EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 11070 commentaires

{}
Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020, et prévoit des modalités nouvelles de transmission des données.

{}
Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé deux scenarios :
- la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0, afin de maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme
- un scénario à 1,3% soit un prélèvement de 18 300 oiseaux qui correspond à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques.

Actuellement la tourterelle des bois est prélevée en France sans restriction. Le tableau de la saison de chasse 2013-2014 a été évalué à environ 92 000 individus par l’Enquête Nationale sur les Tableaux de Chasse à Tir publiée par l’ONCFS en 2016. Ce tableau de chasse est inférieur à celui des pays d’Europe du sud où l’espèce est chassée (Portugal : 110 000, Bulgarie : 145 000, Italie : 250-350 000, Grèce : 300-600 000, Espagne : 440-800 000).

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

En pièce jointe, la synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision retenue suite à cette consultation, ainsi que le texte publié au journal officiel (JO) de la République française


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre, par Jean-Baptiste Gallé , le 6 juillet 2019 à 06h47

    Vous l’indiquez dans un long préambule, l’espèce est en net déclin et classée vulnérable. Il faut en interdire totalement la chasse !

  •  NON a la chasse de la tourterelle des bois, par DOS PRAZERES , le 6 juillet 2019 à 06h46

    Il est temps que la France arrête le carnage avec les oiseaux protègés.

  •  Favorable , par Mondiere , le 6 juillet 2019 à 06h46

    Pour la chasse de la tourterelle des bois , je vois pas en quoi sert une consultation publique car la plus part des votants sont des ignares sur le sujet à quoi nous sert l onf , la fdc , l oncfs ?

  •  Arrêtté Tourterelle des bois, par BERY Michel , le 6 juillet 2019 à 06h42

    Oui à la chasse de la Tourterelle des bois avec un prélèvement adapté. Mais il faut s’attaquer au premier mal du déclin de cette espèce : son habitat. Certaines critiques anti chasse ne connaissent pas le fond du problème.

  •  Juste stop !, par Roehrig Brigitte , le 6 juillet 2019 à 06h38

    Non à la chasse de cet oiseau sauvage ! Cessons d’arranger le lobby de la chasse. Arrêtons de tuer !

  •  Non à la chasse de la tourterelle , par Baussela , le 6 juillet 2019 à 06h32

    On ne chasse pas une espèce vulnérable.

  •  projet d’arrete relatif de la chasse de la tourterelle des bois, par ANGER gerard , le 6 juillet 2019 à 06h25

    je suis pour la chasse de cette especed’une annee sur l’autre sur ma commune les effectifs sont en constante augmentation

  •  Arrêté tourterelle des bois, par Jérôme martin , le 6 juillet 2019 à 06h24

    Je suis favorable à cet arrêté

  •  La question ne devrait même pas se poser : NON !!!, par Saad Carrasco , le 6 juillet 2019 à 06h19

    C’est une bêtise sans nom que de penser à pouvoir autoriser la chasse d’un animal en perdition. Ceux qui sont pour ne se rendent hélas pas compte de l’extinction de la vie qui est en cours sur la planète étalé sur 200 ans et veulent égoïstement se divertir (dans se rendent compte qu’ils/elles tuent nos futures générations.
    Pitié. Ne tuez pas nos enfants et commencez tout doucement à ouvrir les yeux sur le sujet dont des milliers de scientifiques tente de nous alarmer depuis quelques années.
    ❤️

  •  Je suis pour le prélèvement contrôlé de la tourterelle des bois , par Perroy , le 6 juillet 2019 à 06h06

    Il faudrait mettre en place une gestion adaptative internationale afin de mieux gérer les prélèvements dans certains pays.
    En France la gestion adaptative est une bonne solution.

  •  Non à ce projet d’arrêté , par Gaumont Christian , le 6 juillet 2019 à 05h55

    Non au prélèvement d’espèces protégées !
    Non à la puissance du lobby des chasseurs, au détriment de l’environnement !

  •  Tourterelle des bois, par Olivier BIGARAN , le 6 juillet 2019 à 05h51

    Je suis favorable au prélèvement avec quota.

  •  Favorable à la chasse, par Alexandre Gard , le 6 juillet 2019 à 05h47

    Favorable à cette arrêté, les chasseurs font des efforts . Attaquons nous aussi aux autres causes de la disparition d espèces et notamment la disparition de leur habitat et la TOUT LE MONDE est concerné.

  •  Contre la chasse de 30 000 tourterelles des bois, pour la suspension totale de cette chasse., par Pauline CAURLA , le 6 juillet 2019 à 05h36

    La perte de la biodiversité et le déclin de nombreuses espèces d’oiseaux ne sont-elles pas suffisamment catastrophique ?

  •  Favorable à la chasse , par Sireuil , le 6 juillet 2019 à 05h29

    Favorable à la chasse

  •  Stop au massacre, par de BOISVILLIERS Patrice , le 6 juillet 2019 à 05h24

    Non à cette action d’extinction !

  •  EUROPE?, par ADRIEN , le 6 juillet 2019 à 05h11

    le prélèvement devrait etre européen. interdire sa chasse en France pour les massacrer plus au sud et surtout pour un busisness.
    a quoi sert l europe?

  •  Tourterelle des bois, par Desmars , le 6 juillet 2019 à 04h56

    Favorable au projet d’arrêté concernant la tourterelle des bois

  •  Je suis pour , par Benjamin , le 6 juillet 2019 à 04h55

    Je suis pour la chasse à la tourterelle des bois !!!!!

  •  Non à la chasse à la tourterelle des bois , par Mauricette FOURNIER , le 6 juillet 2019 à 04h17

    Avis défavorable à la chasse à la tourterelle des bois, oiseau classé vulnérable avec des effectifs en déclin. D’une manière générale, je ne comprends pas que le ministère de l’écologie s’obstine à vouloir autoriser la chasse de quantité d’oiseaux ou autres animaux au moment où paraissent de nombreux rapports très inquiétants sur la chute de la bio diversité. On espererait plutôt que le ministère de l’écologie protège les espèces fragiles.