EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Non, ce n’est pas raisonnable !, par GIUDICELLI , le 13 août 2020 à 11h43

    Les eaux sont basses, ce moment sera celui de la fraie, laissons nos truites se reproduire !

  •  non à la prolongation de la pêche, par sellman , le 13 août 2020 à 10h43

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

  •  NON a une prolongation , par Philippe Matoulet , le 13 août 2020 à 10h23

    Passionné de pêche , amoureux des poissons et des rivières, faisons preuve d’intelligence et laissons les tranquilles dans ces périodes de pré-reproduction .la période de fermeture n’a jamais été décidée en fonction d’un nombre de jours d’ouverture , mais en fonction de la biologie des poissons .Alors respectons les !
    Les saisons a venir n’en seront que plus belles !

  •  Ce projet de décret est raisonnable., par JL. CHAMBRIN , le 13 août 2020 à 09h45

    Ce projet de décret est raisonnable.
    Le confinement a privé les pêcheurs de 8 weekends d’ouverture sur les 28 que devait compter l’année 2020, notamment de mi-avril à mi-mai, période très favorable pour la pêche à la truite. Prolonger l’ouverture de 2 semaines serait un geste apprécié par les pêcheurs.
    Cette prolongation n’aura pas de conséquences réelles sur la population de truites. En effet, le frai de la truite n’a lieu que 2 mois plus tard (en général, pendant la première quinzaine de décembre). De plus, l’activité des truites diminue sensiblement en fin de saison : la prolongation de 2 semaines de l’ouverture pendant une période plutôt défavorable pour la pêche n’entamera que très partiellement le bénéfice dû à la fermeture de 8 semaines pendant le confinement.

  •  Non à une prolongation de la pêche en 1ere catégorie , par Trouillet , le 13 août 2020 à 08h49

    Je suis un pêcheur passionné et même si la pêche me ma’que pendant le confinement je n y est vu que du bon pour nos amis à ecailles, pour la repro... Et la vu le contexte actuel, niveau de rivière extrême t bas voir disparu à certains endroit je m oppose à cette prolongation car cela est une question de bon sens... La préservation de notre espace de loisir passe avant la pêche en elle même.

  •  Pour mais suivant le milieu, par Rouze , le 13 août 2020 à 02h30

    Je suis pour une prolongation ou plutôt une modification des date d’ouverture suivant les biotopes.
    Les rivières sont différentes et ne se pêche pas aux même dates.
    Dans certaines les truites sont toujours entrain de frailler en février voir pendant la fermeture.
    Autre réflexion, les sociétés qui loue des Kayaks pour certaine ne participe pas au financement de la protection des milieux aquatique.
    Pourquoi ne contribuent t’ils pas à la protection des milieux? Ils sont utilisateurs et exploitent cette biodiversité.

  •  Contre cette prolongation !, par Benrzy , le 12 août 2020 à 23h08

    Bonjour,
    Pour l’intérêt des poissons et des pécheurs de l’année prochaine, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche. C’est une décision plus électoraliste que soucieuse de la préservation de notre environnement.

    Les législateurs ont sûrement mieux à faire en ce moment

  •  Contre la prolongation, par Philou , le 12 août 2020 à 21h20

    Je m’oppose à ce projet de prolongation. Pas grave si nous avons moins pêché cette année, nous pêcherons mieux l’année prochaine. Laissons les poissons et la nature tranquilles et profiter des quelques mois habituels de répit. Merci.

  •  Prolongement , par MERAL , le 12 août 2020 à 21h11

    C’est une logique implacable pour cette année exceptionnelle
    Mais il faut penser aux futures années le réchauffement nous pousse à ouvrir plus tard ceci étant un bien pour les alevins car nos chères truites frayent en décembre Dans le cantal
    Donc les alevins emergent mi avril
    Retarder l’ouverture et retarder la fermeture Est logique

  •  Contre, par ROMAIN , le 12 août 2020 à 19h15

    moniteur et guide de pêche professionnel, je suis contre la prolongation de l’ouverture de la pêche en première catégorie. Les truites souffrent suffisamment de la sécheresse et n’ont pas besoin de subir l’assaut des pêcheurs plus longtemps.

  •  non au prlongement , par boit eric , le 12 août 2020 à 18h16

    je suis opposer au prolongementdes dates d ouverture rn 1er categorie

  •  Opposition projet de décret , par Sauvage , le 12 août 2020 à 17h05

    Bonjour,

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.
    En effet, Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique. De plus, la population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Cela est suffisant n’est-ce pas ?

    Choisissez la vie, et non pas l’économie.

    Bien à vous.

