EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret relatif à la période de chasse du sanglier en France métropolitaine

Du 20/09/2019 au 12/10/2019 - 8063 commentaires

Le projet de décret étend la période possible de chasse du sanglier au 31 mars dans le dispositif réglementaire fixé par l’article R.424-8 du code de l’environnement qui définit pour certaines espèces de gibier chassable les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse.

L’augmentation continue des populations de sangliers en France depuis plus de 30 ans explique en grande partie l’augmentation des prélèvements (50.000 sangliers prélevés par les chasseurs en France annuellement dans les années 80, 500 000 en 2014, 700 000 en 2017, 760 000 en 2018).

80% des dégâts agricoles qui représentent plus de 30 millions d’euros par an sont imputables au sanglier. Le Plan National de Maîtrise du Sanglier (PNMS), en vigueur depuis 2009, regroupe à droit constant les différents outils réglementaires existants (chasse, classement « nuisible », louveterie) accessible au préfet dans chaque département afin d’améliorer la régulation du sanglier, et favoriser la disparition des « points noirs » (10% du total des communes où se concentrent 90% des dégâts agricoles).

La durée de la période de chasse est un des facteurs – clefs permettant d’optimiser la régulation du sanglier. À ce jour, le sanglier peut être chassé à l’affût, à l’approche ou en battue, avec ou sans chiens, du 1er juin jusqu’au dernier jour de février. La date précise dans chaque département est fixée par le préfet sans pouvoir dépasser le dernier jour de février.

Le présent projet de décret permet le tir du sanglier à la chasse jusqu’au 31 mars si cette date est retenue au niveau départemental.

Ces dispositions s’ajoutent aux dispositions existantes permettant le classement du sanglier comme « espèce susceptible d’occasionner des dégâts » (ESOD) et autorisant les propriétaires à faire usage de leur droit de destruction à tir du sanglier pour prévenir des dégâts agricoles.


Télécharger :

Commentaires
  •  je suis pour l’extention, par LESAGE , le 12 octobre 2019 à 16h53

    Que ça plaise ou non il faudra bien réguler la population de sangliers qui ne cesse de croître .Pour rappel ce sont les chasseurs qui payent
    les dégâts.

  •  Non, Stop à la chasse, par Christian Wong , le 12 octobre 2019 à 16h52

    La chasse génère deux fois plus de morts que le terrorisme. Ras-le-bol de ne pas pouvoir se promener dans la nature sans être menacé de mort par les chasseurs. Réintroduisons le loup et le lynx.

  •  sanglier, par jouve , le 12 octobre 2019 à 16h34

    Je suis favorable à l’extension de la chasse au sanglier au 31 mars .
    Les présidents , responsables sur le terrain doivent être capable de gérer les populations en parfaite concertation avec les agriculteurs et chasser en mars si pertinence

  •  Non à l’extension de la période de chasse au sanglier, oui à son optimisation, par jean pierre Duval , le 12 octobre 2019 à 16h32

    La periode d’ouverture de la chasse en France s’étend globalement sur 6 mois de l’année de septembre à février.
    Ces 180 jours laissent largement le temps aux chasseurs d’assurer leur rôle de régulateurs des populations animales invasives(sangliers, cervidés) du fait de l’absence de prédateurs naturels .
    Or durant cette période, les battues au sanglier ne dépassent pas 15 journées par ACCA, et les chasseurs attendent comme chaque année, la date de fermeture pour demander des dérogations( qui sont toujours accordées) pour chasser en mars et avril.
    Or, le printemps est une période de renouveau et de quiétude qu’il convient de préserver pour permettre à la nature de se reconstituer.
    Je ne doute pas que les chasseurs, à qui l’on a confié en France la gestion de la faune sauvage ( ce qui n’est pas rien), puissent ne pas comprendre ces règles de bon sens.

