EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêtés relatifs à la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes et de matoles dans 4 départements de Nouvelle Aquitaine pour la campagne 2020-2021

Du 26/06/2020 au 17/07/2020 - 6723 commentaires

Les projets d’arrêtés définissent les quotas de prélèvement d’alouettes des champs (Alauda arvensis) autorisés pour la saison 2020-2021 à l’aide de pantes et matoles, moyens de chasse traditionnelle, dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, vanneau et pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Les quatre projets d’arrêtés maintiennent les quotas pour la saison 2020-2021 dans chacun des départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques, au même niveau que ceux de la précédente période de chasse.

Ces projets ont fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 26 juin 2020.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au Journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre ce projet de chasse , par Julia R , le 16 juillet 2020 à 23h42

    Contre ce projet de chasse qui ne respecte pas la biodiversité.

  •  Non à la capture des oiseaux, par Coulome richard , le 16 juillet 2020 à 23h38

    Non à la capture des oiseaux
    ce serait bien qu’on emploie les moyens de la fonction publique à autre chose qu’à systématiquement abîmer et détruire la biodiversité, de surcroît avec des moyens aujourd’hui impensable et révoltant pour tuer et décimé les oiseaux. Et avez-vous entendu parler de l’effondrement de la biodiversité ? Je suis résolument contre cette tuerie

  •  NON à cette pratique !, par L. Richez , le 16 juillet 2020 à 23h33

    Je donne un avis DEFAVORABLE !
    "Pantes", "matoles"... quelle que soit la méthode, quels que soient les accessoires, je dis NON à la chasse de l’alouette des champs, comme des autres oiseaux.
    Je suis pour que la vie, et donc la biodiversité, s’épanouisse dans les espaces où c’est encore possible.

  •  Contre ce projet, par Anne chene , le 16 juillet 2020 à 23h32

    Je suis contre la chasse des alouettes des champs et des grives. <br class="manualbr" />les méthodes » traditionnelles » sont obsolètes et n ont plus leur place dans une France où la biodiversité a diminué de 30%. Il est temps de revoir nos priorités et de choisir un pays riche de culture et d une faune sauvage preservee. En espérant que la voix des citoyens soit entendue, et non pas uniquement le lobby suranné de la chasse !

  •  Non, par Cacot , le 16 juillet 2020 à 23h31

    Assurément contre cet arrêté, d’autant que l’Europe effectivement demande à "La France" de cesser ces pratiques spécistes+sexistes etc, je fais de même

  •  Stop au massacre des oiseaux ! , par Estelle Plantade , le 16 juillet 2020 à 23h26

    Il faut arrêter ces pratiques ancestrales et qui torturent les oiseaux alors même que les populations d’oiseaux ne cessent de baisser ! C’est inadmissible de voir que ces pratiques soient toujours autorisés en 2020 malgré les mises en garde de l’UE. Je suis tout à fait contre ces pratiques et j’espère que la France évoluera le plus rapidement possible sur ce sujet !

  •  Un immense NON à ce massacre !, par TIRLOY , le 16 juillet 2020 à 23h24

    Aberrant ! Incompréhensible ! Honteux ! N’est-il pas temps d’évoluer et de respecter notre environnement ? Le peuple se tourne vers l’écologie mais visiblement, pas ce gouvernement !

  •  l’alouette des champs, par BELLON , le 16 juillet 2020 à 23h24

    L’Europe donne trois mois à la France pour mettre fin à la chasse aux oiseaux protégés
    Est-ce que cela vous parle ?

  •  Capture alouettes, par PERREZ Janine , le 16 juillet 2020 à 23h23

    Je conteste ce projet d’arrêté tout comme les autres. Aucune raison de les chasser, leur population est même en déclin. Arrêtez les prétextes de chasse. Elles sont déjà assez menacées par les activités humaines agricoles... Protégez la biodiversité et non les chasseurs

  •  Stop aux chasses aveugles !, par Leiser Claude , le 16 juillet 2020 à 23h23

    Ces pratiques de chasse "traditionnelle" sont grossières, et totalement injustifiées dans notre pays (les chasseurs concernés ne meurent sûrement pas de faim !).
    De plus, elles mettent la France en situation délicate par rapport à l’union Européenne.

  •  Avis favorable , par Jacques , le 16 juillet 2020 à 23h20

    Une sélectivité des prélèvements En cas de capture accidentelle d’espèces non autorisées, les chasseurs peuvent sans difficulté les relâcher car les systèmes de pièges n’occasionnent pas de souffrance inutile et les grives et les merles capturés vivants sont conservés avec soin.

  •  Avis défavorable à ce projet, par Morvan Elise , le 16 juillet 2020 à 23h09

    Non à la chasse des oiseaux, traditionnelle ou non, l’heure est venue de laisser la nature en paix le plus possible et la biodiversité reprendre sa place.

  •  opposition aux chasses dites traditionnelles, par Denis Wagenmann , le 16 juillet 2020 à 23h08

    les chasses dites traditionnelles tournent le dos à l’avenir : elles sont désuettes et particulièrement abjectes. Comment l’état français peut-il se prêter à à de telles pratiques.
    C’est particulièrement honteux

  •  Totalement défavorable, par Angélique , le 16 juillet 2020 à 23h07

    Il est plus qu’urgent de protéger notre biodiversité. De moins en moins d’oiseaux en ville comme à la campagne. Alors si nous voulons que nos enfants connaissent les hirondelles (Très utiles pour lutter contre les moustiques) ailleurs que dans les livres ou les musées il faut de toute urgence interdire la chasse d’oiseaux en voie de disparition mais même mieux il faut les protéger.

  •  Avis défavorable à la capture d’Alouette des champs, par Clément Mériglier , le 16 juillet 2020 à 23h06

    Je donne un avis défavorable à la capture des Alouettes des champs.<br class="manualbr" />Cette espèce est en déclin, quels sont les arguments permettant de justifier la capture et la chasse de cette espèce??? L’Alouette des champs seraient un volatile "indésirable" qui mangeraient trop d’insectes dans nos zones cultivées vides de toute forme de vie,

    _Nous ne parlons pas de là d’un patrimoine culturel réel comme le sont les arts, les langues... : la culture.
    Nous parlons là d’un simple hobby qui méprise les êtres vivants qui peuplent nos territoires depuis bien plus longtemps que nous !

    Vive les passereaux libres !

  •  Je donne un avis favorable, par Passon , le 16 juillet 2020 à 23h05

    Je suis favorable à faire perdurer ces chasses traditionnelles

  •  UN GRAND NON, par CHPET , le 16 juillet 2020 à 23h00

    Non. Quelle est l’utilité de ces pratiques archaïques ?

  •  Avis défavorable, par Dupeyras , le 16 juillet 2020 à 22h49

    Stop à la chasse aux oiseaux.

  •  Contre !, par Tony D. , le 16 juillet 2020 à 22h47

    Stop à toute forme de chasse traditionnelle !

  •  Stop à la cruauté , par MarieThe , le 16 juillet 2020 à 22h46

    Stop à ces pratiques barbares dépassées...

    Il faut rééduquer les chasseurs pour qu’ils réalisent leur vision archaïque et vivre corps et mental dans le XXI siècle...

    L’être humain est responsable de l’équilibre de la biodiversite...