EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 11070 commentaires


Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020, et prévoit des modalités nouvelles de transmission des données.


Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé deux scenarios :
- la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0, afin de maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme
- un scénario à 1,3% soit un prélèvement de 18 300 oiseaux qui correspond à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques.

Actuellement la tourterelle des bois est prélevée en France sans restriction. Le tableau de la saison de chasse 2013-2014 a été évalué à environ 92 000 individus par l’Enquête Nationale sur les Tableaux de Chasse à Tir publiée par l’ONCFS en 2016. Ce tableau de chasse est inférieur à celui des pays d’Europe du sud où l’espèce est chassée (Portugal : 110 000, Bulgarie : 145 000, Italie : 250-350 000, Grèce : 300-600 000, Espagne : 440-800 000).

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis défavorable pour la chasse de la tourterelle des bois, par Alma Ambrosi-Santamaria , le 25 juillet 2019 à 22h29

    À l’heure où le déclin des espèces devient préoccupant, autoriser leur chasse inconsidérée est un non-sens absolu.

  •  Totalement opposé aux prélèvements de tourterelles, par DALLET , le 25 juillet 2019 à 22h29

    Il n’y a aucune raison de permettre des prélèvements pour cette espèce. Laissez-les vivre en paix
    Le plaisir sanguinaire des chasseurs n’est pas un argument !
    Rappelons que les chasseurs représentent 3% de la population française. Nous serons très attentifs au respect des avis déposés dans cette consultation publique, et en tiendrons compte pour les prochaines élections...

  •  Non au projet d’arrêté autorisant la chasse de 30 000 Tourterelles des bois , par Antoine Bourré , le 25 juillet 2019 à 22h28

    Il n’y pas assez de tourterelles des bois et leurs effectifs sont fragiles, vu les incertitudes climatiques des prochaines années il faut interdire la chasse de cet oiseau. Chasse qui n’a aucun intérêt qui plus est.

  •  Avis favorable , par Leprevost , le 25 juillet 2019 à 22h28

    Je donne un avis favorable bien que le quota devrait être revu à la hausse avec un prélèvement de 40000 oiseaux ce qui représenterais un diminution de plus de 50% du prélèvement des chasseurs français .

  •  Contre le projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois, par PIVARD Marianne , le 25 juillet 2019 à 22h22

    Je suis opposé à la chasse à la tourterelle des bois en raison du fort déclin de l’espèce et de la biodiversité en général.
    Je suis contre ce projet d’arrêté autorisant la poursuite de la chasse à la tourterelle.
    Cette espèce doit bénéficier d’un moratoire total sur sa chasse

  •  Avis défavorable, par Alonso , le 25 juillet 2019 à 22h21

    Le texte même de ce projet d’arrêté est contradictoire : la tourterelle des bois y est déclarée vulnérable, mais des prélèvements restent envisagés. La chasse de cet oiseau répondant seulement à un objectif de loisir, la priorité devrait être de préserver les effectifs de cette espèce en déclin au niveau mondial. Au nom de la préservation de la biodiversité française (et mondiale), je suis défavorable à ce projet d’arrêté, et j’appelle à l’instauration d’un moratoire total de longue durée concernant la chasse de la tourterelle des bois.

  •  Contre ce projet autorisant la mise à mort d’une espèce en déclin en France, par Alexandre Laubin , le 25 juillet 2019 à 22h21

    J’emet un avis défavorable à ce projet qui a pour objectif de permettre le prélèvement de plusieurs milliers d’individus de tourterelle des bois alors que l’espèce est en fort déclin à l’échelle européenne (-80% des effectifs en 40 ans) et nationale (-48% en 18 ans). La France a une responsabilité pour la préservation de cette espèce qui transitent par notre territoire en migration pour rejoindre ses quartiers d’hivernage. L’état se doit de retirer ce projet et de se mettre en règle avec la réglementation européenne.

  •  Arrêtez ce carnage ! Rangez vos fusils ce sont des nuisibles , par NOUVIAN Marie , le 25 juillet 2019 à 22h16

    La chasse un vrai marché en France, c’est la raison pour laquelle contrairement aux autres pays européens on accepte de chasser des animaux protégés ailleurs et de grâce laissez ces jolis oiseaux vivre leurs vies !

