Projets d’arrêté relatif à la capture des vanneaux et des pluviers dorés et relatif à la tenderie aux grives ou aux merles noirs dans le département des Ardennes pour la campagne 2019-2020

Consultation du 05/07/2019 au 27/07/2019 - 3833 contributions

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, Vanneau et Pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.
Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Dans le cadre de la réflexion sur la chasse pilotée par le Gouvernement et afin d’assurer la protection de la biodiversité et de mieux prendre en compte la souffrance animale, le ministre a décidé en 2018 de limiter les nouveaux quotas de prélèvements aux captures effectivement réalisées en 2017 pour les turdidés et pour les vanneaux et pluviers dorés sur la moyenne des précédentes années, compte tenu des aléas climatiques observés.

Les deux projets d’arrêté maintiennent ainsi les quotas de prélèvement autorisés pour la saison 2019-2020 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes au niveau de la précédente période de chasse.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

Ajout du 3/09/2019 : La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision sont publiés en bas de page, ainsi que les textes publiés au journal officiel de la République française

Partager la page

Commentaires

  •  Pour, le 27 juillet 2019 à 20h28

    Gardons nos traditions

  •  Non à cette chasse cruelle, le 27 juillet 2019 à 20h13

    Je suis contre ces chasses cruelles et d’un autre temps.

  •  Pour la conservation des traditions , le 27 juillet 2019 à 20h04

    Pour ce projet

  •  Contre le massacre de la biodiversité, le 27 juillet 2019 à 19h59

    NON aux méthodes de chasse illégales et sadiques et stop aux lobbys des chasseurs !

  •  Stop à ces pratiques cruelles et inutiles, le 27 juillet 2019 à 19h48

    Stop à ces pratiques cruelles, inutiles ; et ancestrales !

  •  Contre, le 27 juillet 2019 à 19h40

    Contre cette barbarie issue d’un autre temps. Cette chasse traditionnelle n’est qu’une dissimulation de ce qu’elle était vraiment : du braconnage ! Laissons un peu de chance aux oiseaux ! Leur population s’effondre et au lieu de les protéger, nous fixons des quotas de massacre. une honte !

  •  Avis, le 27 juillet 2019 à 19h33

    Aucun animal n’étant nuisible par essence, je suis contre cette violence inutile et gratuite qui flatte le palais et le cerveau reptilien de rares énergumènes qui ont oublié d’évoluer …

  •  Contre, le 27 juillet 2019 à 19h27

    Je suis contre la chasse des animaux lorsqu’il n’est pas question de les manger et surtout lorsqu’ils sont en voie de raréfaction.

  •  Contre les pratiques cruelle et dignes d’un autre temps, le 27 juillet 2019 à 19h15

    En France, la très grande majorité des espèces animales voient leur nombre diminuer à causes de plusieurs facteurs. Contribuer à cette diminution sous couvert de la chasse traditionnelle qui fait appel à des pratiques cruelles est tout simplement aberrant.
    Les seules chasses traditionnelles qui doivent être acceptées sont celles qui sont vitales à la survie de certains peuples et tribus.

  •  capture vanneaux, le 27 juillet 2019 à 19h12

    J’ai un Avis favorable au projet proposé

  •  Envie que nos traditions perdurent , le 27 juillet 2019 à 19h11

    Je souhaite le maintient de cette chasse traditionnelle aux prélèvements faible .

  •  TROGNON Jean-Marie, le 27 juillet 2019 à 19h10

    Bien sûr CONTRE cette chasse. Nos merles ont déjà été victimes d’un virus qui les a décimés. Notre cher ministre démissionné a été le pire ministre de l’écologie que nous ayons eu.( méconnaissance complète de la biodiversité et complicité avec le lobby de la chasse). Vivement la prochaine présidentiel.

  •  chasse aux merles noirs et pluviers dores, le 27 juillet 2019 à 19h04

    je suis pour les chasses traditionnelles aux merles noirs et pluviers dores

  •  Vertige de l ’ absurde, le 27 juillet 2019 à 19h00

    Bref résumé de la situation …
    On est en 2019 , une catastrophe écologique est en cours , la biodiversité
    s ‘ effondre ( et elle ne va pas s ‘ arrêter là ) , on assiste à une hécatombe
    d ‘ oiseaux en terre agricole et le déclin actuel ne serait , selon
    certains scientifiques , que le prélude à une extinction de masse .

    Dans le même temps , en France , le ministère de la « transition
    écologique et solidaire « propose par arrêté , comme chaque année (!) , au nom de
    traditions archaïques et nauséabondes , des quotas de prélèvement de
    grive , merle noir , alouette, vanneau , pluvier doré par piégeage pour la campagne 2019-2020 dans plusieurs départements .
    Autant dire que vont être organisées de vastes tueries de victimes désignées ,
    sans compter les innombrables victimes collatérales , les techniques
    utilisées étant non sélectives , particulièrement cruelles , d‘oiseaux en continuel déclin .

