EAU ET BIODIVERSITÉ
 

projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 8574 commentaires

{}
Le projet d’arrêté fixe à 6000 oiseaux le quota de courlis cendré pouvant être chassés sur tout le territoire français. Il précise les dates d’ouverture de chasse et indique de nouvelles modalités de transmission des données.

{}
Le courlis cendré est une espèce chassable au sens de la directive oiseaux -DO- (2009/147/CE), elle est inscrite à l’Annexe II. En France l’espèce est classée « vulnérable » pour les effectifs nicheurs et en « préoccupation mineure » pour les hivernants sur la liste rouge de l’UICN.

Pour cette espèce, un plan d’action international conduit sous l’égide de l’AEWA a été mis en place. L’objectif global de ce plan est de restaurer le statut de conservation dans la Liste rouge UICN de cette espèce en la faisant passer de la catégorie : « quasi-menacé » attribuée en 2007, à la catégorie : « préoccupation mineure » à l’horizon 2025. Ce plan interdit la chasse sauf si un plan de gestion adaptatif est mis en place.

C’est pour tenir compte de ce plan international que le ministre en charge de l’écologie a décidé par un arrêté du 1er août 2018, de prolonger d’un an le moratoire sur la chasse du Courlis cendré, soit jusqu’au 30 juillet 2019.
Cette période fait suite à deux périodes de suspension de la chasse : de 2008 à 2013, de 2015 à 2018. Il convient de noter que, depuis 2013, la suspension de la chasse du Courlis cendré ne concerne pas le domaine public maritime (DPM).

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Avant le 30 juillet, date de fin du moratoire, il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif au courlis cendré.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts souligne des lacunes importantes de connaissance et des incertitudes liées aux données disponibles sur la démographie de l’espèce, la répartition spatiale des populations et la chasse pratiquée en France. En conséquence la comité d’experts n’a pas été en mesure d’évaluer l’impact de la chasse sur la dynamique de population.
Pour ce qui concerne les données de prélèvements cynégétiques, l’enquête « prélèvements » réalisée par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour la saison 2013-2014 fait état d’un prélèvement de courlis cendré de 6961 oiseaux sur le DPM.

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe à 6000 oiseaux le quota pouvant être chassé sur tout le territoire français.
Pour prendre en compte la situation de la population nicheuse, en déclin depuis plusieurs années, les dates d’ouverture sont ainsi fixées :
• 1er samedi d’août sur le DPM ;
• 15 septembre sur le reste du territoire.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

La synthèse de la consultation du grand public est disponible en bas de page.


Télécharger :

Commentaires
  •  Non à la chasse au courlis cendré, par Dalmau , le 25 juillet 2019 à 21h27

    Stop à la chasse au courlis cendré. En raison de la vulnérabilité de l’espèce, c’est un quota ZERO qu’il faut mettre en place sur tout le territoire. La France est le dernier pays européen à chasser le courlis. Stop !!! Je suis défavorable à sa chasse et en demande la suspension stricte.

  •  Non à la chasse au courlis, par Souchon , le 25 juillet 2019 à 21h19

    Cette espèce étant vulnerable il est inadmissible d’en autoriser la chasse.

  •  Avis défavorable à la chasse au courlis cendré, par le coz , le 25 juillet 2019 à 21h18

    La France est maintenant seul pays d’Europe à autoriser une telle chasse. le seul quota acceptable pour une espèce vulnérable, le voici : 0 !
    Il est temps de prêter davantage l’oreille aux comités d’experts plutôt qu’aux lobbys de la chasse...
    La biodiversité est une question majeure de notre avenir, et on n’a vraiment pas l’impression que vous en mesurez le poids.

  •  NOn aux tirs sur le coulis cendré, par martin , le 25 juillet 2019 à 21h18

    Je suis opposée à ce projet de tirs du coulis cendré .........à l’aube de la 6 ème extinction massive d’animaux ...........la France se permet encore de donner tout pouvoir aux chasseurs ....qui cherchent par tous les moyens à tirer sur tout ce qui bouge ....................Alors que des scientifiques , des experts apportent des chiffres concrets et des mesures pour préserver cette population .
    Bien sûr on fait des consultations pour la forme .........mais on ne prend en compte que de l’avis des chasseurs ..............Ah mais c’est sûrement parce que dans les préfectures il y a de nombreux chasseurs !!!!

  •  Stop à la chasse au courlis cendré, par Wion Anaïs , le 25 juillet 2019 à 21h16

    Presque 70% de perte des effectifs en France en même pas deux décennies. Ce chiffre suffit comme argument.