  •  Contre ce projet d’arrêté d’extension de la période de chasse des sangliers, par elsa Cayré , le 12 octobre 2019 à 16h28

    La période est déjà suffisament longue et si il y a plus de sangliers c’est à cause des chassseurs qui depuis longtemps entretiennent une population afin d’être sur de pouvoir disposer de gibier.
    Il serait temps que l’Etat mêne des enquêtes sérieuses sur les raisons qui font qu’on trouve davantage de sangliers hybrides qui se reproduisent plus vite que des sangliers sauvages , chasses privées inclus.
    Certains syndicats d’agriculteurs pointent aussi du doigt ces méthodes bien que cela n’en empêche pas d’autres de louer leurs terres pour la chasse.On retrouve toujours les mêmes a se servir de la nature pour en tirer un max de profit tout en appelant a plus de tirs quand on est dépassé.

    Les agriculteurs devraient plutôt laisser des prédateurs naturels comme une meute de loups s’installer et la sélection naturelle se fera d’elle même sans agrainage , élevage ou importation de sangliers souvent porteurs de maladies.
    Dans le Haut-Béarn , les lachers d’ours ont ravis beaucoup d’entre nous , c’est un trés bon effaroucheur naturel à sanglier.

  •  OUI A L’EXTENSION A LA PERIODE DE CHASSE, par JEAN-PIERRE 37 , le 12 octobre 2019 à 16h02

    oui vous avez raison.mais les fédérations ne joue pas le jeu.augmentation des taxes,des bracelets a 40 euros en touraine. je suis un chasseur a l’arc, cette année par deux fois j’avais a portée de flèche laie et petits de 15 kgs ,je n’ai pas décoché. 40€ de bague et peut être l’intervention d’un conducteur de chien de sang le lendemain.une journée de chasse hors de prix.

  •  Non, par Meyrieux , le 12 octobre 2019 à 15h58

    Je suis contre la prolongation de la chasse d’un mois, stop, la nature appartient à tous, ras le bol de ne pas pouvoir en profiter paisiblement !!!

  •  Extension de la période de chasse au sanglier, par MAULINE Claude , le 12 octobre 2019 à 15h57

    N’en déplaise à ceux qui sont contre, les dégâts occasionnés par la prolifération continue du sanglier constituent un coût que la collectivité finira par assumer tôt ou tard.
    Alors oui, je suis favorable à l’extension de la période de chasse du sanglier.

  •  Période de chasse du sanglier en France, par MOREAU , le 12 octobre 2019 à 15h51

    Favorable pour étendre la période au 31 mars.

  •  DEFAVORABLE A l’EXTENSION DU DROIT DE CHASSE 31 MARS, par Eliane TOURTET , le 12 octobre 2019 à 15h36

    Je suis personnellement tout à fait défavorable à l’extension du droit de chasse pour un mois de plus !
    La période de chasse est bien assez longue ainsi.
    Les chasseurs nous empêchent de profiter de notre espace. Ils investissent la nature comme les propriétés privées.
    Trop c’est trop.

  •  Donnons les moyens nécessaires afin de réguler les sangliers., par Guedon yohann , le 12 octobre 2019 à 15h31

    Nous sommes confrontés dans beaucoup de département à une expansion de l’espèce sanglier, prolongeons la période de chasse afin de permettre au chasseurs de réguler la population. Pour nous, le monde agricole il devient difficile de supporter les dégât engendrer par les sangliers..
    Chambre d’agriculture de la Charente

    Mr guedon

  •  OUI A L’EXTENSION A LA PERIODE DE CHASSE, par marie , le 12 octobre 2019 à 14h44

    les lobbys.mais vous oubliez tout les autres.fabricants de produits phytosanitaires,pharmaceutique, de l’automobile,pétrolier et bien d’autre qui eux font bien plus de mal a la bio-diversité. vous êtes a l’image de notre ancien ministre de l’écologie qui a fait 5 tours du monde, mais certainement pas a pied, a vélos au a cheval.

