EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021

Du 26/06/2020 au 17/07/2020 - 6723 commentaires

Les projets d’arrêtés définissent les quotas de prélèvement d’alouettes des champs (Alauda arvensis) autorisés pour la saison 2020-2021 à l’aide de pantes et matoles, moyens de chasse traditionnelle, dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, vanneau et pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Les quatre projets d’arrêtés maintiennent les quotas pour la saison 2020-2021 dans chacun des départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques, au même niveau que ceux de la précédente période de chasse.

Ces projets ont fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 26 juin 2020.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au Journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  avis favorable, par bregeault , le 17 juillet 2020 à 21h26

    chasse traditionnelle n’impactant pas les populations de cette espèce

  •  Avis défavorable, par Anne Priem , le 17 juillet 2020 à 21h08

    Peu importent les traditions, protégeons la biodiversité

  •  Non à la capture de l’alouette des champs, par BOUCHAUD Laurence , le 17 juillet 2020 à 21h03

    Les effectifs de cette espèce sont effondrés,il faut la protéger intégralement sur tout le territoire avec zéro dérogation.

  •  AVIS DEFAVORABLE, par Alex Caroll , le 17 juillet 2020 à 21h01

    Il faut arrêter ces traditions mortifères dont le seul but est d´assouvir la jouissance malsaine de certains individus. Il est temps de réapprendre à voir la nature autrement que comme soumis au bon vouloir des humains. Et puis... Les Francais sont contre la chasse à 80%. Il serait temps de respecter cette position démocratique. Stop au petit lobby des chasseurs responsable d´autant de cruautés. La biodiversité, le vivant s´effondre. Il faut préserver la nature, pas la détruire.

  •  Consultation pour devenir une dictature , par Jeanneau , le 17 juillet 2020 à 20h48

    Je suis pour la continuité de c est chasse qui font partie de notre patrimoine même si votre objectif et supprimer notre histoire c’est notre histoire c est gens prélève quelques dizaines d oiseaux alors que la Suède qui fait pourtant partie de l Europe il me semble gaze des espèces que l on interdit de chassé en France notre pays et au bout. Les bobo escrolo veulent éduqué les gens des campagnes cela finira très mal mais c’est nécessaire

  •  Alouettes des champs, par Guyon , le 17 juillet 2020 à 19h50

    Je suis favorable aux projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles.
    Ce type de chasse traditionnelle relève en effet d’une réglementation stricte et permet une sélectivité des prélèvements.

  •  je suis favorable aux chasses traditionnelles, par Arribas , le 17 juillet 2020 à 19h47

    cette pratique ne nuit pas à la biodiversité et elle fait partie de notre culture

  •  Arrêtés et décrets inacceptables !, par Capdeville loïc , le 17 juillet 2020 à 19h39

    Chasseurs, encore un effort, la diversité s’effondre, il est manifestement urgent d’accélérer la tuerie !

  •  Ne tuons plus les oiseaux, par Brigitte Pouteau , le 17 juillet 2020 à 19h33

    En 2020, alors que les oiseaux disparaissent. Stop ! il faut abolir cette chasse cruelle !

  •  Stop à la chasse des oiseaux !, par Brigitte Pouteau , le 17 juillet 2020 à 19h32

    En 2020, alors que les oiseaux disparaissent, il est temps de cesser les activités de chasse. Les générations futures parleront d’écocide et auront raison. Stop ! il faut abolir cette chasse cruelle !

  •  Pratique absolument intolérable, par Frédéric Saunier , le 17 juillet 2020 à 19h31

    Peu importe les faibles pourcentages invoqués par les chasseurs, c’est une pratique de pervers psychopathes intolérable dans un pays civilisé.

  •   Très Défavorable , par Briand , le 17 juillet 2020 à 19h29

    Je suis défavorable à ces projets . Il faut stopper ces chasses de loisirs et non pas traditionnelles.
    L’urgence est à la préservation des oiseaux cela commence par l’interdiction de ses chasses barbares

  •   Très Défavorable , par Briand , le 17 juillet 2020 à 19h28

    Je suis défavorable à ces projets . Il faut stopper ces chasses de loisirs et non pas traditionnelles.
    L’urgence est à la préservation des oiseaux cela commence par l’interdiction de ses causes barbares

  •  Non à la capture de l’alouette, par Lucie Capdeville , le 17 juillet 2020 à 19h25

    La chasse à l’alouette doit être et rester interdite.

  •  Alouettes moyen de pattes, par AIME R. , le 17 juillet 2020 à 19h22

    Tout à fait pour ce mode de prélèvement qui est anecdoctite
    a peu près 60 millions d’alouettes migrent par le France annuellement-Prélèvement toute chasse confondues inférieur à 200 000 pièces.Donc moins de 0,5%

  •  Favorable , par Georget , le 17 juillet 2020 à 19h18

    Je suis favorable à la chasse raisonnée.

  •  avis favorable , par Denis Delcourt- Poudenx , le 17 juillet 2020 à 19h09

    la chasse aux alouettes au filet représente un très très faible prélèvement : elle est donc écologiquement acceptable .

    Au delà elle représente une culture locale merveilleuse de connaissance de la faune et de la nature ;

    ancrée dans le terroir , pratiquée avec passion et respect par des gens pour lesquels la disparition de l’alouette serait un drâme personnel , elle induit aussi un reflexe d’entretien des biotopes favorables par les agriculteurs .

    si elle disparaissait , ces efforts agricoles n’auraient plus lieu d’être . Et sans biotope , plus d’alouette .

    les avis qui la condamnent et que j’ai pris le temps de lire sont peu documentés ( il parlent de chasse non sélective , alors que l’oiseau est pris vivant , de massacres etc ...)

    ce sont des prises de position antichasse de principe , que je respecte , mais qui ne répondent pas , selon moi à l’objet de cette consultation .

  •  NON à la dérogation, par MOUGEL , le 17 juillet 2020 à 19h07

    Les populations des espèces agricoles s’effondrent. Aucun prélèvement par quelque méthode que ce soit sur ces espèces n’est supportable. Faire cela "au nom de la tradition" n’a aucun sens.

  •  je suis contre la chasse par piégeage des alouettes., par TIRMARCHE Denis , le 17 juillet 2020 à 19h05

    Les populations d’alouettes en France sont dans un état catastrophiques. Il faut donc les protéger intégralement.
    De plus ce type de chasse est très efficace ce qui mettra encore plus de pression sur ces oiseaux en danger d’extinction en France

  •  Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021, par PATENERE Roger , le 17 juillet 2020 à 19h01

    Je suis favorable aux arrêtés concernant les oiseaux cités en référant et leurs cotas