  •  Pour la chasse, par Quenisset , le 25 juillet 2019 à 22h12

    Pour la chasse de la tourterelle des bois

  •  Contre le projet , par Nicole Lajus , le 25 juillet 2019 à 22h11

    Arrêtons de vouloir régenter à tout ce qui touche à la nature, de quel droit l’humain est en mesure de décider que telle ou telle espèce doit disparaître. Pourquoi la tourterelle n’a pas droit à vivre.

  •  Non à l’abattage de 30 000 tourterelles des bois, par Bilel , le 25 juillet 2019 à 22h08

    Non à cette barbarie absolue

  •  Laissez les tourterelles tranquilles !!!, par Laurie , le 25 juillet 2019 à 22h07

    contre ce projet de prélèvement !!!

  •  contre le projet., par Jean-Alix Barrat , le 25 juillet 2019 à 22h05

    Protegeons les tourterelles des bois.

  •  Opposition à l’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois, par PIVARD Jacques , le 25 juillet 2019 à 22h04

    Engagé et bénévole dans le domaine de la protection de la nature, au moment où tous les voyants concernant les atteintes à la biodiversité sont au rouge, je considère qu’il est particulièrement regrettable d’avoir à se battre sans cesse pour défendre l’équilibre de la vie et donc de cette biodiversité.
    La tourterelle des bois est une espèce en fort déclin (chute de 85 % depuis 1980). Elle est menacée au niveau mondial, inscrite sur la liste rouge UICN, et vulnérable au niveau national. La commission européenne a proposé la mise en place d’un moratoire de la chasse de cette espèce au niveau européen et le CEGA un moratoire complet.
    Je suis contre le projet d’arrêté autorisant la poursuite de la chasse à la tourterelle. Vous devez respecter l’avis des experts scientifiques indépendants et non celui des chasseurs partisans. Cette espèce doit bénéficier d’un moratoire total sur sa chasse de cinq années minimum. Il est intolérable de continuer à chasser une espèce en déclin.

  •  Favorable au contenu des projets d’arrêtés pour la chasse du courlis de la barge et de la tourterelle, par Catherine POTREL , le 25 juillet 2019 à 22h04

    Dans le cadre d’une gestion adaptative et faisons confiance aux chasseurs pour qui la biodiversité est d’un intérêt majeure. Les chasseurs savent faire de la gestion (même trop bien)exemple les grands animaux la progression des prélèvements sur 20 ans est de x3,2 pour le cerf x3,2 pour le sanglier et x2,3 pour le chevreuil ce qui pose problème de dégâts agricoles et forestiers aujourd’hui…...

  •  Contre ce projet d’arrêté, par Olivier Priet , le 25 juillet 2019 à 22h03

    Comment est-il possible de proposer un tel arrêté alors que le seul fait que la tourterelle des bois figure dans la liste des espèces vulnérables établie par l’Union internationale pour la conservation de la nature devrait suffire à interdire sa chasse !?

    Je suis absolument opposé à cet arrêté qui une nouvelle fois n’a pour seule ambition que de satisfaire le communautarisme du monde de la chasse !!

  •  Non au projet d’arrêté, par Stéphanie , le 25 juillet 2019 à 22h01

    Non à l’abattage de 30 000 tourterelles des bois, toujours plus d’horreur pour soit disant réguler. Cela n’arrange que les chasseurs.

  •  FAVORABLE, par Gourmelon , le 25 juillet 2019 à 22h01

    Bonjour,
    Je suis favorable au prélèvement avec quota.
    Il faut préserver les espèces et ne pas prélever abusivement et le quota et un allié du chasseur.

  •  Non au décret prévu qui autorise la chasse de 30 000 Tourterelles des bois, par Simona Mandra , le 25 juillet 2019 à 21h58

    Les effectifs des Tourterelles des bois se sont effondrés ces dernières années. Dans plusieurs pays, cette espèce est considérée comme menacées. Je suis contre le décret prévu qui autorise de la chasse de 30 000 tourterelles des bois. J’exige la suspension totale de sa chasse (quota de chasse = 0).

  •  Oui au prélèvement de 30000 individus , le 25 juillet 2019 à 21h51

    En faveur de ce décret pour une gestion raisonnable des populations