  •  Un pêcheur, par Perrot , le 12 août 2020 à 16h36

    Je suis pêcheur récréatif et je m’oppose à la prolongation de la période d’ouverture 1ere catégorie en 2020. Si les populations de truite se portent mieux cette année car elles ont subi moins de prélèvements que les autres années, tant mieux pour la reproduction de l’hiver prochain et tant mieux pour les années suivantes et le plaisir de pêche, qu’on soit adepte du no-kill ou non. Si on pouvait aussi en profiter pour augmenter la taille légale de capture de 23 à 28 ou 30cm... Franchement amis pêcheurs, il n’y a rien à manger dans une truite de 23cm, laissons les grossir un peu plus, elles feront plus de bébés et nous serons tous plus heureux de voir la population de belles tuites augmenter !

  •  NON à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative !!!!, par Gaëlle , le 12 août 2020 à 16h24

    Le confinement a empêché beaucoup de monde à faire beaucoup de choses et quasiment personne ne peut rattraper ce temps perdu, alors pourquoi donner cette possibilité aux pêcheurs? !
    L’un des seuls avantages à ce confinement, c’est que la nature et ses habitants, à savoir les animaux ont pu vivre plus librement, les humains polluant moins et tuant moins ( pas de pêche pendant le confinement justement)...
    Alors non au prolongement de l’ouverture de la pêche !!!
    Les populations de poissons sont de plus en plus basses, la situation de l’état de la planète est catastrophique, il est grand temps de changer de façon de vivre et d’enfin respecter toute forme de vies !!!! Notre avenir proche est menacé !!!

  •  Bonnes vacances.. chères truites, par Chiron Jean-Claude , le 12 août 2020 à 16h19

    Non à une prolongation de la pêche de la truite pour une cause humaine. Je ne pèche pratiquement que la truite (sauvage) quand le 1° est ouverte, après je passe à autre chose. Et c’ est très bien ainsi. Les rivières autres qu’alpines soufrent des sécheresses consécutives,alors retirons nous comme d’ habitude aux dates prévues,avec fairplay . Allons retrouver d’autres plaisirs halieutiques et ne passons pas auprès de la population pour des gens égoistes qui comptent le prix de chaque jour de pèche perdu et qui exige des contreparties.Un seul objectif : de l’ eau et des rivières aux qualités retrouvés, seul gage de populations sauvages et nombreuses. Le reste est très futile

  •  AAPPMA Bar sur Seine, par Martin Jacques , le 12 août 2020 à 15h36

    Avis défavorable pour les mêmes raisons que celles évoquées par la Fédération
    Année exceptionnelle pour la pratique de la pêche. Restons pragmatiques

  •  avis défavorable, par Jean VERRUY , le 12 août 2020 à 15h22

    je me prononce contre le projet de report de la fermeture en première catégorie.
    En effet je pense que vu le mauvais état général des populations de salmonidés dans les cours d’eau Français, ainsi que le manque d’eau, dans beaucoup de ces même cours d’eau, l’avenir de ces espèces est en grave danger.

  •  AVIS DEFAVORABLE - Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Haute Loire, par Lionel MARTIN , le 12 août 2020 à 15h00

    Avis de la Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Haute-Loire concernant le projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020, les dates d’ouverture de la pêche en eau douce en 1ère catégorie en réponse à la crise liée au COVID 19.

    La Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Haute-Loire émet un avis défavorable au prolongement généralisé de l’ouverture de la pêche sur les cours d’eau de 1ère catégorie. Cette position a été actée par le Conseil d’Administration du 13 juin 2020.

    Le Conseil d’Administration n’est pas favorable à la prolongation de l’ouverture de la pêche en 1ère catégorie pour des raisons biologiques et climatiques. Les conditions climatiques des dernières années sont caractérisées par des étés très secs et des étiages forts ce qui entrainent de faibles débits et des températures élevés dans nos cours d’eau en septembre. Cette situation stressante pour les poissons n’est pas favorable à la pratique de la pêche à la veille de la période de reproduction. Les pêcheurs ont pu avoir de bonnes conditions de pêche lors du déconfinement avec des poissons au rendez-vous et de bonnes conditions hydrologiques et climatiques.

    Les Fédérations disposent déjà de la possibilité de demander au préfet une prolongation d’une à trois semaine de l’ouverture de la pêche dans les plans d’eau, les cours d’eau ou les cours d’eau de haute montagne (Article R436-6 du Code de l’Environnement).

    La Fédération de Haute-Loire aurait préconisé de laisser le choix à chaque Fédération de solliciter les services de l’Etat individuellement, au lieu de généraliser une prolongation de l’ouverture de la pêche qui n’est pas forcément adaptée à la situation ou la volonté locale.

    Là, nous devrons demander une dérogation à notre Préfecture.

    Le Président
    Lionel MARTIN

  •  AVIS DEFAVORABLE, par MARC , le 12 août 2020 à 14h56

    Il n’y a aucune prise en compte de la souffrance des poissons dans cette pratique. Pour le bien-être animal, je m’oppose fermement à cette activité et à sa prolongation.

  •  non a la modification du décret, par didine , le 12 août 2020 à 14h24

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément du fait de la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution...

    Alors qu’il y à urgence à protéger la faune et la flore je suis totalement opposée au décret modifiant les dates de pêche en eau douce.