EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 11070 commentaires

{}
Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020, et prévoit des modalités nouvelles de transmission des données.

{}
Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé deux scenarios :
- la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0, afin de maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme
- un scénario à 1,3% soit un prélèvement de 18 300 oiseaux qui correspond à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques.

Actuellement la tourterelle des bois est prélevée en France sans restriction. Le tableau de la saison de chasse 2013-2014 a été évalué à environ 92 000 individus par l’Enquête Nationale sur les Tableaux de Chasse à Tir publiée par l’ONCFS en 2016. Ce tableau de chasse est inférieur à celui des pays d’Europe du sud où l’espèce est chassée (Portugal : 110 000, Bulgarie : 145 000, Italie : 250-350 000, Grèce : 300-600 000, Espagne : 440-800 000).

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

En pièce jointe, la synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision retenue suite à cette consultation, ainsi que le texte publié au journal officiel (JO) de la République française


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre l’autorisation de chasse de la tourterelle des bois, par Poquet , le 25 juillet 2019 à 23h08

    Encore une fois nous serons le plus grand nombre à être contre un arrêté autorisant de tuer des espèces sur le déclin. Est ce qu’encore cette fois ci vous serez soudoyer par le lobby des chasseurs ou alors enfin serez vous du côté de la majorité des avis du peuple, des études scientifiques et donc de la démocratie....

  •  Halte à ces pratiques sanguinaires.... , le 25 juillet 2019 à 23h07

    Sous le nom de "rėgulation" vous vous donnez bonne conscience et permettez å ces chasseurs sanguinaires de TUER sans vergogne. Mais de quel Droit vous autorisez vous å avoir le droit de vie ou de mort sur les animaux? L’homme est le pire nuisible qu’il soit sur cette planète et vous faites partie des pires de part vos décisions. HALTE AUX LOBBYING DE LA CHASSE.
    Mais comment pouvez vous vous regarder dans un miroir alors que des animaux vont mourir dans la souffrance .....parce que oui les animaux ont une sensibilité. Ne pensez pas être supérieur à n’importe qu’elle espèce animale, bien au contraire ! Allez ....un peu de respect pour la Nature et du courage pour dire non et HALTE à vos tueries !

  •  Avis défavorable, par Alain Bleu , le 25 juillet 2019 à 23h02

    Non à la chasse de la tourterelle des bois sur tout le territoire.

    Aux chasseurs : il est rationnel et normal de respecter l’avis des experts scientifiques indépendants et de l’UICN plutôt que celui du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage dont la majorité des membres sont des chasseurs.

  •  NON A LA CHASSE A LA TOURTERELLE DES BOIS, par ZARRELLA , le 25 juillet 2019 à 23h00

    En raison du déclin prononcé de sa population (-80% despuis 1980 en Europe, -48% depuis 2001 en France), l’espèce est classée dans la catégorie « Vulnérable » de la liste des espèces menacées de disparition de l’UICN.

    Le plan d’action international de l’espèce 2018-2028, démontre clairement que les prélèvements sur l’Ouest de l’Europe sont non soutenables pour la population qui doit, en plus de la destruction/dégradation de son habitat (bocage…), supporter un prélèvement de près d’1,1 million d’individus en Espagne, France, Portugal et Italie. Le CEGA a, compte tenu des paramètres démographiques de la population, préconisé dans son avis au ministère la mise en place d’un moratoire temporaire des prélèvements de cette espèce (suspension de sa chasse).

    C’est donc un quota ZERO et non 30 000 oiseaux qu’il faut instaurer pour tenter de sauver l’espèce et le projet d’arrêté soumis à consultation ignore totalement l’avertissement/l’exhortation du comité d’experts.

    Nous serons nombreux à être attentifs à l’instauration d’un quota de prélèvement nul, car un quota de 30000 spécimens n’a aucun sens, excepté de faire plaisir aux chasseurs, population électorale malheureusement encore trop puissante en France et nuisible à la biodiversité.

  •  non a la chasse aux tourterelles des bois , par guillemant , le 25 juillet 2019 à 23h00

    bonjour y’en a un peu marre de la connerie des français envers les animaux sauvages et domestiques je pense qu’on est plus nombreux à être amis des animaux que les chasseurs réfléchissez en pour les élections merci

  •  Favorable, par Flo , le 25 juillet 2019 à 22h53

    Avis favorable pour chasser les tourterelles des bois

  •  tout un symbole, par Ronan A. , le 25 juillet 2019 à 22h51

    Sur la tourterelle des bois en particulier, avec toute la charge symbolique qui va avec, on ne peut pas se permettre de continuer. Les agissements de quelques-uns sur cette espèce ont favorisé la diffusion d’une mentalité anti-chasse. Au monde de la chasse de faire de cette espèce un exemple de gestion adaptative.
    Donc l’espèce est en mauvais état de conservation, on arrête de prélever.
    Sans chipoter une année ou quelques milliers de têtes.
    C’est peut-être mauvais pour les vendeurs de cartouches, mais ça n’empêche pas de sortir et de rêver un beau coup de fusil pour soi ou les générations futures, dans un futur où il restera assez de tourterelles des bois.

