EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la Barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2021-2022

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 2382 commentaires

Le projet d’arrêté soumis à consultation propose, pour la saison cynégétique 2021-2022, la suspension de la chasse de la Barge à queue noire (Limosa limosa) jusqu’au 30 juillet 2022.

La Barge à queue noire est actuellement classée « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées en France et «  quasi-menacée  » sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN. Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans et prohibe la chasse dans l’ensemble des pays signataires.

Afin de tenir compte de ce plan et de l’engagement français en matière de protection des espèces protégées, la chasse a été suspendue sur le territoire national depuis 2008.

Considérant le renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans interdisant la chasse dans tous les pays signataires, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise compte tenu du niveau de population de cette sous-espèce.

Il est donc proposé pour la saison cynégétique 2021-2022, la reconduction par arrêté ministériel de la suspension de la chasse de la Barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2022.

Le projet d’arrêté a fait l’objet d’un avis défavorable lors du Conseil National de la Chasse et de la Faune sauvage du 5 mai 2021.

Le texte présente un impact sur l’environnement et nécessite à ce titre une consultation publique conformément aux dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

  • am bqn 2 (format pdf - 108.9 ko - 02/06/2021)
Commentaires
  •  Favorable mais !, par Charles Caroline , le 28 juin 2021 à 10h40

    Oui protégeons cette espèce menacé et prologeons ce moratoire pour 3 ans avant une interdiction complète en France comme dans tous les autres pays d’Europe ! Merci.

  •  avis défavorable au projet, par pierre , le 28 juin 2021 à 09h44

    L’interdiction générale de la chasse du courlis cendré est en totale contradiction avec le concept de gestion adaptative,
    Pourquoi ne pas autoriser la chasse du courlis en août sur le domaine public maritime, où par définition il n’y a pas de nidification, et en septembre sur les marais intérieurs avec des quotas stricts et une collecte d’ailes comme cela était prévu en 2019 ?
    En quoi le moratoire de la chasse améliore-t-il la situation du courlis cendré ?
    Pourquoi les actions des fédérations des chasseurs en faveur des habitats du courlis et en faveur d’une meilleure connaissance de l’espèce ne sont pas pris en compte ?

    laissez les chasseurs en paix

  •  AVIS DEFAVORABLE AU PROJET, par E de Lavenne , le 28 juin 2021 à 09h43

    Pourquoi renoncer à autoriser la chasse en novembre et décembre de la sous espèce de barge à queue noire islandaise, dont les effectifs se portent bien, sachant qu’à cette période de l’année l’autre sous espèce n’est pas présente en France ?

  •  Pour la suspension, par Shâhpour-Geoffroy KIA , le 28 juin 2021 à 09h27

    Je suis pour à la suspension de cette chasse pour cette saison.
    En effet la Barge à queue noire est classée respectivement "vulnérable" et "quasi-menacée"en France et dans le monde. De plus elle bénéficie de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie.

  •  oui à la poursuite du moratoire, par Mourgaud , le 28 juin 2021 à 09h01

    et je demande son extension pour une durée d’au moins 5 années avant un classement définitif comme espèce protégée
    Cette espèce est menacée au niveau international et encore plus menacée au niveau national : classé comme « vulnérable » sur la Liste rouge française.
    La Barge à queue noire est protégée dans tous les autres pays d’Europe : la France est le dernier pays où cette espèce est encore chassable alors même que les accords internationaux signés par la France prévoient qu’elle ne doit pas être chassée. Allons nous attendre qu’elle est disparue pour la protéger définitivement ?

  •  Avis favorable pour un moratoire de 5 ans minimum, par carré , le 28 juin 2021 à 08h56

    Cette espèce est menacée au niveau international : elle est classée sur la Liste Rouge de l’UICN, un indicateur largement reconnu au plan scientifique, qui évalue le risque d’extinction des espèces à court et moyen terme., La France est le dernier pays d’Europe où la chasse de cette espèce est autorisée. Cette espèce menacée a bien plus de valeur vivante que dans l’assiette d’un chasseur. Protégeons le patrimoine vivant de notre pays, bien tristement affecté, pensez aux générations à venir. Ne vous laisser pas aveugler pas des lobbies.

  •  Avis favorable au moratoire sur la chasse à la barge à queue noire, par Peltier rené , le 28 juin 2021 à 08h51

    La barge à queue noire est un magnifique oiseau migrateur menacé au niveau mondial et encore plu en France. A l’heure où la biodiversité est partout en grand danger il est temps que cesse cette chasse effrénée où la France est hélas championne.

  •  Oui à la reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire, par MALVEZIN Frédérique , le 28 juin 2021 à 08h51

    S’agissant d’une espèce en danger, il est du devoir des institutions de s’opposer à toute cause de fragilisation et de destruction pouvant l’affecter.
    La France est signataire de ce plan de conservation des oiseaux d’eau migrateurs de l’AEWA ; elle se doit de respecter sans conditions ses engagements.

  •  OUI à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire, pour 3 ans minimum, par Nicolas Christin , le 28 juin 2021 à 06h57

    OUI à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire, pour 3 ans minimum et dès que possible interdiction définitive de la chasse de cette espèce vivante.

