EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021

Du 26/06/2020 au 17/07/2020 - 3869 commentaires

Ce projet d’arrêté prévoit la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 2020-2021.

Le courlis cendré sous-espèces Numenius arquata arquata, N. a. orientalis et N. a. suschkini) est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -2009/147/CE. Elle y est inscrite à l’Annexe II et fait l’objet d’un Plan d’action international adopté par les Parties signataires de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), dont la France est membre et se trouve ainsi légalement engagée. Ce plan, adopté en 2015, concerne plus de 20 pays. Il prévoit que la réouverture de la chasse en France dépend de la mise en place d’un plan international de gestion adaptative des prélèvements.

L’objectif global du Plan d’action international est de restaurer le statut de conservation mondial dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « Quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « Préoccupation mineure » à l’horizon 2025.

Le plan d‘action validé lors de la réunion de Paris le 18 septembre 2019 conclut que « les pays de l’aire de répartition sont d’accord pour lancer un processus de gestion adaptative au niveau international. La chasse ne pourra reprendre dans aucun pays membre et donc en France, tant que le processus ne sera pas effectif. ».

En suspendant en référé l’arrêté d’ouverture pris en 2019, le Conseil d’État a notamment pris en compte le plan d’action international, considérant que la gestion adaptative de cette espèce n’était pas encore mise en œuvre.

Considérant que la chasse ne peut pas être ouverte en France tant que le plan de gestion adaptative international n’est pas mis en place au niveau européen, le projet d’arrêté ministériel soumis à la consultation publique propose pour la saison 2020-2021 une suspension de la chasse du courlis cendré jusqu’au 30 juillet 2021.

La synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision seront publiés en bas de page, ainsi que le texte publié au journal officiel de la République française.


Télécharger :

Commentaires
  •  Courlis cendré, par Françoise Côme , le 17 juillet 2020 à 14h20

    Avis favorable à la suspension de la chasse au courlis cendré pour 2020-2021. Françoise

  •  avis défavorable, par david christophe , le 17 juillet 2020 à 13h49

    il serait préférable de mettre en place une gestion adaptative avec un prélèvement maximun par chasseur plutot que de vouloir interdire

  •  AVIS DEFAVORABLE, par Roger Gabriel , le 17 juillet 2020 à 13h40

    Je donne un avis défavorable, simplement pour remercier l’IMPCF de Monsieur Jean Claude RICCI et ses équipes. VIVE LA CHASSE, VIVE LE VAR.

  •  Avis défavorable de Jean-Paul Castillo, par CASTILLO , le 17 juillet 2020 à 13h17

    La gestion adaptative permet le contrôle des prélèvements et pourrait être envisagée pour la saison 2020-21 en France.
    Avis défavorable au projet d’arrêté.

  •  AVIS DEFAVORABLE, par Titou du Var , le 17 juillet 2020 à 13h15

    CHASSEURS DE FRANCE MOBILISEZ VOUS ! A terme, toutes les formes de chasses sont en "point de mire" de personnes qui ne souhaitent qu’une chose, IMPOSER LEUR LOI et influer sur d’autres personnes qu’ils ne connaissent même pas et cela dans des domaines dans lesquels ils ne comprennent rien. Les chasses que nous pratiquons sont respectueuses des réglementations, de la faune ainsi que de la flore. LES ECOLOGISTES, C’EST NOUS !

  •  AVIS DEFAVORABLE, par Chrichri , le 17 juillet 2020 à 12h57

    Le plan de gestion adaptative des prélèvements international adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré, qui passe du statut de « quasi menacé » (2007) à « préoccupation mineure » (2025).

  •  AVIS DEFAVORABLE, par OSVALD , le 17 juillet 2020 à 11h56

    Cette chasse peut être ouverte en France, au même titre que les autres gibiers d’eau, en suivant la Directive Oiseaux.

  •   EAU ET BIODIVERSITÉ Projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2020-2021, par duvoux , le 17 juillet 2020 à 11h30

    Avis défavorable
    La date du 21 août aurait pu être envisagée car elle ne remet pas en cause l’état de conservation des populations de courlis cendrés. La fin de la période de reproduction et de dépendance pour cette espèce en France est en 3ème décade de Juillet (Rapport 2018 de la France pour la révision des Concepts-clés de la directive Oiseaux). Juridiquement donc, la chasse peut être ouverte en août, soit au 21 août comme les autres gibiers d’eau.

    · Le plan de gestion adaptative des prélèvements international adopté en septembre 2019 constate une amélioration de l’état de conservation du courlis cendré, qui passe du statut de « quasi menacé » (2007) à « préoccupation mineure » (2025).

  •  Oui au moratoire..., par Delcampe i , le 17 juillet 2020 à 11h28

    Une espèce menacée doit être protégée, les lois européennes respectées.
    La vie sauvage doit être confiée à de vrais spécialistes indépendants .

  •  Oui au moratoire..., par Delcampe Isabelle , le 17 juillet 2020 à 11h26

    Une espèce menacée doit être protégée, les lois européennes respectées.
    La vie sauvage doit être confiée à de vrais spécialistes indépendants des lobbies !

  •  avis défavorable , par Ryan Anderson , le 17 juillet 2020 à 11h26

    Je suis contre ce projet d’arrêté qui prévoit la suspension de la chasse du courlis cendré pour la saison 2020-2021.