  •   OUI A L’EXTENSION A LA PÉRIODE DE CHASSE, par capelle thierry , le 12 octobre 2019 à 14h39

    je suis favorable a prolongation de la chasse aux sanglier avec surtout la possibilité de chasser les sanglier la ou il pose des gros problème a proximité des villes ou il se cantonne après les mois de chasse avec des moyen adapter comme l affût a l arc, peut dérangent et en toute Sécurité et aussi en battue la ou il causse des dégât aux agriculteur dans les campagne

  •  Quand une minorité corromp nos politiciens, par Bisière François , le 12 octobre 2019 à 14h26

    Je suis totalement opposé l’extension de la période de chasse. Cette question montre la puissance des lobbies minoritaires sur nos politiciens corrompus.

  •  OUI A L’EXTENSION A LA PERIODE DE CHASSE, par marie , le 12 octobre 2019 à 14h05

    et bien moi le préfère me promenée parmis les chasseurs,plutôt que marcher sur le bord d’une route nationale ou communale. mon espérance de vie est et bien plus longue, nous nous saluons,nous échangeons quelques mots et de temps a autre ils m’offrent une pièces de gibiers.elle et pas belle la vie. ps : moi je sais faire la cuisine.

  •  extension période de chasse, par Le Bellac Alain , le 12 octobre 2019 à 13h52

    Bravo à tous ces fumeux commentaires contre les chasseurs. Vous n’avez sans doute pas de prairies permanentes avec une très riche biodiversité à préserver... Lorsque plusieurs sangliers les ont retournées toute une nuit pour chercher des vers il ne vous reste plus que vos yeux pour pleurer. Vous avez le droit d’être contre la chasse mais il faut rétablir un équilibre naturel. Sinon restez dans votre bulle intellectuelle. Vous l’avez compris : je suis favorable à une extension de la période de chasse.Petite précision : je suis agriculteur-éleveur et non chasseur !!!!!

  •  OUI AU PROJET PERIODE DE CHASSE EN MARS, par NI POUR NI CONTRE , le 12 octobre 2019 à 13h42

    j’ai la solution.rapatrions nos militaires qui sont en opération dans le monde, eux ils ont des armes de guerre.ils seront heureux de retrouver leurs familles ,et en plus les sangliers ne ripostent pas.ils chasseront
    24h/24 et 7j/7 avec un couvre feu de 20h a 6h pour des raisons de sécurité.ouvrons nos salles de sports et salle polyvalentes pour leurs cantine,et les terrains de foot pour le bivouac.
    il faut créer une filière de transformation, et une startup pour la commercialisation des conserves.
    dans deux ans le problème sera réglé

  •  FAVORABLE AU REPORT DE LA FERMETURE DU SANGLIER AU 31 MARS, par Marchand Nicolas , le 12 octobre 2019 à 13h37

    Je suis favorable à cette initiative car la facture des dégats augmente d’année en année ainsi que le nombre d’accidents sur les routes . De plus , ce n’est pas en fixant le prix des bracelets dans le Loiret à 20euros et en demandant dans certaines chasse de ne pas prélever les sangliers de moins de 50kg que le problème va se résoudre .

  •  Pas de chasse du tout, par Carmen , le 12 octobre 2019 à 13h09

    Pas de chasse du tout ! Voire aussi tous les accidents qui ont liei chaque année !

  •  FAVORABLE AU REPORT DE LA FERMETURE DU SANGLIER AU 31 MARS 2020, par DERVAULT , le 12 octobre 2019 à 12h52

    JE SUIS FAVORABLE AU REPORT DE LA FERMETURE DU SANGLIER AU 31 MARS, CEPENDANT LE PRIX DES BRACELETS FAIT SOUVENT OBSTACLE AU TIR DES BETES ROUSSES ET EST BEAUCOUP TROP IMPORTANT PAR RAPPORT AUX AUTRES DEPARTEMENTS DE LA REGION CENTRE, SURTOUT COMPTE TENU DES TAXES A L’HECTARE QUI VIENNENT D’ETRE ADOPTEES.