EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021

Du 26/06/2020 au 17/07/2020 - 3869 commentaires

Ce projet d’arrêté prévoit la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 2020-2021.

Le courlis cendré sous-espèces Numenius arquata arquata, N. a. orientalis et N. a. suschkini) est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -2009/147/CE. Elle y est inscrite à l’Annexe II et fait l’objet d’un Plan d’action international adopté par les Parties signataires de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), dont la France est membre et se trouve ainsi légalement engagée. Ce plan, adopté en 2015, concerne plus de 20 pays. Il prévoit que la réouverture de la chasse en France dépend de la mise en place d’un plan international de gestion adaptative des prélèvements.

L’objectif global du Plan d’action international est de restaurer le statut de conservation mondial dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « Quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « Préoccupation mineure » à l’horizon 2025.

Le plan d‘action validé lors de la réunion de Paris le 18 septembre 2019 conclut que « les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international. La chasse ne pourra reprendre dans aucun pays membre et donc en France, tant que le processus ne sera pas effectif. ».

En suspendant en référé l’arrêté d’ouverture pris en 2019, le Conseil d’État a notamment pris en compte le plan d’action international, considérant que la gestion adaptative de cette espèce n’était pas encore mise en œuvre.

Considérant que la chasse ne peut pas être ouverte en France tant que le plan de gestion adaptative international n’est pas mis en place au niveau européen, le projet d’arrêté ministériel soumis à la consultation publique propose pour la saison 2020-2021 une suspension de la chasse du courlis cendré jusqu’au 30 juillet 2021.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Fichez la paix aux courlis cendrés., par Lapastek , le 17 juillet 2020 à 09h45

    Les oiseaux protégés dans d’autres pays n’ont pas à être abattus chez nous.

  •  Avis défavorable au moratoire , par Vicomte , le 17 juillet 2020 à 09h42

    Je suis pour une chasse du courlis cendrée au 1 août avec un quotas à respecter

  •  Avis favorable pour la chasse du courlis cendrée , par Vicomte , le 17 juillet 2020 à 09h39

    Avis favorable à la chasse du courlis Cendrée
    Avec un quotas à respecter

  •  Avis défavorable, par Bosch , le 17 juillet 2020 à 09h37

    La fin de la période de reproduction et de dépendance en France pour le courlis cendré est la 3 ième décade de juillet (rapport 2018 pour la révision de la directive Oiseaux). De ce fait juridiquement, la chasse du courlis cendré peut être ouverte en août, le 21 comme les autres gibiers d’eau.
    Le plan de gestion adaptative des prélèvements à l’échelle internationale adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation des populations de courlis cendré qui passe du statut quasi menacé en 2007 à celui de préocupation mineure aujourd’hui.

  •  Arrêt de la chasse , par Catherine Ribeyre , le 17 juillet 2020 à 09h15

    La chasse en tant que loisir, quelle que soit sa cible, n’est plus compatible avec nos modes de vie, elle dangereuse et destructrice du monde sauvage. Abolition de la chasse en France pour toutes les espèces.

  •  Avis favorable pour la suspension de la chasse au courlis cendré, par Bruno , le 17 juillet 2020 à 09h04

    Le courlis cendré faisant l’objet d’un Plan d’action international et étant classé dans la catégorie « Quasi-menacé », il est indispensable de prolonger la suspension de la chasse du courlis cendré jusqu’au 30 juillet 2021.

  •  Equilibre, par Pernet , le 17 juillet 2020 à 08h40

    Nous avons besoin de tous les oiseaux pour l’équilibre de la Terre.

  •  Stop à la chasse, par Le Corre , le 17 juillet 2020 à 01h37

    Une espèce menacée doit être protégée...La survie des humains en dépend...

  •  Arrêt de la chasse au courlis, par Jean Claude GUILLEMET , le 17 juillet 2020 à 01h07

    Il est bien évident que lorsqu’une espèce est menacée et même en voie d’extinction il faut en arrêter la chasse

  •  Avis défavorable , par NFA , le 17 juillet 2020 à 00h43

    Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021

  •  Avis FAVORABLE, par Olivier PRIET , le 17 juillet 2020 à 00h08

    Le courlis cendré est en régression et sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature au titre des espèces vulnérables en France et quasi menacées à l’échelle mondiale. Non seulement cette suspension est indispensable, mais c’est même l’interdiction de la chasse de cette espèce qu’il faut désormais mettre en œuvre !