  •  Oui au moratoire..., par Delcampe Isabelle , le 17 juillet 2020 à 11h25

    Une espèce menacée doit être protégée, les lois européennes respectées. La vie sauvage doit être confiée à de vrais spécialistes indépendants des lobbies !

  •  Avis très favorable pour la suspension de la chasse du courlis cendré jusqu’en juillet 2021 et même définitivement ! , par DUPUIS CHRISTINE , le 17 juillet 2020 à 11h03

    Je suis tout à fait favorable à la suspension de la chasse du Courlis cendré jusqu’en juillet 2021 ; cette espèce classée quasi-menacée sur le plan international,devrait même pouvoir bénéficier d’un classement en espèce protégée.
    C’est un oiseau dont les effectifs restent faibles ; les biotopes favorables à sa reproduction sont de plus en plus rares du fait de l ’agriculture intensive.
    En France, Le moratoire de suspension de sa chasse la concernant avait été allégé en 2013 sous la pression des chasseurs afin d’autoriser à nouveau sa chasse sur le domaine public maritime, (là où il est le plus présent en période de chasse !)
    De même en 2019, des quotas d’abattage avaient été fixés . Heureusement, sur recours de la LPO, le Conseil d’État avait donné tort à la ministre et avait suspendu en référé, 25 jours après sa publication, l’arrêté autorisant la chasse de 6000 courlis cendré !
    La France reste le dernier pays de l’Union Européenne à autoriser la chasse du Courlis cendré alors que d’autres pays membres investissent des millions d’euros pour assurer sa sauvegarde.
    Et pourtant, oui, la France a bien signé un accord européen interdisant sa chasse !!!
    La décision de suspendre la chasse des Courlis cendrés est
    donc encourageante, mais il faut rejoindre les autres pays européens en la protégeant définitivement par un classement en espèce protégée.

  •   projet relatif à la chasse du coulis, par girat marie , le 17 juillet 2020 à 11h02

    je suis défavorable à la chasse du courlis cendré

  •  Avis Défavorable à la chasse du courlis cendré en France , par Thomas LEMETTRE , le 17 juillet 2020 à 11h01

    L’espèce est en régression dans le monde, pour des raisons qui semblent encore incomplètement cernées. Mais outre la fragmentation et régression ou dégradation de ses habitats (recul des prairies et dégradation des zones humides), des études ont montré qu’il pouvait être victime de saturnisme aviaire suite à l’ingestion de grenaille de plomb (grenaille qui contient aussi de l’arsenic. Dans certains de ses habitats, le dérangement pourrait aussi être en cause.

    En Irlande, la population de Courlis cendré a chuté de 96% en 30 ans : le nombre de couples d’oiseaux est passé de 12 000 dans les années 1980 à 138 en 2017. La population de Courlis cendré décline également en France et au Royaume-Uni.

  •  Avis DEFAVORABLE, par MARCHAU Alain , le 17 juillet 2020 à 10h28

    Les moratoires ont fait la preuve de leur inefficacité, la réduction du nombre d’espèce à chasser se traduira par une réduction du nombre de chasseurs, de territoires entretenus et donc aura un effet inverse au but recherché, sans compter une baisse du financement de l’OFB et donc une baisse prévisible de ses effectifs humains et de ses moyens d’interventions sur les milieux. Les attributions de quelques oiseaux, même en petites quantités serait un encouragement à la mise en place de quotas de prélèvements pour d’autres espèces, alors que les moratoires donnent raison aux opposants à une gestion raisonnée. Les soi-disant protecteurs veulent uniquement l’arrêt de toute forme de chasse, hors le premier prédateur des nichées d’oiseaux est désormais le sanglier, sans chasse, cette espèce deviendraient incontrôlable au niveau des dégâts et des risques sanitaires. La fermeture de la chasse d’une espèce doit mûrir d’une réflexion : le bénéfice à long terme est-il réel ou pas ? Si les milieux favorables à ces espèces sont laissés à l’abandon, le remède sera pire que le mal. Espérons que le plan de gestion adaptative européen soit mis en place rapidement pour gérer au mieux ces situations.

  •  Je suis pour la chasse du courlis cendrée, par Crosnier , le 17 juillet 2020 à 10h25

    Défavorable au projet, les chasseurs doivent pour chasser le courlis à partir du premier août avec un quota à respecter

  •  je suis pour la chasse du coulis cendré, par cyril , le 17 juillet 2020 à 10h06

    Le courlis cendré est un gibier migrateur, qui migre surtout lorsque les conditions climatiques deviennes très dures (gel prolongé, neige). Mais ces dernières années nous n’avons pas eu d’hiver rigoureux.

  •  Avis très favorable ..., par N.Huynh , le 17 juillet 2020 à 09h59

    ... à la suspension de la chasse au courlis cendré pour 2020-2021, en espérant que ce ne soit qu’un prélude à l’interdiction pour une période beaucoup plus longue et aussi pour d’autres espèces menacées ou fragilisées.
    La France qui se dit un pays de progrès ne peut plus se contenter de mesures minimalistes pour la protection de sa faune.

  •  Chasse du courlis cendré .Saison 2020/2021, par Fermé Marc , le 17 juillet 2020 à 09h57

    Avis defavorable au projet
    L’espèce est en progression ,nullement menacée et classée " préoccupation mineure" .
    La periode de reproduction et de dépendance permet une chasse
    dès le mois d’aout sans risque pour l’espèce