  •  avis defavorable, par clénet , le 28 juin 2021 à 05h39

    je donne un avis défavorable à cet arrété,étant chasseur sur le dpm ainsi que dans les marrés intérieur,cet oiseau que l’on voit de plus en plus été comme hiver donc je ne comprend pas pourquoi il ne pourrait pas y avoir des quotas de prélèvement alors que c’est un oiseau qui a une très faible pression de chasse .sa chasse devrait être autorisé sur le dpm surtout en période hivernale ou la dite sous espèce qui est en déclin n’est plus présente sur le territoire en cette période.c’est vraiment incompréhensible surtout que nous n’avons vraiment aucun compte rendu des effets du moratoire que se soit cette espèce mais aussi pour les autres qui sont soumisent à moratoire.on a l’impression que certaines espèces sont sous moratoire pour faire plaisir à certains groupuscules écologiste qui ont l’impression d’avoir obtenue quelque chose si minime soit elle.

  •  FAVORABLE à la reconduite de la suspension de la chasse de la barge à queue noire, par Olivier PRIET , le 28 juin 2021 à 00h42

    La barge à queue noire figure sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature au titre des espèces vulnérables en France et quasi menacée à l’échelle mondiale. Non seulement la poursuite de cette suspension est indispensable, et à reconduire à minima pour 5 ans, mais c’est même l’interdiction de la chasse de cette espèce qu’il faut désormais mettre en œuvre !

    Quelle honte pour le Conseil National de la Chasse et de la Faune sauvage de s’opposer à cette mesure de bon sens !

  •  Avis favorable, par Lemoine Marie , le 28 juin 2021 à 00h30

    Le barge à queue noire est une espèce classée dans la liste rouge de l’UICN, qui bénéficie d’un plan d’action international dont la France est signataire. Il semble logique de maintenir la suspension de la chasse de cette espèce en France. Cette suspension de la chasse devrait d’ailleurs être poussée à 3 ans minimum. Comment justifier que le plaisir de quelques uns puisse primer sur la préservation d’une espèce emblématique?

  •  AVIS FAVORABLE à ce projet d’arrêté, par Méryl Pinque , le 27 juin 2021 à 23h59

    Avis favorable pour ce projet d’arrêté prévoyant la suspension de la chasse de la barge à queue noire pour la saison 2021-2022.

    Actuellement, l’espèce est classée « vulnérable » sur la liste rouge France et « quasi menacée » sur la liste rouge mondiale. La barge à queue noire fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans. Il interdit la chasse dans tous les pays. Il est donc indispensable de reconduire la suspension de la chasse de la barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2022.

    Les animaux nonhumains doués de sentience possèdent par nature des droits fondamentaux inaliénables que nous leur nions arbitrairement : droit à la vie, à la liberté, à ne pas être torturé, chassé, tué ni mangé.

    En outre, alors que la planète connaît sa 6e extinction de masse, il est du devoir de tout élu responsable de sanctuariser la nature sauvage et protéger les animaux qui y vivent.

  •  POUR LA SUSPENSION, par GuillaumeQ , le 27 juin 2021 à 23h58

    Oui à la suspension la chasse à la Barge à queue noire sur tout le territoire.Pour 3ans voire 5, pas seulement tous les 1 ans !!!
    C’est du bon sens, on favorise la nature que la passion futile de certains.

  •  POUR LA SUSPENSION DE LA CHASSE A LA BARGE, par GuillaumePCs , le 27 juin 2021 à 23h55

    J’approuve le moratoire suspendant la chasse de la barge à queue noire sur tout le territoire. Mais faudrait que ce soit une reconduction pour 3ans voire 5, pas seulement tous les ans !!!
    Les personnes désignant la faune par le terme "gibier" et les réduisant à cela ne peuvent pas en être protecteurs. Ce sont des oiseaux sauvages en déclin, pas vulgairement du "gibier" ou de la "chair à pâté" au seul nom de la une passion de la chasse.

  •  Oui à la suspension, par GuillaumeOrg , le 27 juin 2021 à 23h54

    Pour la suspension la chasse de la barge à queue noire sur tout le territoire.Pour 3ans voir 5, pas seulement tous les 1 ans !!!
    Pourquoi autoriser une passion = non nécessaire, plutôt que la préservation d’une espèce menacée? La logique??

  •  OUI MAIS 3 ANS OU 5 ANS, par Gaëlle , le 27 juin 2021 à 23h34

    C’est une espèce classée vulnérable, il est de notre devoir de cesser de la mettre en périle.

  •  Oui à la suspension de la chasse à la Barge à queue noire, par Joël SALLE , le 27 juin 2021 à 23h26

    Quelle est l’utilité sociale d’autoriser le massacre d’espèce protégées ou en déclin ?

    Comment un état peut-il autoriser une pratique de "loisirs" qui a pour effet de détruire des espèces ?

    Il faut suspendre cette chasse en attendant son interdiction.

  •  Vive la chasses aux barges à queue noire ! vive la Nature !, par BORD , le 27 juin 2021 à 23h08

    Vive la chasse aux barges à queue noire ! vive la Nature !
    dans le plus grand respect de la Faune, de la flore et des règles qui la régissent.
    Qui de plus concerné par la sauvegarde de ce gibier et des biotopes dans lesquels ils se retrouvent toute l’année ?

    Les premiers concernés plus que jamais responsables et leur raison d’être aussi indissociable du maintient des populations de barge à queue noire sont bien les chasseurs eux-même impliqués comme sentinelle de tout premier plan et garant de prélèvements mesurés.
    Faites leur confiance !

  •  Favorable à l’arrêt de la chasse, par Elodie C , le 27 juin 2021 à 23h03

    Je suis favorable à l’arrêté de suspension de la chasse à la barge à queue noire.