EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Defavorable, par Julien , le 1er août 2020 à 10h43

    Avec les niveaux d’eau déjà au plus bas fin juillet il est certain que prolonger l’ouverture ne servira qu’à stresser plus des poissons bien éprouvés. A mon sens l’idée de prolonger est inutile et dangereuse. Un prolongement de la saison n’est pas une démarche responsable pour le futur de nos rivières.

  •  Pour une prolongation de la pêche en premier catégorie , par Marx , le 1er août 2020 à 10h41

    Je suis pour la prolongation de la Peche en première catégorie car nous avons eu deux mois de fermeture, d’autant plus la période septembre octobre est très propice à la pêche ne gêne en rien pour la reproduction des poissons. Pour preuve beaucoup de pays européens ferment la peche le 1er octobre mais ouvrent au 1er avril.

  •  N importe quoi, par Fred , le 1er août 2020 à 10h30

    Encore une super idée décidément nos élus ne comprennent pas du tout l attente des pêcheurs. Pourquoi pas baisser la taille des captures tant qu ont y est

  •  Non, par Van Vlierberghe , le 1er août 2020 à 10h29

    Non, la protection des populations piscicoles passe avant le loisir, cette année la fermeture pourrait même être avancée au vu des conditions d’étiage.

  •  Parce que nous mourons de faim ?, par Colette Pince , le 1er août 2020 à 10h27

    Plus j’avance dans le cours de ma vie et plus je trouve inutile de massacrer pour - en principe - nous nourrir. C’est trop cher payer. Trop cher pour la planète, pour nos frères les autres êtres vivants. Il est intéressant de remarquer que les histoires de notre Histoire, lorsqu’elles nous parlent de "sacrifice" de notre part, révèlent que nous sacrifions... un être vivant de notre entourage. mais pas nous. Alors arrêtons avec ces hypocrisies et apprenons à respecter.

  •  Défavorable, par Pierre , le 1er août 2020 à 10h10

    Aucun intérêt si ce n’est d’achever une espèce en disparition dans de nombreux cours d’eau suite aux sécheresses et pollutions diverses

  •  Défavorable , par Ledaim , le 1er août 2020 à 10h05

    Contre car inutile de mettre en pression une population de salmonidés en déclin, d’autant plus juste avant la période de reproduction.

  •  Non, non et non, par Carlès , le 1er août 2020 à 10h04

    Aberration ! C’est désolant de lire des choses pareilles. L’idée même est aberrante, à l’image de la gestion de la pêche en France

  •  Contre, par Bourdin , le 1er août 2020 à 10h03

    Je suis contre.Déjà il n’y a plus d’eau au 1 Août. Ça ne sert à rien de prolonger.à part les viandes qui font tous les trous !!!!!

  •  Contre, par Bourdin , le 1er août 2020 à 10h02

    Déjà il n’y a plus d’eau au 1 Août. Ça ne sert à rien de prolonger.à part les viandes qui font tous les trous !!!!!

  •  oui,mais, par cjl , le 1er août 2020 à 09h47

    cette prolongation envisageable sur certains parcours ne peux malheureusement pas être générale, de très nombreuses têtes de bassins subissent déjà bien avant la date actuelle de fermeture des condition hydrologiques incompatibles.

  •  mécontentement, par auliac.claude , le 1er août 2020 à 09h40

    en plus de la sècheresse et l’assèchement des cours d’eau
    certains viandard verraient de bon œil le prolongement
    se n’est pas ainsi que nous allons préservez la reproduction
    et certains râleur diront qu’il n’y as plus de poissons dans nos ruisseaux

    un pêcheur très mécontent d’une telle décision

  •  Defavorable, par Bruno pallo , le 1er août 2020 à 09h39

    Non mais avec la sécheresse actuelle et les débits des cours d’eau qui commencent à être au plus bas, cela est totalement inacceptable.
    Ne pas oublier que le rôle premier des FDAAPPMA,ce n’est pas l’halieutisme mais la préservation des milieux aquatiques.

  •  négatif projet, par auliac.claude , le 1er août 2020 à 09h38

    en plus de la sècheresse et l’assèchement des cours d’eau certains viandard verraient de bon œil le prolongement se n’est pas ainsi que nous allons préservez la reproduction et certains râleur diront qu’il n’y as plus de poissons dans nos ruisseaux un pêcheur très mécontent d’une telle décision

  •  Absolument contre toute prolongation !!!, par Luca , le 1er août 2020 à 09h23

    Les truites vont pas changer leurs habitudes de préparation à la reproduction car un virus touchant les humains circule sur terre ! De la pure folie ! Laissons les poissons préparer leur reproduction d’autant plus que la sécheresse sévit en ce moment et augmente le stress des poissons !

  •  Non à la prolongation , par Olivier , le 1er août 2020 à 09h12

    Inutile de prolonger la peche en 1er catégorie étant donné le peau que l on a déjà en août je n ose pas imaginer les niveaux fin septembre. Les truites seront plus vulnérables car elles seront en quête de nourriture avant la reproduction. Je pense que la FNPF ferait de regarder un peu partout en France tous les endroits de pompage dans les rivières pour l agriculture qui font que en plus de la sécheresse les niveaux sont faibles

  •  Non au prolongement de la période de pêche en première catégorie., par LE HINGRAT , le 1er août 2020 à 09h11

    Bonjour ;

    Les cours d’eau sont au plus bas et dont certains ont depuis le mois de mai un déficit en eau. Une fermeture avancée aurait été compréhensible. Si c’est pour faire un geste commerciale ou de marketing, privilégier la baisse du prix de la carte en 2021. je suis déçu par la Fédération Nationale de la Pêche.
    Jean-Louis LE HINGRAT

  •  Contre ce projet , par Tanguy , le 1er août 2020 à 09h08

    Une idée qui va totalement à l’encontre de nos principes et valeurs de pêcheurs. Après un été caniculaire et des niveaux d’étiage déjà assez stressant pour les poissons, ce projet n’est pas viable. Laissons le repos que mérite la rivière, et ce projet farfelufarfelu est le meilleur moyen de voir le nombre de prises "accidentelles" De castillaos se multiplier...
    Je suis navré de voir que la fnpf soit porteur de ce type de projets. Il y’a certainement de meilleures actions à porter.

  •  non a la prolongation, par perrin jean francois , le 1er août 2020 à 09h00

    du grand n’importe quoi deja que les rivières manque d’eau que les populations de truite sont en régression , je suis opposé a cette prolongation , mais plutôt a une fermeture anticipée au 1 septembre

  •  Non à une fermeture retardée... Le poisson n’est pas à vendre..., par Passat , le 1er août 2020 à 08h15

    Le Covid a eu le mérite de nous refaire découvrir la pêche en mai. Des poissons protégés par la végétation et bien plus combatifs qu’ils ne l’étaient en mars. Plutôt que de retarder une fermeture permettant un prélèvement supplémentaire sur des poissons rendus vulnérables par leurs déplacements, ne serait-il pas plus intéressant d’avoir une ouverture retardée qui permettrait aux truites de se confronter aux pêcheurs avec le ventre plein et avec de la végétation pour se protéger ?... En plus avec une ouverture mi-avril, les beaux jours sont là et une sortie en famille est beaucoup plus sympathique. Peut-être même qu’il se vendrait plus de permis finalement car l’ouverture redeviendrait une fête à ne pas manquer...