EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles en région Nouvelle-Aquitaine fixant les prélèvements annuels d’alouettes des champs par département

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 5073 commentaires

Les projets d’arrêté définissent le nombre maximum d’alouettes des champs (Alauda arvensis) pouvant être capturées pour la saison 2021-2022 à l’aide de moyens de chasse traditionnelle (pantes et matoles) dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

La France est concernée pour la campagne cynégétique 2021-2022 par des pratiques de chasse dites « traditionnelles » : la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et de matoles dans le Sud-Ouest.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "Oiseaux" (2009/147/CE), prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre chargé de la chasse autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Les chasses traditionnelles dans le Sud-Ouest sont encadrées par deux arrêtés du 17 août 1989 relatifs à la capture de l’Alouette des champs respectivement aux pantes (filets) et aux matoles (cages pièges). Ces textes renvoient la détermination des plafonds départementaux de prélèvement à des arrêtés ministériels annuels.

La présente consultation porte sur ces quatre arrêtés annuels pour la saison 2021-2022, lesquels prévoient la reconduction des plafonds de l’année passée soit 106 500 individus répartis comme suit :

Les pantes et matoles sont des méthodes de chasse sélectives, non susceptibles de causer des dommages, autres que négligeables, aux oiseaux capturés vivants. Les prélèvements maximums autorisés proposés correspondent à des petites quantités au sens de la directive « Oiseaux ». Ces plafonds de prélèvement ont été déterminés grâce à une bonne connaissance de l’espèce et à un calcul visant à ne pas dépasser 1% de la mortalité naturelle annuelle de l’espèce. A cet égard, le plafond proposé est très en deçà des 1% de la mortalité annuelle (qui est de 335 000 individus).

Une procédure contentieuse à l’encontre des précédents arrêtés est actuellement en cours et doit faire l’objet d’une décision du Conseil d’Etat prochainement. Le Ministère de la transition écologique pourrait être amené à modifier les arrêtés pendant la période de consultation ou à l’issue de celle-ci afin de prendre en considération la décision de la haute juridiction administrative.

Les prélèvements d’alouettes des champs des trois dernières campagnes sont repris dans le tableau ci-dessous :

L’impact des mesures sanitaires relative à la COVID 19 explique la baisse des prélèvements en 2020.

Les projets d’arrêtés ont fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage du 5 mai 2021.

Les projets d’arrêtés présentent un impact sur l’environnement et nécessitent à ce titre une consultation du public en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

  • am ct 33 (format pdf - 121.2 ko - 02/06/2021)
  • am ct 40 (format pdf - 123.3 ko - 02/06/2021)
  • am ct 47 (format pdf - 122.3 ko - 02/06/2021)
  • am ct 64 (format pdf - 120.6 ko - 02/06/2021)
Commentaires
  •  C’est Non aux tueries d’oiseaux , par Céline B , le 28 juin 2021 à 18h55

    Comment peut on cautionner de telles pratiques en 2021 alors que notre planète est au plus mal, que la biodiversité se meurt ? !!! Ras le bol de vos pratiques d’Ancien Monde pour faire plaisir au lobby de la chasse !!!!

  •  Contre toutes ces chasses, stop à la barbarie, par Peral , le 28 juin 2021 à 18h52

    Contre ces chasses, laissons ces animaux, souvent en voie de disparition, tranquille. Tout cela paraît tellement aberrant !! Dans quel déni et dans quelle bêtise ces chasseurs sont ils ???

  •  Non aux chasses traditionnelles, par Laetitia AL-HAJ AHMAD , le 28 juin 2021 à 18h51

    Non aux chasses traditionnelles

  •  Non à la chasse traditionnelle , par LECHELLE , le 28 juin 2021 à 18h48

    Au nom de la tradition on s’autorise la cruauté

  •  Contre ces pratiques cruelles , par DELEVALLÉE BRIGITTE , le 28 juin 2021 à 18h47

    Comment peut on se dire soucieux de l’environnement et de la sensibilités animale et autoriser de telle pratiques ?

  •  Non aux chasses traditionnels , par FLEURY , le 28 juin 2021 à 18h47

    Méthodes de chasses cruelles et anarchiques d’un autre temps

  •  Contre, par Dubois Cecile , le 28 juin 2021 à 18h47

    Contre : ecosysteme trop fragile

  •  Non à la chasse traditionnelle, par Edouard , le 28 juin 2021 à 18h45

    Non à la chasse traditionnelle qui est cruelle et qui est complètement inutile.

  •  Non à la chasse à l’aide de moyens de chasse traditionnelle (pantes et matoles) , par Tamaillon , le 28 juin 2021 à 18h40

    Je suis contre la chasse à l’aide de moyens de chasse traditionnelle (pantes et matoles) dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

    Non à ces Méthodes de chasse archaïques et cruelles.

  •  Non à la chasse aux pantes et matoles des alouettes dans les 4 départements, par Magalie Puente , le 28 juin 2021 à 18h40

    NON à la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles dans ces 4 départements.

  •  Contre, c’est une question de bon sens, par DELORME MARTIAL , le 28 juin 2021 à 18h38

    évidemment tout contre

  •  CONTRE !, par Grandjean , le 28 juin 2021 à 18h30

    Non à de telles pratiques de chasse !...

  •  prélèvement des alouettes, par Fourgeaud , le 28 juin 2021 à 18h27

    Non à cette chasse cruelle du vivant, le carnage ça suffit !

  •  NON, par Non , le 28 juin 2021 à 18h25

    NON à la capture de plus de 100 000 Alouettes des champs à l’aide de pantes (filets) et de matoles (cages tombantes) dans 4 départements du Sud-Ouest (33, 40, 47 et 64)

  •  Chasse aux alouettes, par Fourgeaud , le 28 juin 2021 à 18h25

    Non à cette chasse cruelle du vivant

  •  Avis défavorable, par Delphine , le 28 juin 2021 à 18h23

    Non à la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et de matoles dans le Sud-Ouest.

  •  Contre ces pratiques d’un autre âge , par Debouzy , le 28 juin 2021 à 18h22

    Je suis absolument contre le maintien de telles pratiques de chasse, cruelles et non sélectives, et ce d’autant plus que la chasse d’alouettes au fusil est déjà autorisée.

  •  NON à la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles dans le sud-ouest. , par Sillère , le 28 juin 2021 à 18h22

    Je m’oppose à la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles dans le sud-ouest. Outre la cruauté de ces pratiques de piégeage non sélectives, la population d’alouettes est en constant déclin : le maintien de cette chasse est par conséquent insensée

  •  POUR, par Raphaël , le 28 juin 2021 à 18h20

    Réimplantons et préservons les divers biotopes indispensables à toutes les espèces (nidification, gagnage, dortoir, ect) au lieu de blamer la chasse.

  •  les oiseaux, par GANDINO Philippe , le 28 juin 2021 à 18h18

    qui ose troubler mon sommeil de si bon matin et qui siffle abondamment ? quels sont ces chants mélodieux qui m’accompagnent dans le jardin ?
    qui donc est venu semer cette graine de figuier ?
    un oiseau est la beauté de la vie, une fleur ailée fragile et innocente, entre les maladies et changement climatique , il est du devoir humain de les aider comme tous les animaux de la planète, car sans eux nous ne serons plus, insectes oiseaux humains sommes liés à la nature .