EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  NON !, par Gaëlle , le 10 août 2020 à 14h42

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !

  •  Non à la poursuite de la pêche récréative, par Olivier MARC , le 10 août 2020 à 14h10

    Pour limiter le déclin de la biodiversité, je dis non à la prolongation de la pêche récréative en cette année 2020. Comme si les poissons ne souffraient pas déjà assez avec notamment les dérèglements climatiques !
    Je rêve d’un monde où ce genre de pratiques barbares envers les poissons deviendra obsolète.

  •  Pour la prolongation et un changement de gestion , par Xavier , le 10 août 2020 à 13h55

    Il est évident que ces dates d ouverture et fermeture ont été mises en place afin de respecter la biologie des truites et la reproduction. Mais je crois qu aujourd’hui ces cycles sont décalés et que ces dates ne correspondent plus vraiment. Dans la plupart des secteurs la reproduction ne commence pas avant mi novembre.
    Il serait judicieux de revoir ces dates d ouverture et fermeture. L ouverture en mars est trop tôt pour certaines rivières comme les cours d eau de montagne ou le cycle n est pas terminé.
    Je pense que la fermeture pourrait aussi être repousse jusqu’à début ou mi-octobre a beaucoup d endroit comme ils font déjà en Isere ou en Espagne. L Espagne ferme au prélèvement le 30 août et reste ouvert en novembre kill jusqu’à mi octobre. Je trouve que l on devrait prendre exemple sur leur gestion.
    Donc oui je suis pour ce report qui permettrait de faire un premier essai et peut être se rendre compte que c est a pérenniser. Et par contre retarder l ouverture comme sur la Sorgue, a la mi avril.

  •   Non à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative , par Laurence , le 10 août 2020 à 13h48

    Je suis contre ce décret de prolongation de la pêche récréative car les poissons souffrent aussi, cette souffrance à été démontrée. La pêche professionnelle fait déjà bien suffisamment de dégâts sans compter la pollution de nos points d’eau.

    Blesser et tuer les poissons est un loisir cruel qui ne devrait pas exister, les poissons devraient pouvoir vivre tranquille. A défaut, les dates d’ouverture de la pêche prévoit un temps de tranquillité pour la population de poissons et celle-ci doit être respectée.

    De plus les hameçons peuvent blessent et tuer aussi d’autres animaux.

    Et il faut mettre du poisson d’élevage pour un loisir !!! Quelle cruauté

  •  Les truites approuvent, par Fario_68cm , le 10 août 2020 à 12h47

    On a trouvé le temps long de Mars à Mai. Aucune ombre sur les berges, pas de bruit de moulinet, aucune dérive à observer. Le soir à l’apéro devant le camping on discutait de nos attentes sur la collection de leurres 2020, sur sur le confort de tel ou tel modèle d’épuisette, mais à vrai dire on commençait à s’ennuyer ferme.
    Juin, quel bohneur de revoir ces pêcheurs émerveillés, même si on n’aime pas trop être prises en photo.
    Bon là il commence à faire chaud, m’enfin il parait que le comté et l’électricité c’est très important pour ceux qui ne pêchent pas.
    Alors pour nos amies qui n’auront pas cuit en Septembre, 2 semaines de plus ou de moins, ça nous parait dérisoire par rapport à ce qui pourrait vraiment nous sauver.
    Pour 2021 on a entamé une consultation publique pour avoir une belle eau propre, une remise systématique et des hameçons simples sans ardillon. On espère que vous nous soutiendrez.

  •  CONTRE, par MENANT Jacky , le 10 août 2020 à 12h43

    Bonjour,

    Je suis contre la prolongation.
    les date d’ouvertures de pêche sont en fonction de beaucoup de facteur, en particulier la reproduction, donc laisser ces dates.

  •  NON à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative, par Robin Vignaud , le 10 août 2020 à 12h16

    Cette pêche entraîne des « souffrances physiques » pour les poissons. Ces douleurs découlent des hameçons, « en particulier ceux qui possèdent un ardillon » : les poissons ne peuvent se décrocher de la pointe de cet équipement.
    Une fois l’hameçon retiré de l’animal, ce dernier se retrouve gravement blessé ; les plaies peuvent s’infecter, et il peut même mourir si sa blessure l’empêche de se nourrir.
    Il faut donc mettre un terme à cette souffrance gratuite.

