EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis Favorable, par Soupault Christian , le 30 juillet 2020 à 21h04

    Donnons la possibilité à ceux qui le désire de profiter de la nature deux semaines de plus. Il est préférable de savoir les enfants à la pêche plutôt que devant des écrans !!Soutenons cette très bonne initiative !!!

  •  Favorable, par Gérard Roubaud , le 30 juillet 2020 à 20h45

    Les pêcheurs comme les chasseurs sont les indicateurs de l’état des biotopes..de plus les FD DE PÊCHE alevinent...Alors aucun problème

  •  favorable, par praud louis , le 30 juillet 2020 à 20h28

    avis favorable pour la prolongation

  •  Avis défavorable, par Vincent HAMONET , le 30 juillet 2020 à 20h27

    Alors que la France entière entre en restriction sécheresse, et que de nombreux cours d’eau sont au plus bas niveau, cette proposition est une aberration écologique et piscicole ; de plus du fait des restrictions de déplacement, on peut s’attendre à un nombre plus important de pécheurs en France pendant cette saison, et donc un volume de prélèvement au global équivalent même avec une période de pêche plus courte ( cette hypothèse devrait être évaluée). Préserver la ressource c’est investir pour l’avenir de nos rivières !

  •  Cadeau pour pêcheur irresponsable - avis défavorable, par V. Ram , le 30 juillet 2020 à 20h18

    Prolonger la pêche des espèces les plus vulnérables... dans les cours d’eau les plus vulnérables... en période d’étiage... comment dire... Les pêcheurs sont-ils à ce point frustrés ?
    Et cette consultation en plein été, qui débute le jour-même où 13 départements français sont placés en vigilance orange en raison de la canicule : mais quelle indécence !
    Quid du principe de non régression ?
    Bien entendu, je ne suis pas favorable à ce projet de décret.

  •  Décalage de la fermeture en première catégorie , par Petit , le 30 juillet 2020 à 19h13

    Avis défavorable, plus d’eau dans les rivières, laisser les truites tranquille, IL FAUDRAIT MÊME FERMER MAINTENANT

  •  Defavorable au report de la fermeture de la pâche en 1ère catégorie, par Alain Maire , le 30 juillet 2020 à 19h08

    Au lieu de conserver le faible acquis d’une saison sans pêcheurs pour les populations de truites encore existantes, vous vous empressez d’annihiler ce sursis.
    La truite sauvage est devenue tellement rare dans nos cours d’eau du fait de la pollution agricole (#pesticides) et du réchauffement climatique que j’ai abandonné sa pêche depuis plusieurs années.
    Ce décret me semble, à la fois, indécent et coupable quand on prétend défendre la biodiversité.
    Laissez donc la faune piscicole respirer au moins une année !
    Je m’oppose fermement à la promulgation de cet arrêté

  •  Favorable, par Philippe Le Coq , le 30 juillet 2020 à 18h41

    Bonjour ,

    Favorable,

    Les pêcheurs sont des protecteurs de la nature , indicateurs de la santé du milieu aquatique .
    Avancer la date d’ouverture permettra la remontée d’éléments insoupçonnés.

  •  BONNE DECISION , par ph GAGNAIRE , le 30 juillet 2020 à 18h22

    Avis favorable pour ouvrir la péche en 1ère cat . 2 semaines de + , car la carte coute cher et les pécheurs doivent pouvoir l’amortir au maximum , et ils pourront ainsi prendre quelques brochets de plus .

  •  Avis favorable , par Guillaume Coste , le 30 juillet 2020 à 18h04

    Il est normal de décaler la période du fait du covid19. Sachant que majorité des pêcheurs sont des gens responsables qui prélèvent modérément la ressource halieutique.

  •  Opposition, par B.Mb , le 30 juillet 2020 à 17h09

    Je suis opposée à ce projet de prolongation "exceptionnelle" de la période de pêche ; la pêche intervient sur le vivant, et il ne faut pas réagir purement "administrativement".

