EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de Plan national d’actions en faveur de la Loutre d’Europe

Du 20/12/2018 au 31/01/2019

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, la France consacre un effort particulier à la préservation de son patrimoine naturel.
Pour les espèces menacées, le Ministère de la Transition écologique et solidaire met en place des plans d’actions opérationnels qui sont un outil complémentaire au dispositif législatif et réglementaire les protégeant. Ces plans visent la sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

C’est le cas de la Loutre d’Europe (Lutra lutra) qui était autrefois présente sur l’ensemble de la France métropolitaine (Corse exceptée). Cette espèce a connu une réduction très importante de son aire de répartition au cours du 20ᵉ siècle en raison des destructions qu’elle a subies avant sa protection légale.
Face au déclin généralisé des populations françaises de loutres, un premier plan national d’action en faveur de l’espèce a été engagé entre 2010 et 2015. Son objectif général était de stopper la diminution des effectifs et de rétablir les populations de loutres.
Les actions entreprises en sa faveur ont contribué à l’amélioration du statut de conservation de l’espèce dans notre pays. La loutre reste cependant dans une situation fragile face aux différentes menaces encore susceptibles de l’affecter : collisions routières, destructions directes et modifications de son habitat,…

Au regard de ses engagements internationaux en faveur de la biodiversité et de ses obligations communautaires, la France doit donc poursuivre et renforcer les actions en vue de favoriser la reconquête de la loutre sur l’ensemble de son aire de distribution originelle.

Un nouveau plan d’action lancé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire en faveur de la loutre vient d’être élaboré . Sa période d’application a été portée à dix ans (2019-2028).
Le double objectif de ce plan national d’actions est de consolider les noyaux de population existants et de retrouver une population viable de cette espèce sur l’ensemble de notre territoire et notamment sur les bassins versants qui restent à recoloniser en accompagnant son retour dans les meilleures conditions possibles de cohabitation avec les activités humaines.

La consultation est ouverte du jeudi 20 décembre 2018 au jeudi 31 janvier 2019.

En application du dernier alinéa du II de l’article L. 123-19-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.
Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.


Télécharger :

Commentaires
  •  Pour la préservation des espèces animales en France , par Libelle , le 27 décembre 2018 à 15h29

    Bien sure favorable à toute action de préservation de la loutre. Mais peut être faudrait il commencer par limiter beaucoup plus qu’elle ne l’est la pratique de la chasse en France. Contrairement à ce qu’a fait notre gouvernement cette année.

  •  La Loutre en Saone et Loire, par BOITOUT Patrick , le 23 décembre 2018 à 12h13

    dans le cadre de la recherche de présence de Loutres sur la Loire , avec le concours de la SHNA ( Société d’Histoire Naturelle d’Autun ) nous avons pu constater sa présence entre Decize et Imphy ... et aussi plus haut sur Baugy... donc tout est possible et la poursuite de son retour peut-être envisagé sérieusement , y compris sur les petits affluents comme l’Arroux pas exemple ; C’est un animal merveilleux, sympathique et "familial" mais très discret , bref une richesse à protéger et développer