EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  opposée, par wissmann , le 20 août 2020 à 12h37

    Ne pas augumenter l ouverture de la pêche ; ceci pour une question de perrénité des especes et de bien-être animale. Le peuple est de plus en plus sensible au bien être animale. Merci d en tenir compte pour ne pas nuire à votre image et decevoir le peuple francais.

  •  fermeture au 4 octobre ?, par Thivolle Laurent , le 20 août 2020 à 12h30

    Depuis 3ans la France subie des étés très chauds et très secs.

    Dans tous les départements la plus part des cours d’eau de 1ere catégorie sont en souffrance (étiage sévère ou assec). Aucun pêcheur ne peut nier cette situation.

    cette situation d’agonie et de mortalité de plus en plus importante, pendant plusieurs mois, réduit les effectifs de poissons.
    Les truites comme toutes les espèces doivent rapidement après cette période se préparer pour la fraie.
    Soyons sérieux et intelligents, laissons les tranquillement, sans stress supplémentaire, se nourrir et profiter de la baisse des températures et des premiers coups d’eau post étiage, pour se refaire une santé. Cela leur permettra d’accéder aux zones de fraie et d’être en pleine forme pour se reproduire et augmenter le recrutement pour les années à venir.
    La pêche est un loisir.
    il peut se pratiquer toute l’année, suivant le classement des cours d’eau où on le pratique.
    Du 20 septembre au 4 octobre allons à la pêche mais pas en première catégorie

  •  Avis defavorable : Que d’énergie perdue sur un sujet futile, par Valérie , le 20 août 2020 à 11h56

    Les crises tels le Covid-19 sont source de risques et d’opportunités qu’il faut être capable de saisir !
    Les effets du confinement sur notre environnement doivent être préservés au maximum. Les sécheresses réccurentes ne font que confirmer la necessité de profiter de l’occasion pour NE PAS étendre la période d’ouverture de la pêche.

    A notre époque, la journée de pêche idéale devrait être une belle ballade d’observation au bord de la rivière et une partie de pêche sportive sur une console de jeux ;-)

    Je mets ça dans une bouteille virtuelle, et à la mer des consultations publiques.

    Belle journée.

  •  Quel intérêt ?, par Lilian , le 20 août 2020 à 11h15

    Ce décret, comme bon nombre de décrets ou arrêtés, se focalise uniquement sur les intérêts du bipède, puisqu’il met en avant l’impossibilité des pêcheurs d’exercer leur activité. Il s’agit d’une circonstance imprévue et de force majeure. Il faut savoir s’adapter. J’ai du mal à déterminer quel est l’intérêt d’une telle prolongation d’un point de vue faunistique.

    Dans le cas qui nous occupe, les poissons ont pu avoir un répit bien mérité. Ne détruisons pas ce très faible avantage et maintenons la fermeture à la date prévue initialement. Nourrissons l’espoir qu’un maintien de la date initiale de fermeture puisse permettre une éventuelle reproduction de meilleure qualité. Si tel est le cas, tout le monde sera gagnant. Certes, pas immédiatement, mais il est parfois important et nécessaire de savoir attendre.

    Evidemment, tous les cours d’eau ne seront pas égaux face à cette décision, en raison des différentes pressions qu’ils subissent, des habitats qu’ils proposent, des niveaux d’eau, etc.
    Evidemment, les acteurs économiques qui pourraient profiter de cette prolongation et une partie des pêcheurs ne seront pas satisfaits

    Mais pour une fois qu’il est possible de laisser la Nature un tant soit peu tranquille, un peu plus que d’habitude, n’hésitons pas.

  •  Favorable, par Fédération du Morbihan pour la pêche et la protection du milieu aquatique , le 20 août 2020 à 11h10

    La Fédération de pêche du Morbihan est favorable à cette prolongation exceptionnelle. Les cours d’eau de notre département présentent des conditions hydrauliques compatibles avec une poursuite de la pêche. Une prolongation de la période d’ouverture de 15 jours n’est pas susceptible de mettre en danger les populations en place.

  •  Contre.....et encore contre.., par Mombertrand , le 20 août 2020 à 10h34

    Ne croyez vous pas que la pêche pendant le confinement sur nos rivières était possible ....messieurs les décideurs ? Ne faisons pas les choses à l’envers

  •  Non, par barreau , le 20 août 2020 à 10h28

    C’est une vaste plaisanterie quand on voit l’état des rivières et de la population piscicole une fermeture anticipée serait plus que nécessaire. Il faut stopper tout les prélèvements d’eau toute l’année, sinon la pêche en première catégorie va disparaître.

  •  DEFAVORABLE, par CHARMETANT SEBASTIEN , le 20 août 2020 à 10h07

    Juste un rappel que le covid 19 n’a strictement rien à voir avec un cycle biologique de reproduction des poissons.
    le fait que les hommes n’ont pas pu aller à la pêche ne va en rien influencer les périodes de reproduction des poissons : rappelons que les dates d ouverture et de fermeture de pêche sont là justement pour protéger ce cycle.
    Et ce sans mentionner de plus le stress que les poissons vivent au vue du niveau d eau extrêmement bas : ils vont déjà entrer épuisés en cette phase qui va déterminer l avenir de la pêche entière et non seulement un plaisir d une saison pour des hommes.