    La fermeture de la pêche est fixée à la fin septembre pour des raisons biologiques et écologiques qu’il faut absolument respecter.

    De plus, l’année aura été très chaude, les cours d’eau sont au plus bas, sinon asséchés : situation déjà très défavorable envers les poissons, il est donc dangereux pour la préservation de la faune aquatique de prolonger la période de pêche.

  •  Il faut qu’ils tuent !!!!!!! , par Michelle , le 30 juillet 2020 à 16h59

    ça leur sert à quoi de torturer des animaux?

  •  Il faut qu’ils tuent !!!!!!! , par Michelle , le 30 juillet 2020 à 16h58

    Il faut qu’ils tuent !!!!!!!

  •  Totalement défavorable., par Ferrié , le 30 juillet 2020 à 16h55

    La plupart des rivières de 1ere catégorie sont peuplées de truites d’élevage , en très mauvais état piscicole et biologique , en manque d’eau .Leur rajouter une contrainte supplémentaire , encore détériorer leur équilibre biologique est contraire aux plaisirs futur des pécheurs eux mêmes.

  •  Prolongation periode peche, par Snlperfox , le 30 juillet 2020 à 16h52

    C est tout à fait inutile.
    Pensez plutôt a aménager une éventuelle rechute de COVID

  •  prolongation période pêche 1ère catégorie, par ROBBE andré , le 30 juillet 2020 à 16h51

    Les truites sauvages sont de plus en plus rares en France pour diverses raisons. De plus en plus d’AAPPMA essaie de les protéger par des réglements restrictifs. Autoriser à modifier la date de fermeture de la pêche en première catégorie revient à reconnaître que cette date n’est plus en relation avec le cycle biologique des truites. Cela va également dans le sens de ceux qui préfèrent déverser des truites issues d’élevages industriels, plutôt que de préserver le bon état biologique des milieux aquatiques fragiles.
    Donc non au report de la date de fermeture en première catégorie pour les truites. La pêche est une activité de nature et non une simple activité commerciale de loisir.

  •  Défavorable, par VERILHAC Yves , le 30 juillet 2020 à 16h42

    Pêcheur occasionnel à la truite moi-même, je trouve ce projet inutile voir indécent. Bon d’accord la date d’ouverture a été repoussée, comme tant d’autres activités. Et alors ? Ne faut-il pas le mettre au profit de la reconstitution des populations plutôt que de vouloir absolument rattraper quelques semaines ?
    Sur le Site de consultation du Ministère, aucune étude d’impact ni avis de quelque organisme que ce soit ne sont produits. Tout l’été les milieux aquatiques sont soumis à la pression touristique. En septembre laissons la faune aquatique tranquille.

  •  defavorable, par CRESSENT , le 30 juillet 2020 à 16h39

    Si la fermeture est établie le troisième dimanche de septembre, il y a des raisons biologiques ou écologiques, y déroger revient à déroger à ses raisons?????? c’est effectivement dommage d’avoir perdu deux mois de sa passion mais cela ne change pas la donne. Et quid du coup de la superposition des dates de chasses et de pêche ? on peut aussi mettre en évidence le risque d’accident supplémentaire lié à la présence des pêcheurs le long des cours d’eau en même temps que celle des chasseurs ???

  •  Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel,pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1re catégorie piscicole, par Jacques LEMAIRE , le 30 juillet 2020 à 16h19

    Pêcheur de truites, moi-même, je ne vois pas l’intérêt de prolonger les dates de pêche définies à l’article R.436-6 (alinéa 1) du code de l’environnement jusqu’à la date du 4 octobre.
    Restons-en à la date de fermeture habituelle du 3ème dimanche de septembre, à savoir le 20 septembre. ceci d’autant que la plupart de nos
    cours d’eau en 1ère catégorie piscicole subissent en ce moment les méfaits de la sécheresse.
    Protégeons au mieux notre biodiversité.
    Jacques Lemaire

  •  Favorable, par MARCHAND , le 30 juillet 2020 à 16h16

    Merci c’est sympathique de penser aux pécheurs par les temps qui courent