  •  Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret., par SERRE Lorène , le 10 août 2020 à 12h14

    Je m’oppose à ce décret pour plusieurs raisons :

    - La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    - Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    - Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    - Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    - Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroître la période d’ouverture serait catastrophique.

    - Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    - Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est n’importe quoi !

  •  CONTRE la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative , par Erika Canada , le 10 août 2020 à 12h13

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons donc arrêtons de les blesser avec des hameçons.

  •  OPPOSITION à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative, par Pauline Canada , le 10 août 2020 à 12h11

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

  •  Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir., par SERET Zoé , le 10 août 2020 à 12h08

    Je m’oppose au projet de prolongation de la pêche.
    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le ré-empoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...
    Il est plus urgent, surtout en période de sécheresse comme cet été, de favoriser le bien être des poissons que de satisfaire le récréatif des pêcheurs.

  •  REPORT FERMETURE PECHE 1ère CATEGORIE AU 4 OCTOBRE 2020, par VAUDÉ Jacques (secrétaire AAPPMA LES PÊCHEURS DE CLERQUES) , le 10 août 2020 à 12h05

    Je suis opposé au report au 4 octobre de la date habituelle de la fermeture de la pêche en eau douce de 1ère catégorie pour les raisons suivantes :
    - Aucun lien n’est à faire entre la situation sanitaire humaine et la faune aquatique qui n’y est pour rien...
    - La date habituelle de fermeture en septembre s’appui très logiquement sur la situation hydrologique des cours d’eau de 1ère catégorie fragilisant le cheptel piscicole lié aux étiages et à l’élévation de la température des eaux.
    - Par ailleurs le département du Pas de Calais qui me concerne, connait séchesse et canicule susceptible d’entraîner arrêté préfectoral d’anticipation de fermeture de la pêche dans certains cours d’eau...
    - AUSSI LAISSONS TRANQUILLE LES POISSONS, MAINTENEZ LA FERMETURE AU 20
    SEPTEMBRE.

  •  Non merci, par Fario Mentos , le 10 août 2020 à 12h01

    D’une évidence politique politicienne, visant juste à satisfaire les mécontents au détriment de toute considération halieutique, ce projet est une aberration !
    J’y suis donc opposé !

  •  Défavorable, par Guillaume , le 10 août 2020 à 11h38

    Je suis président d’une aappma et je trouve cela désolant qu’a cause d’un evenement qui n’a rien a voir avec la pratique de la peche et la protection des milieux aquatiques, on decide de revenir sur des dates de fermetures qui ont ete mises en place à des fins biologique. Ce n’est pas parce que l’on a pas pus pecher pendant deux mois qu’on doit faire n’importe quoi !!!
    Arretez de vouloir vendre des cartes de peche a tout prix et protegez les milieux aquatiques...

  •  Refus, par Barbet , le 10 août 2020 à 11h21

    Refus de ce decret

  •  Pas de prolongation de la pêche, par Nicole Pasquier , le 10 août 2020 à 11h14

    La pêche est juste un divertissement qui fait souffrir des animaux.
    En tant que protectrice des animaux je m’oppose catégoriquement à cette prolongation. Je dirai même que je m’oppose totalement à la pêche.
    Nicole Pasquier

  •  Mon opposition, par Chauvet Marie-Jeanne , le 10 août 2020 à 11h13

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Je m’oppose donc de toutes mes forces à l’adoption de ce décret.

  •  Contre la prolongation, par Ruelle patrick , le 10 août 2020 à 11h06

    Cette proposition est une annerie de plus
    Les federations devraient exercer un vrai gardiennage de la peche.
    En plus de 50 années de pratique assidue de la peche,j’ai eu droit à 2 contrôles seulement.
    Laissez les poissons tranquilles dans cette periode difficile pour eux et pensez à de vraies actions de gestions et protections comme chez nos voisins européens.
    Arrivez au niveau des anglo saxons et vous aurez fait quelque chose d’utile pour les poissons et rivière de France.

  •  stop, par steffen , le 10 août 2020 à 11h04

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    nicolas steffen

  •  Contre ce projet. Les poissons sont des êtres sentients., par Ivan , le 10 août 2020 à 10h41

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

    Augmenter la période d’ouverture de la pêche favorisera l’empoisonnement de truites d’élevages stériles. C’est une erreur !