  •  Stoppons ! , par Guilbert , le 25 juillet 2019 à 22h49

    Stoppons les massacres successifs qui déséquilibrent tout.
    Il est temps de respecter la parole d’experts et la sagesse d’équilibre...

  •  Favorable malgré... , par Viel , le 25 juillet 2019 à 22h47

    La tourterelle des bois : Je suis FAVORABLE à cet arrêté également avec toujours quelques réserves concernant le quota qui doit être revu à la hausse à savoir 40 000 tourterelles ce qui représente déjà une réduction de plus de 50% des prélèvements des chasseurs français. Il en va de même qu’au point précédent concernant les prélèvement

  •  Non à la chasse de la Tourterelle des bois, par Ana-Estefania Corral , le 25 juillet 2019 à 22h46

    Je souhaite que cette espèce ne soit pas chassée (quota 0) en vertu du déclin de sa population et que cela risquerait d’aggraver.

  •  Avis défavorable , par Armand , le 25 juillet 2019 à 22h46

    Avis très defavavorable

  •  Avis défavorable au prélèvement de 30 000 Tourterelles des bois, par DEVELAY Arlette , le 25 juillet 2019 à 22h41

    Il n’est pas tolérable qu’un quota de 30 000 individus soit encore autorisé pour une espèce comme la Tourterelle des bois qui est en déclin avéré depuis de nombreuses années. Je relève une nouvelle fois que le ministère ne tient pas compte des avis du comité d’experts.
    De plus, cette espèces est en majorité détruite lors de sa migration, c’est-à-dire au cours d’une période où elle est particulièrement vulnérable et facile à tirer lors de son passage sur les cols. Bel exemple ici de la déontologie des chasseurs !..
    En raison de ce qui précède, je m’oppose à ce projet de prélèvement.

  •  Non à la chasse de cette espèce vulnérable, par Simon , le 25 juillet 2019 à 22h40

    Arrêtons le massacre, les populations de tourterelles sauvages ne cessent de décliner partout en Europe.

  •  Stop, par Laruel , le 25 juillet 2019 à 22h40

    On marche sur la tête,y a t il pas autre chose à faire que de mettre des quotas pour les chasseurs , protegeons nos oiseaux.
    Marre de cette minorité qui a toute les faveurs du gouvernement.
    Stop à cette chasse et toutes les autres

  •  Non à la chasse de la tourtelle des bois , par COQUET Christine , le 25 juillet 2019 à 22h35

    Non à la chasse de la tourtelle des bois dont l’espèce est classée depuis 2015 en vulnérable par l’UICN.

  •  Chasse à la tourterelle des bous, par Claudet Isabelle , le 25 juillet 2019 à 22h34

    Je suis contre la chasse des tourterelles des bois. Vu que c’est Une espèce menacée quel est l’intérêt de la chasser ?

  •  non a la chasse de la tourterelle, par bernier , le 25 juillet 2019 à 22h33

    je veux qu on protege les especes en déclin

  •  Avis défavorable, par Nico B , le 25 juillet 2019 à 22h31

    Quota zero pour cet acteur primordial de la diversité de nos campagnes

  •  projet relatif à la chasse de la tourterelle des bois pour la saison 2019-2020, par alain , le 25 juillet 2019 à 22h30

    Avis favorable au projet

    - le quota à la hausse, car pour 40 000 tourterelles, cela représente déjà une réduction de 50% des prélèvements moyens réalisés par les chasseurs français alors que leurs voisins européens continuent d’en prélever plus d’un million sans subir de limitation.
    - Le texte doit être également corrigé car la collecte d’ailes pour tout oiseau prélevé doit rester une simple faculté pour les chasseurs volontaires et ne doit pas être obligatoire.
    - Il est totalement inutile d’obliger les chasseurs à envoyer des ailes à l’ONCFS, qui n’en a d’ailleurs pas besoin de 30 000.
    - Renvoyer à l’ONCFS dans une enveloppe une aile de chaque tourterelle prélevée reviendrait à créer une usine à gaz qui risque d’aboutir à un rejet de la gestion adaptative par les chasseurs, qui étaient pourtant à l’origine de la demande.
    - Il faut supprimer cet article 3 afin de privilégier pour la collecte d’ailes une approche non règlementaire, fondée sur le volontariat et impliquant nécessairement les fédérations départementales des chasseurs.

  •  Tourterelle des bois, par Tranier , le 25 juillet 2019 à 22h30

    Je suis favorable à la suspension pure et simple de sa chasse. Prélèvement zéro ! Préservation 100% !
    Merci.
    François Tranier