    Merci de tenir compte de la vie et du cycle des poissons car à l avenir il n y aura plus de poisson de 1ere catégorie et notre plaisir ne devrait en rien influer sur un tel cycle : soyons responsables jusqu’au bout et acceptons d avoir eu une saison plus petite !

  •  Défavorable , par Renault , le 20 août 2020 à 09h05

    Vu l’état des rivières en raison de la sécheresse,il me semble déraisonnable de prolonger la période de pêche.Cette limite n’est pas le fruit du hasard mais est motivée par le rythme biologique des poissons (truites en l’occurrence en 1ère catégorie)
    Que les pêcheurs n’essayent pas de ressembler aux chasseurs et aux hommes du passé que représente W.Schraen !

  •  Favorable , par Sébastien Laurent de la Besge , le 20 août 2020 à 08h47

    Certaines rivières ont un potentiel,une capacité de reproduction, des dates de fraie plus tardives etc. Alors pourquoi ne pas prolonger la pêche en NK. Certains pays ne ferment pas ou très peu et ont de très belles populations.

  •  Défavorable , par Patrice , le 20 août 2020 à 08h24

    Sans doute pour pouvoir remettre des truites bassines.... protégeons nos milieux, les poissons ne doivent pas subir le confinement de l’être humain

  •  Contre, par Fabrice , le 20 août 2020 à 08h18

    Bonjour
    Vu l’état actuel des rivières, je pense même qu’il faudrait fermer la pêche avant. Et plutôt que de se batailler pour savoir si on ouvre plus longtemps, il faudrait mieux se battre pour protéger les poissons, en faisant stopper l’irrigation à outrance des maïs.
    Défavorable

  •  Laissez vivre les poissons, par Boyer Tina , le 19 août 2020 à 22h57

    Les espèces de poissons ne sont plus si nombreuses, et celles qui restent se raréfient. Le réchauffement climatique promet d’aggraver la situation spécialement dans les rivières. Pour ma part, je pense qu’il serait bon de suspendre le droit de pêche pendant environ trois ans pour que les populations piscicoles puissent à nouveau prospérer. Après ce temps de répit, on pourrait ré-envisager la pêche "récréative".

  •  Favorable. , par Ros , le 19 août 2020 à 22h25

    Favorable cette décision ne nuit pas aux espèces piscicoles. En plus bon nombre de pêcheurs n’iront pas jusqu’à la fermeture car d’autres activités naturelles.

  •  défavorable sauf si pêche à la truite interdite pendant la prolongation, par ROBBE , le 19 août 2020 à 22h09

    En première catégorie le poisson cible c’est la truite. Il faut la protéger au maximum. Prolonger la pêche en 1 ère catégorie peut permettre d’éliminer les prédateurs de la truite notamment brochets et perches. Ainsi la prolongation serait moins dommageable et permettrait une gestion équilibrée de la ressource.

  •  Avis défavorable, par Degui , le 19 août 2020 à 21h32

    Après l’avancement de l’ouverture de la chasse, à laquelle une large majorité de contributeurs se sont opposé sans que leurs avis soit pris en compte, voici la prolongation de la période de pêche !
    Voilà une initiative bien malvenue pour un ministère qui est censé protéger la nature.
    Je partage une majorité des arguments développés par les contributeurs opposés à ce projet, j’y suis également défavorable.

  •  Contre une fermeture plus tardive, par RIBO , le 19 août 2020 à 21h19

    Compte tenu de la sècheresse, ce n’est vraiment pas une bonne idée, de sacrifier encore plus de poissons au plaisir "récréatif" des pêcheurs. Je suis contre.

  •  Avis défavorable , par Bonnafoux romain , le 19 août 2020 à 20h19

    Au vu des niveaux d’eau de nos cours d’eau je trouve même aberrant que l’on se pose ce genre de questions laissons nos amis les poissons ils souffrent déjà assez de ces sécheresses à répétitions.

  •  Favorable , par Philippe Le Coq , le 19 août 2020 à 20h09

    Bonjour ,

    Favorable , les pécheurs sont les premiers défenseurs et protecteurs du milieu aquatique , des sentinelles qui pratiquent l’écologie , la vrai
    sur le terrain .

    De plus , la France est une des meilleures nations du monde de la peche de compétition avec ses multiples champions .

    Cordialement.

  •  avis défavorable, par Desmeure raphael , le 19 août 2020 à 19h55

    Avis complètement défavorable au vue de cette sécheresse qui nous touche ces dernières années en rhone alpes et surtout au vue de l’état de nos rivières qui jours après jours se dégrade et subisse des étiages sévères
    voir des assecs par endroits c’est pour celà que je suis entièrement contre ce projet de recul de la date de fermeture en première catégorie.