  •  Demande d abandon du projet d arrété autorisant le prélèvement de 6000 Courlis cendrés pendant la saison de chasse 2019/2020, par Delecour V. , le 25 juillet 2019 à 21h16

    Au regard du déclin prononcé de la population de Courlis cendré ces dernières années il apparait impératif de cesser tout prélèvement d individus de cette espèce pour la saison de chasse 2019/2020. Je demande donc à nos dirigeants d agir en responsabilité en interdisant la chasse au Courlis cendré pour la saison de chasse 2019/2020.

  •  Non à cette chasse, par S. Lamache , le 25 juillet 2019 à 21h09

    Cette espèce est vulnérable, elle doit être protégée.La question de la biodiversité est au cœur des débats publics actuellement et les actions menées doivent être en accord avec les engagements écologiques, les recommandations des experts, libres de toute influence néfaste et destructrice.

  •  Défavorable à la chasse au courlis cendré , par Nicole Chevallier , le 25 juillet 2019 à 21h02

    C’est une espèce menacée ! Pourquoi la France est elle le seul pays européen a le chasser ?

  •  Non à la chasse du courlis cendré, par Champion , le 25 juillet 2019 à 21h02

    Comment est il possible que la France puisse envisager de chasser cet animal alors que sa population est en chute. Ne devrait on pas privilégier la biodiversité, ce qui rendrait la France plus responsable et belle plutôt que faire plaisir à un lobby minoritaire et irresponsable par rapport à l’avenir et l’image de notre pays.

  •  NON au projet d’arrêté relatif à la chasse du courlis cendré en France métropolitaine, par Sillère , le 25 juillet 2019 à 21h01

    Compte tenu du déclin de la population de courlis cendrés et de l’absolue nécessité de soutenir la biodiversité, je m’oppose au projet d’arrêté et exige la suspension totale de sa chasse sur tout le territoire.

  •  Zéro prélèvement, par Nathalie PECQUEUR , le 25 juillet 2019 à 20h58

    STOP à la chasse de cet oiseau dont les effectifs se sont effondrés.
    QUOTA = ZERO

  •  Nein zur Jagd auf Brachvögel, par Bettina Sorge , le 25 juillet 2019 à 20h53

    Keine Jagd auf Turteltauben in Deuschland und anderen europäischen Länder sind sie geschützt, da der Bestand rückläufig ist, genau wie bei den besonders schützngswerten Brachvögeln

  •  Avis défavorable au quota pour le courlis cendré, par Maïthé Muscat , le 25 juillet 2019 à 20h52

    J’émets un avis défavorable au quota de 6000 courlis pouvant être prélevés en France pour la prochaine saison de chasse. La population de cet oiseau est en déclin. Suivez les avis des experts qui préconisent de prolonger le moratoire. Merci.

  •  Courlis cendré, par Weber , le 25 juillet 2019 à 20h46

    Quota 0 pour cette espèce vulnérable, un plan planifié au niveau Européen bon courage je ne le percois pas, vue déjà ce qui se passe depuis des années d’abus sur le Territoire français.

  •  contre cette chasse , par tellier stephane , le 25 juillet 2019 à 20h44

    je suis contre cette autorisation de chasser les courlis. on en voit très peu et il est sur la liste royge. d autres pays les protege mzis pas la france. c est honteux

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés, par Brigitte Becker , le 25 juillet 2019 à 20h43

    Les effectifs de Courlis cendrés se sont effondrés ces dernières années. Je suis contre le décret prévu qui autorise la chasse de 6 000 Courlis cendrés et j’exige la suspension totale de sa chasse (quota de chasse = 0) sur tout le territoire français.

  •  contre la chasse du courlis cendré, par dubois , le 25 juillet 2019 à 20h37

    Arrêtez de massacrer les animaux ! l’homme est le plus grand prédateur et envahisseur !!

  •  Non à la chasse de cet oiseau, par Bouvarel jean-louis , le 25 juillet 2019 à 20h36

    L’espèce est en difficulté et on ignore tout des répercussions de la canicule de cette année sur sa reproduction et sur la mortalité.

  •  Avis favorable , par Blayo jean-yves , le 25 juillet 2019 à 20h34

    Je suis pour une autorisation de chasse adaptative faite par les scientifiques et les chasseurs en utilisant des données croisées

  •  Opposition totale, par Delaune , le 25 juillet 2019 à 20h33

    Le courlis cendré est une espèce vulnérable,
    Le courlis cendré ne doit pas être chassé, mais être protégé.