EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Non à la prolongation d’ouverture, par Kiener , le 9 août 2020 à 21h18

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

  •  non à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative, par bollea , le 9 août 2020 à 21h04

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

  •  Contre le projet de décret prolongeant l’ouverture de la pêche en 1ère catégorie, par Grégory B. , le 9 août 2020 à 21h01

    Bonjour,
    la période de fermeture sur les cours d’eau de 1ère catégorie piscicole sert à protéger les espèces salmonicoles pendant leur reproduction, ce décret n’est pas compatible à la protection des espèces. Ce décret ne doit pas être pris pour de mauvaises raisons.

  •  [ANIMAUX] - Besoin de votre aide, par MAILLARD , le 9 août 2020 à 20h14

    Bonjour Madame, Monsieur,

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles.

    En vous remerciant pour votre soutien.

    Bien à vous,

    Jean-Pierre MAILLARD
    06.80.32.33.77

  •  Maltraitance Animale, par Guichaoua , le 9 août 2020 à 20h14

    Bonjour,

    Je m’oppose à ce décret parce-que je défends la Cause Animale.

    Cordialement.

  •  Non à ce décret !, par Clémence , le 9 août 2020 à 20h08

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

  •  Non au rallongement de la période d’ouverture de la truite., par David bozon-leydier , le 9 août 2020 à 19h20

    Non au rallongement de la période d’ouverture de la truite, si un pêcheur est malade pendant deux mois et bien il vient pas réclamé une rallonge pour la période d’ouverture et ni un remboursement !!!
    Alors non !!!!

  •  Non à la prolongation de la période d’ouverture, par FRACHISSE , le 9 août 2020 à 18h55

    Blesser les poissons n’a rien d’un loisir récréatif. Je suis contre toutes les violences et injustices. Celles faites aux animaux également. Pourquoi nier la souffrance (les poissons sont des êtres sentients) et s’amuser avec les poissons comme si c’était des jouets. Ne pas faire à autrui ce que l’on ne voudrait pas pour soi même. Si l’état d’urgence sanitaire a permis de réduire cette période de souffrance, s’il vous plaît, n’en rajouter pas. MERCI.

  •  pêche, par Gauthier , le 9 août 2020 à 18h41

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le ré-empoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles.

  •  Souffrance des poissons., par Nathalie Boulogne , le 9 août 2020 à 18h40

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret. La pêche n’est pas un loisir, laissez les vivre leurs vies.

  •  Contre, par Valentin Ducloux Lebon , le 9 août 2020 à 18h36

    Bonjour,

    Ce débat n’a juste pas lieu d’être.
    Les périodes d’ouverture ont une raison bien précise : permettre un maintien et une gestion raisonnée de la faune aquatique.
    Associer la gestion d’un milieu à des considérations uniquement économiques, à savoir, faire plaisir à certains qui se sentent voler de ne pas avoir pu pêcher durant la crise sanitaire, est un non sens total. Je suis attristé que notre fédération ait pu penser à une telle solution et de devoir demander un avis public (on n’est pas sur qui veut gagner des millions). Personnellement je ne suis pas ichtyologue et je doute que les auteurs des diffèrents commentaires le soient.
    Merci. Bien cordialement.

  •  LA VIE EST PRECIEUSE, par Laure KYVEL , le 9 août 2020 à 18h31

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

  •  Assez des lobbies des chasseurs et des pêcheurs !, par MONCADE , le 9 août 2020 à 18h15

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !

  •  Contre !, par Sylvie Taliercio , le 9 août 2020 à 18h09

    Il n’y a rien de récréatif à sortir des poissons de leur environnement normal et de les laisser suffoquer pendant de longues minutes. Quant au no-kill, les poissons sont relâchés alors qu’ils sont blessés et souffrants. Rien ne prouve qu’ils ne vont pas mourir de leur blessure.

  •  Je m’oppose, par Martine Sulpice , le 9 août 2020 à 18h06

    Ce n’est pas parce que les poissons ne crient pas qu’ils ne souffrent pas. De plus, les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

  •  Je m’oppose, par Martine Sulpice , le 9 août 2020 à 18h04

    Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

  •  REFUS DE LA PROLONGATION DE LA PÊCHE EN 1ÈRE CATÉGORIE EN 2020, par Thierry CRESPO , le 9 août 2020 à 18h00

    Bonjour,

    Je suis contre cette mesure stupide, qui associe une pandémie à un cycle de vie hallieutique.
    Il est aberrant de trouver une compensation à un confinement également stupide, de cette façon.
    Ce n’est pas parce que la pêche est en régression qu’il faille à tout prix contenter le pêcheur lambda. Diminuer le prix du permis national en 2021 au prorata des mois non pêchés en 2020 peut être une piste. Prolonger la pêche est une vision à court terme au dépend des milieux aquatiques, et de sa faune. Thierry CRESPO Pêcheur à la mouche.

  •  contre la modification des dates de pêche , par Davy , le 9 août 2020 à 17h50

    Parce que je suis préoccupée par le sort des poissons et des animaux en général je suis opposée à ce décret

  •  Stop à la souffrance animale, par Lebeuf , le 9 août 2020 à 17h14

    Bonjour,
    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !

    Bien a vous

    Marie Lebeuf

  •  Opposition au décret , par BIEDMA marine , le 9 août 2020 à 16h08

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs.
    laissons les poissons tranquilles