  •  Avis favorable, par Michèle D. , le 17 juillet 2020 à 00h04

    Je me prononce en faveur de ce projet qui prévoit la suspension de la chasse au Courlis cendré jusqu’en juillet 2021. Je regrette néanmoins que ce limicole migrateur devenu rare et difficile à observer dans notre pays ne soit pas classé définitivement parmi les espèces protégées , ou ne bénéficie pas, au moins, d’un moratoire de 5 ans. Il est vraiment impensable qu’il puisse être encore possible de tirer sur des courlis cendrés en France dans un proche avenir. Les limicoles en déclin doivent être protégés.
    Donc je suis favorable à ce projet, mais le trouve bien timide au regard de l’effondrement de la biodiversité aviaire et de la nécessité patente de mettre un frein le plus vite possible aux méfaits de la chasse qui sont lourds de conséquences tragiques pour la vie sauvage.

  •  Oui à ce moratoire, par vasseur , le 16 juillet 2020 à 23h53

    Le courlis cendré devrait être complétement sortie des espèces chassables ; la moindre autorisation de prélèvement serait une atteinte à cette espèce en difficulté et pourrait fragiliser le effectifs très faibles nicheurs en France

  •  Avis défavorable au projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021, par NAITALI , le 16 juillet 2020 à 23h27

    La date d’ouverture du 21 août 2020 doit-être envisagée. Le plan de gestion adaptative des prélèvements international adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré.

  •  oui au moratoire, par Niel , le 16 juillet 2020 à 23h04

    Le courlis est une espèce menacée au niveau international : elle est classée sur la Liste Rouge de l’UICN, largement reconnu au plan scientifique. Si on ne limite pas sa chasse, elle risque l’extinction .
    Elle est égalements menacée au niveau national : la Liste rouge française la classe comme « vulnérable ».
    Le courlis cendré est protégé dans tous les autres pays d’Europe : la France est le dernier pays où ces espèces sont encore chassables.
    Les accords internationaux signés par la France prévoient que le courlis cendré ne doit pas être chassés.

  •  Avis favorable, par DORDAIN Vincent , le 16 juillet 2020 à 23h02

    L’objectif environnemental D01-OM-OE08 proposé pour les façades MEMN, NAMO et SA prévoit d’éviter ou d’adapter le prélèvement sur le domaine public maritime des espèces identifiées au titre de l’Accord international sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA) et menacées au niveau européen
    L’indicateur correspondant est la proportion de populations, menacée au niveau européen et figurant à la colonne A de l’annexe 3 de l’accord AEWA (hors catégorie 2*, 3* et
    4 bénéficiant d’un plan de gestion adaptative des prélèvements en l’absence de moratoire ou d’interdiction pérenne de la chasse prévu dans ce cadre) interdite au prélèvement au niveau national.
    La cible de cet indicateur est de 100 % en 2026.

    Par cohérence entre les différentes politiques menées par l’état, il convient donc d’interdire la chasse de cette espèce en l’absence de la déclinaison d’un plan de gestion adaptative international.

  •  Avis favorable à la suspension de la chasse au Courlis cendré., par Clément Mériglier , le 16 juillet 2020 à 22h52

    Je donne un avis favorable à la suspension de la chasse au Courlis cendré.<br class="manualbr" />Comment expliquer cette consultation publique alors que comme le dit le texte, la chasse ne peut être ouverte tant que le plan international de "gestion adaptative" n’est pas mis en place au niveau européen?
    _Quand bien même ce plan serait mis en place, quelle "gestion" du Courlis cendré? Quels dégâts cette espèce de limicole occasionnent-elles?
    _Pourquoi la France continuerait à autoriser la chasse ce cette espèce quand ses voisins européens la protège et tente des programme de réintroduction??? C’est un non sens !

    Aucune chasse au limicole n’est justifiée, quand bien même les populations se porteraient hypothétiquement bien !!! Ce n’est même pas bon à manger...!