    Il faut se pincer pour savoir si on n ‘ est pas plongé dans un ( très ) mauvais rêve .

    Il est évident que ces arrêtés ne devraient pas être et la question du
    maintien de ces chasses dites « traditionnelles « ne devrait même
    pas se poser .
    Il est absurde , irresponsable de s ‘ acharner sur des populations
    d ‘oiseaux déjà bien suffisamment impactées par de nombreux facteurs , de
    faire le choix de massacrer en toute impunité de fragiles promesses de
    renouvellement d ‘ espèces menacées .

    Au sujet du déclin des populations d ‘ oiseaux les scientifiques
    parlent aujourd’hui ‘ hui « d ‘ annihilation biologique « ,
    comment peut-on , au plus haut niveau , ne pas entendre ce message ???

    Par rapport à ces arrêtés , l ‘ aveuglement le dispute au cynisme .
    Déjà il est délirant de maintenir les gens dans l ‘ illusion qu ‘avec quelques aménagements ici et là on va pouvoir continuer à vivre " comme avant « , ici en encadrant le massacre de ce qui reste de faune par des quotas , des contrôles .
    Soulignons le fait que l ‘ électoralisme sous couvert de maintien des
    sacro-saintes traditions cela veut dire qu ’ une minorité de la
    population, constituée de maniaques intoxiqués du sang de la faune sauvage, les chasseurs , font la loi dans ce pays .
    C ‘ est très grave .

    A moins bien sûr qu ‘ il ne planifie en guise de « transition
    écologique « une sorte de monde à la » Soleil Vert « ,
    le ministère doit passer à l ‘action , être responsable et utile sur le plan
    de l ‘ écologie , c ‘ est son rôle , en interdisant , comme la plupart des pays européens ces pratiques barbares , gratuites , stupides mais aussi la chasse à tir de
    l‘ensemble des oiseaux existants ( des millions de victimes chaque année) .
    Sinon rebaptisez-vous une bonne fois pour toutes ministère de la chasse et de la destruction écologique , ce sera plus clair …

    On parle beaucoup de collapsologie , d ‘ effondrement …
    Mais l ‘ effondrement c ‘ est ce qui se passe quand une civilisation et
    ses dirigeants ne réagissent pas assez vite ou pas du tout , à la
    raréfaction des ressources et à une crise environnementale .
    Ici et maintenant . A bon entendeur .

  •  Contre ce projet d’arrêté fallacieux !, le 27 juillet 2019 à 18h48

    Fallacieux car prétendant assurer la protection de la biodiversité alors qu’elle la menace ! Cette tenderie au brancher est par nature non sélective et donc contraire au droit européen ; et l’Etat le sait parfaitement puisque l’arrêté ministériel du 17 août 1989 encadrant ce mode de chasse prévoit que « Tout gibier autre que les grives et merles pris accidentellement dans une tenderie est déclaré dans les vingt-quatre heures ».
    Cette pratique ne garantit pas que d’autres espèces protégées ne se retrouvent prises au piège et tuées puisque la technique consiste à étrangler l’oiseau ! Étrangler l’oiseau !

  •  Projet d arrêté relatif aux quotas de grives et merles noirs pour la saison 2019/2020, le 27 juillet 2019 à 18h37

    Je suis favorable au projet d arrêté sous réserve d ´une révision à la hausse des quotas
    Un plan quantitatif de gestion de 150 oiseaux /tendeur/an serait de nature à pérenniser cette activité qui correspond environ à 3 oiseaux par jour de chasse.
    Ce mode de chasse est pratiquée par une minorité de chasseur et voué à disparaître dans un avenir proche , il représente un travail colossal pour sa pratique.
    Une attribution de 12000 grives et merles serait un quota de prélèvement pour cette saison , il représente 1% de la mortalité naturelle de l espèce.

  •  Protection de toutes les espèces animales, le 27 juillet 2019 à 18h37

    JE SUIS CONTRE LE MASSACRE DE NOTRE FAUNE !

  •  Destruction par l’humain, le 27 juillet 2019 à 18h32

    Je suis absolument contre cette cruauté purement gratuite pour satisfaire des personnes qui n’ont aucun sens commun. A notre époque, c’est lamentable et pervers. Il esttemps de stopper ces traditions barbares.

  •  CONTRE, le 27 juillet 2019 à 18h29

    De nombreux textes évoquent la baisse du nombre d’oiseaux. Il serait temps de les laisser vivre sans les tuer/piéger. Histoire de sauver le peu de biodiversité qu’il nous reste

  •  Non à ces projets d’arrêté, le 27 juillet 2019 à 18h28

    Je suis absolument contre ces projets d’arrêté
    Je suis pour la préservation de la biodiversité et non pour sa destruction
    Et contrairement à ce que j’ai lu en commentaires, non, cette chasse ne fait pas partie du patrimoine français !!
    Et stop au lobby de la chasse !

Sur le même thème