâts, il est aussi un bon auxiliaire contre la maladie de Lyme.
    Mais les chasseurs cherchent à l’éliminer à tout prix comme les prédateurs et grands prédateurs en général vu que ceux si les concurrence dans la régulation (les prédateurs et grands prédateurs eux régulent vraiment contrairement aux chasseurs qui eux tuent par plaisir et "qu’ils en ont rien à foutre de réguler), et que les renards et autres prédateurs emmerdent les chasseurs vu qu’ils s’en prennent à leur gibier d’élevage.
    Les chasseurs ne font rien concrètement pour la biodiversité et protéger les espèces sauvages à l’heure de la sixième extinction de masse des espèces si ce n’est que d’agraver le problème.
    Les humains sont les seuls à s’interroger sur l’utilité d’une espèce ou non, la vie a telle besoin de se justifier pour avoir le droit d’exister ?

  •  Non il’ n’est pas un nuisible , le 31 décembre 2021 à 00h30

    Non à toutes ces dérives !

  •  Renard utile, le 30 décembre 2021 à 23h52

    Minable décision de classer nuisible ce magnifique animal juste pour satisfaire le désir de tuer d certains chasseurs cela ressemble à de la persécution comme dans les pires moments de la seconde guerre en France ! évoluez, grandissez vous dans la patrie de l’ami du petit prince de St Exupéry, le renard utile !!

  •  Renard utile, le 30 décembre 2021 à 23h49

    Minable décision de classer nuisible ce magnifique animal juste pour satisfaire le désir de tuer d certains chasseurs cela ressemble à de la persécution comme dans les pires moments de la seconde guerre en France ! évoluez, grandissez vous dans la patrie de l’ami du petit prince de St Exupéry, le renard utile !!!

  •  espèces susceptibles d’occasionner des dégâts, le 30 décembre 2021 à 23h14

    Je vous demande
    <span class="puce">- le retrait du Renard roux, élément important de la biodiversité et auxiliaire de l’agriculture, de la liste des ESOD pour les Hautes-Alpes comme pour toute la France
    <span class="puce">- une réforme en profondeur des CDCFS, pour que la faune sauvage soit considérée autrement qu’à travers le collet d’un piège ou le viseur d’un fusil.
    Comptant sur votre engagement pour la biodiversité !

  •  avis défavorable !, le 30 décembre 2021 à 23h02

    Le renard est le seul rempart contre la prolifération des rongeurs. Regardez dans les zones où il a été presque éradiqué, les agriculteurs gazent les terriers de rongeurs pour protéger leurs récoltes… de foin ! a nous de protéger nos poules.

  •  Ne pas céder aux lobbies concernant ces chasses qui déséquilibrent fortement l’environnement, le 30 décembre 2021 à 22h26

    Quels arguments l’Etat a-t-il pour classifier ainsi la faune ?
    De quels dégâts parle-t-on ?
    Quelle(s) compétence(s) l’auteur de ce texte a-t-il ?

  •   avis défavorable au classement ESOD du renard dans les vosges, le 30 décembre 2021 à 21h59

    avis défavorable au classement ESOD du renard dans les vosges
    les renards sont des animaux qui luttent CONTRE LA MALADIE DE LYME en dévorant 6000 mulots et rats par an !
    LAISSEZ LES VIVRE MERCI

  •  Avis défavorable , le 30 décembre 2021 à 21h44

    Le renard nous aide à lutter contre la maladie de lyme en se nourrissant des rongeurs.

  •  Avis défavorable. , le 30 décembre 2021 à 21h19

    Il est inacceptable que le renard roux soit classé ESOD dans les Vosges. Le renard n’est pas un nuisible, il a tout-à-fait sa place dans nos campagnes. Des mesures de protection efficaces peuvent être prises pour protéger les élevages où il pourrait "occasionner des dégâts"…..selon les propriétaires de ces élevages.
    Le renard est victime partout de chasse, de vénerie…. Il faut cesser ce carnage.

Sur le même thème