EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Plan national d’actions 2022-2031 en faveur du Panicaut vivipare

Du 29/07/2022 au 30/10/2022 - 1 commentaire

Cette consultation a pour objet de porter à la connaissance du public le projet de Plan national d’actions 2022-2031 en faveur du Panicaut vivipare

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, la France consacre un effort particulier à la préservation des espèces les plus menacées présentes sur son territoire.

Pour ces espèces, le ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires met en place des plans d’actions, qui sont complémentaires au dispositif législatif et réglementaire les protégeant. Ces plans visent à coordonner les actions de sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

Le Panicaut vivipare (Eryngium viviparum J. Gay, 1848) est une des plantes les plus rares et menacées de France. On ne compte plus qu’une seule station spontanée de l’espèce en France, située dans le Morbihan. Cette espèce endémique ibéro-armoricaine est évaluée “en danger critique d’extinction” en France (UICN France, FCBN, AFB & MNHN, 2018) et en Bretagne (Quéré et al., 2015). Sur la liste rouge mondiale de l’UICN, Eryngium viviparum est jugé “en danger”.

La conservation de cette plante des zones humides oligotrophes et temporairement inondées mobilise depuis de nombreuses années des acteurs associatifs, des collectivités territoriales et des services de l’État. La conservation du Panicaut vivipare a ainsi fait l’objet d’un premier Plan national d’actions 2012-2018 (Magnanon et al., 2012) dont la mise en œuvre a fait avancer significativement la connaissance et la conservation de l’espèce.

Le bilan du PNA a été validé par le CNPN le 28 février 2020, et la demande d’effectuer un second PNA rétablissement en faveur d’Eryngium viviparum a été acceptée.

L’élaboration d’un deuxième plan national d’actions a été encouragée par le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN) de Bretagne et le Conseil national de la protection de la nature (CNPN). Ce deuxième plan national s’inscrit dans la continuité des démarches engagées depuis les années 1980 et vise à les amplifier et à les inscrire dans la durée. Il a été construit à partir des orientations formulées dans le bilan du premier plan national, enrichies de contributions apportées par un comité constitué pour la rédaction du nouveau plan national, réunissant les principaux acteurs du premier plan national.
Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a donné un avis favorable le 1er Mars 2022 sur ce plan national d’actions.

En application du dernier alinéa du II. De l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception. Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.

La consultation est ouverte du 29 juillet au 30 octobre 2022.


Télécharger :