  •  Favorable !, par Kriss , le 16 juillet 2020 à 22h36

    Etant une espèce fragilisée, je suis plus que favorable à l’interdiction de la chasse du courlis cendré jusqu’au 30 juillet 2021, et même au delà...

    De plus, à l’heure où la biodiversité est en danger et où les scientifiques parlent de 6ème extinction de masse, il est indispensable d’agir autant que possible pour tenter de l’enrayer, et donc passer par l’arrêt de la chasse afin d’amoindrir l’impact sur les populations, déjà suffisamment malmenées par les facteurs environnementaux.

  •  Projet d’arrêté prévoyant la suspension de la chasse au courlis cendré pour la saison 2020 2021, par FUSTER , le 16 juillet 2020 à 22h35

    Avis FAVORABLE à ce projet d’arrêté.
    L’espèce courlis cendré est inscrite à l’annexe II et fait l’objet d’un plan d’action international adopté par les parties signataires de l’accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie, dont la France est membre et se trouve ainsi légalement engagée.
    Ce plan, adopté en 2015,prévoit que la réouverture de la chasse en France depend de la mise en place d’un plan international de gestion adaptativedes prélèvements.
    Ce plan d’action validé (...) le 18 septembre 2019 conclut que "les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international.
    La chasse ne pourra reprendre dans aucun pays membre et donc en France, tant que le processus ne sera pas effectif.
    Il est donc indispensable de reconduire ce projet d’arrêté de la suspension de la chasse au courlis cendré jusqu’au 30 juillet 2021.

  •  Avis favorable à la suspension de la chasse du coulis cendré, par Emlek Sophie , le 16 juillet 2020 à 22h16

    Objet : Favorable au projet d’arrêté prévoyant
    la suspension de la chasse du courlis cendré
    pour la saison 2020-2021

    Madame, Monsieur,

    Dans le cadre de la consultation publique, je me prononce pour ce projet d’arrêté prévoyant la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 2020-2021.

    Je suis favorable à ce projet d’arrêté pour plusieurs raisons :
    - En 2015, un plan international d’action a été défini par l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), accord qui interdit la chasse du courlis cendré dans plus de 20 pays dont la France pour les protéger de la menace d’extinction.
    C’est pourquoi, la France, signataire, doit respecter cet accord et donc son engagement de ne passe chasser le courlis cendré en maintenant la suspension de la chasse de cette espèce menacée d’extinction.

    Le courlis cendré est classé sur la liste rouge mondiale UICN dans la catégorie « quasi menacée » depuis 2007 et l’objectif de cet accord est de la faire passer dans la catégorie « Préoccupation mineure » à l’horizon 2025.

    - Aucun pays signataire de cet accord ne peut reprendre la chasse de ces oiseaux sans que le plan international n’autorise la reprise.
    Le plan d’action définit le 18 septembre 2019 à Paris estime que « les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international. La chasse ne pourra reprendre dans aucun pays membre et donc en France, tant que le processus ne sera pas effectif. ».

    - Le Conseil d’Etat à lui-même estimé que le plan d’action international devait être respecter lorsqu’il dit « que la gestion adaptative de cette espèce n’était pas encore mise en œuvre » et par conséquence, il suspend en référé l’arrêté d’ouverture de la chasse pris en 2019.

    - La France doit au regard de ces décisions respecter ses engagements en suspendant la chasse du courlis cendré.

    - Alors que la biodiversité est fortement en danger dans notre pays, des millions d’espèces sont menacées, malgré bien que la grande majorité des Français soient contre la chasse et l’appel des 62 parlementaires à mettre fin à ces pratiques dépassées, le ministère de l’écologie ignore cela, ce qui est absurde et inacceptable.
    - La destruction de certaines espèces met aussi en danger l’ensemble de la biodiversité faune et flore.
    - Ces oiseaux participent à la régulation des autres espèces et participent ainsi au cycle vertueux de la nature qui bénéficie à l’agriculture et à l’ensemble de la nature.

    Je compte sur votre bon sens et votre responsabilité, Madame, Monsieur, recevez mes salutations les plus respectueuses.