EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la Barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2021-2022

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 2382 commentaires

Le projet d’arrêté soumis à consultation propose, pour la saison cynégétique 2021-2022, la suspension de la chasse de la Barge à queue noire (Limosa limosa) jusqu’au 30 juillet 2022.

La Barge à queue noire est actuellement classée « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées en France et «  quasi-menacée  » sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN. Elle fait l’objet d’un plan international dans le cadre de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique- Eurasie (AEWA). Ce plan a été renouvelé en décembre 2018 pour une période de 10 ans et prohibe la chasse dans l’ensemble des pays signataires.

Afin de tenir compte de ce plan et de l’engagement français en matière de protection des espèces protégées, la chasse a été suspendue sur le territoire national depuis 2008.

Considérant le renouvellement en décembre 2018 du plan international de l’AEWA pour une période de 10 ans interdisant la chasse dans tous les pays signataires, seule une révision de ce plan permettrait d’examiner la possibilité de chasser des individus de la sous-espèce islandaise compte tenu du niveau de population de cette sous-espèce.

Il est donc proposé pour la saison cynégétique 2021-2022, la reconduction par arrêté ministériel de la suspension de la chasse de la Barge à queue noire jusqu’au 30 juillet 2022.

Le projet d’arrêté a fait l’objet d’un avis défavorable lors du Conseil National de la Chasse et de la Faune sauvage du 5 mai 2021.

Le texte présente un impact sur l’environnement et nécessite à ce titre une consultation publique conformément aux dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

  • am bqn 2 (format pdf - 108.9 ko - 02/06/2021)
Commentaires
  •  Avis FAVORABLE, par Cambours , le 29 juin 2021 à 00h00

    Favorable à la prolongation de la suspension de cette chasse pour une durée INDETERMINEE.
    Je ne comprends pas pourquoi on se limite au 30 Juillet 2022 si l’interdiction vaut jusqu’en 2028...!

  •  avis favorable, par kifounet , le 28 juin 2021 à 23h42

    je suis favorable à ce projet d’arrêté. Mais celui-ci n’est pas suffisant. Il faut adopter le statut d’espèce "protégée" pour la barge à queue noire dont les effectifs ne permettent aucun prélèvement.

  •  La chasse de la barge à queue noire n’est ni raisonnable, ni nécessaire, par Alex , le 28 juin 2021 à 23h36

    D’après certains chasseurs :
    - "Les scientifiques ont besoin d’étudier les ailes des oiseaux..." : c’est exactement ce que font les bagueurs (mesure, formule alaire, etc), sans pour autant avoir besoin de tuer les oiseaux. On retrouve là le même discours qui sert de prétexte à la chasse à la baleine.

    - L’étude et la protection des zones humides seraient inféodées à la chasse : par quel biais ? En quoi serait-il nécessaire de pouvoir tirer sur les barges pour préserver leur milieu ou effectuer des comptages ? !

  •  Avis favorable mais pour 3 ans MINIMUM !, par Odile SÉBAS-BOUVIER , le 28 juin 2021 à 23h25

    Avis favorable bien sûr, mais pour 3 ans minimum
    La barge à queue noire est sensible et en fort déclin de population, l’ensemble des pays de la voie de migration se sont engagés dans le plan international d’action de l’AEWA, reconduit en décembre 2018 pour une période de 10 ans (soit jusqu’en 2028), à ne plus ni chasser la sous-espèce continentale, ni la sous-espèce islandaise.
    Il serait temps que la France s’aligne avec ses voisins et préserve ce qu’il reste de biodiversité. 3ans d’arrêt serait le minimum pour la conservation de cette espèce.

  •  Stop à la chasse à la barge, par Lucie , le 28 juin 2021 à 22h26

    Arrêtons définitivement la chasse de la barge !!

  •  Avis favorable mais pour 3 ans minimum, par Steven DENISE , le 28 juin 2021 à 22h18

    La barge à queue noire est sensible et en fort déclin de population, l’ensemble des pays de la voie de migration se sont engagés dans le plan international d’action de l’AEWA, reconduit en décembre 2018 pour une période de 10 ans (soit jusqu’en 2028), à ne plus ni chasser la sous-espèce continentale, ni la sous-espèce islandaise.

    Il serait temps que la France s’aligne avec ses voisins et préserve ce qu’il reste de biodiversité. 3ans d’arrêt serait le minimum pour la conservation de cette espèce.

  •  Avis FAVORABLE à la suspension de la chasse à la barge à queue noire pour la saison 2021-2022, par Lecocq , le 28 juin 2021 à 22h02

    Cette espèce est classée vulnérable au niveau international et sa population est en fort déclin. La suspension s’impose au moins jusqu’au 30/07/2022 ( et même préférable pour une durée de 3 ans)...

    Nous devons protéger la biodiversité avant qu’il soit trop tard, au lieu de massacrer certaines espèces pour le plaisir morbide de quelques-un.

  •  Favorable à la reconduction de la suspension de la chasse de la barge à queue noire, par Ghislaine Bouvier , le 28 juin 2021 à 21h13

    Souhaitons-nous défendre les intérêts de la chasse ou de la faune sauvage ?
    C’est une vraie question, que la création du conseil national de la chasse et de la faune sauvage ne résoud pas, loin de là.
    Les naturalistes, les écologues, les ornithologues,... etc. dont c’est la spécialité, qui ont fait de longues études, basées sur l’observation, les statistiques, les comparaisons, tirent la sonnette d’alarme depuis de nombreuses années.
    Certes, les raisons de la chute vertigineuse du nombre d’espèces observées et du nombre d’individus pour certaines espèces, est un processus multifactoriel.
    Mais à quoi bon ajouter à cette situation critique des prélèvements inutiles, liés à un loisir passion de quelques uns ? Alors que la pression anthropique est déjà énorme ?
    C’est aujourd’hui criminel et totalement incompréhensible.

  •  Avis favorable mais pour 3 ans minimum., par C. Béteille , le 28 juin 2021 à 21h09

    La barge à queue noire est sensible et en fort déclin de population, l’ensemble des pays de la voie de migration se sont engagés dans le plan international d’action de l’AEWA, reconduit en décembre 2018 pour une période de 10 ans (soit jusqu’en 2028), à ne plus ni chasser la sous-espèce continentale, ni la sous-espèce islandaise. Il serait temps que la France s’aligne avec ses voisins et préserve ce qu’il reste de biodiversité. 3ans d’arrêt serait le minimum pour la conservation de cette espèce.

  •  Avis FAVORABLE à la suspension de la chasse de la Barge à queue noire pour 2021-2022, par Moreau , le 28 juin 2021 à 21h04

    Nous devons protéger cette espèce et en suspendre la chasse, au moins jusqu’au 30/07/2022 :

    La Barge à queue noire est classée "vulnérable" sur la liste rouge en France et également classée "quasi menacée" sur la liste rouge mondiale de l’UICN.

    Ce serait même préférable que cette suspension s’applique sur 3 ans

  •  favorable à la protection de la barge à queue noire , par Noelle Pèlerins , le 28 juin 2021 à 20h40

    OUI il est temps de protéger la biodiversité et de stopper ces massacres, les français n’en veulent plus de cette nature livrée aux chasseurs, prêts à tout saccager.
    N’oublions pas les 30 millions d’animaux issus d’odieux élevages et relâchés la veille de la chasse...belle gestion !
    Il est temps de protéger la barge à queue noire, espèce vulnérable, et ce au niveau international.
    Nous sommes face à la disparition de la nature et de sa faune, et l’on voit souvent ces chasseurs complices d’une agriculture intensive et empoisonneuse du vivant.
    Alors oui à la sauvegarde de la barge à queue noire et donc non à sa chasse.

  •  Défavorable à l’arrété, par Luc P , le 28 juin 2021 à 20h14

    Pour une gestion adaptative. Pourquoi pas de chasse à la sous-espèce islandaise ? (raison de forme....)

  •  Avis défavorable à la reconduction de la suspension de la chasse à la barge à queue noire, par Bruno LANCIEN , le 28 juin 2021 à 19h28

    L’interdiction générale de la chasse de la barge à queue noire est en totale contradiction avec le concept de gestion adaptative

    Pourquoi renoncer à autoriser la chasse en novembre et décembre de la sous espèce de barge à queue noire islandaise, dont les effectifs se portent bien, sachant qu’à cette période de l’année l’autre sous espèce n’est pas présente en France ?

    Le comité d’experts en gestion adaptative avait préconisé en 2019 une chasse limitée à cette période automnale avec un quota très faible d’oiseaux autorisés à prélever (270)

    Les scientifiques ont besoin d’étudier les ailes des oiseaux pour améliorer les connaissances de l’espèce, et cela doit passer par quelques prélèvements faits par les chasseurs dans des conditions strictement précisées et contrôlées.

    Nous n’avons aucun retour sur l’impact du moratoire.

  •  Arrêt de la chasse, par Noémie Françoise , le 28 juin 2021 à 19h25

    Je suis pour une suspension de cette chasse et qu’elle soit définitive
    Stop aux sadiques

  •  Avis défavorable à ce projet d’arrêté suspendant la chasse de la barge à queue noire, par Romain , le 28 juin 2021 à 19h03

    Je donne un avis défavorable à ce projet d’arrêté. Une fois de plus, l’avis du comité d’experts sur la gestion adaptative n’est pas pris en compte et on ne peut que le déplorer. Suspendre petit à petit la chasse des espèces de gibier d’eau, c’est s’assurer que les chasseurs ne seront plus là pour aménager les zones humides qui leurs sont indispensables dans les années futures.

  •  Contre ce projet, par Christian LECAT , le 28 juin 2021 à 19h00

    La Barge à queue noire doit pouvoir être chassée dans le cadre d’une gestion adaptative de cette espèce

  •  Suspension de la chasse de la barge à queue noire, par Magalie Puente , le 28 juin 2021 à 18h47

    « OUI MAIS 3 ANS OU 5 ANS » au projet d’arrêté suspendant la chasse de la Barge à queue noire pour une seule année

  •  chasse de la barge à queue noire, , par Fourgeaud , le 28 juin 2021 à 18h37

    Suspension de la chasse pour 3 ans et même 5 ans et même plus, c’est inadmissible ces tueries

  •  OUI MAIS 3 ANS OU 5 ANS, par Sillère , le 28 juin 2021 à 18h35

    J’approuve le projet d’arrêté suspendant la chasse de la Barge à queue noire pour une seule année mais souhaite qu’il soit repoussé à 3 ou 5 ans dans la logique du projet AEWA

  •  Avis favorable pour un moratoire qui doit être étendu à 5 ans, par Bannwarth , le 28 juin 2021 à 18h23

    Du fait de la sensibilité de la Barge à queue noire, clairement identifiée dans l’arrêté, le moratoire est une bonne chose mais devrait être étendu à une période de 5 ans.