EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020

Du 03/07/2019 au 25/07/2019 - 11070 commentaires


Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020, et prévoit des modalités nouvelles de transmission des données.


Au niveau international, la tourterelle des bois a vu son statut sur la liste rouge UICN passer de préoccupation mineure à vulnérable en 2015 (Birdlife 2017). A l’échelle de l’Europe, l’espèce est classée comme vulnérable et les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015, Birdlife international 2015). Ce déclin apparaît comme particulièrement prononcé sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France.

La population nicheuse de tourterelle des bois (Streptopelia turtur), estimée en 2009 entre 397 000 et 480 000 couples, a diminué de 48% entre 1989 et 2015 et de 44% sur les 10 dernières années. Cette tendance à la baisse, due en grande partie à la disparition des habitats de l’espèce, est aussi observée pour les oiseaux non nicheurs ou migrateurs.

L’objectif du plan d’action international pour la conservation de la tourterelle des bois, est de rétablir le statut de population de la tourterelle des bois européenne, actuellement classée vulnérable (VU) dans la liste rouge de l’UICN.
Au niveau européen, la Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois visant à élaborer un cadre de modélisation de la gestion adaptative de la chasse, pour chaque voie de migration.

Le ministre en charge de l’écologie a mis en place en janvier 2019 un comité d’experts sur la gestion adaptative. Il a demandé à ce comité de lui fournir un avis relatif à la gestion de la tourterelle des bois.

Dans son avis en date du 13 mai 2019, le Comité d’experts a préconisé deux scenarios :
- la mise en place temporaire de quotas de prélèvement fixés à 0, afin de maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme
- un scénario à 1,3% soit un prélèvement de 18 300 oiseaux qui correspond à 50% de la valeur maximale estimée comme soutenable par les modèles démographiques.

Actuellement la tourterelle des bois est prélevée en France sans restriction. Le tableau de la saison de chasse 2013-2014 a été évalué à environ 92 000 individus par l’Enquête Nationale sur les Tableaux de Chasse à Tir publiée par l’ONCFS en 2016. Ce tableau de chasse est inférieur à celui des pays d’Europe du sud où l’espèce est chassée (Portugal : 110 000, Bulgarie : 145 000, Italie : 250-350 000, Grèce : 300-600 000, Espagne : 440-800 000).

Le projet d’arrêté soumis à la présente consultation du public fixe un prélèvement de 30 000 tourterelles des bois pour la saison cynégétique 2019-2020.
Les chasseurs sont tenus de transmettre les données de prélèvements à l’aide de l’application mobile Chassadapt mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs.
Pour améliorer la connaissance, les chasseurs doivent envoyer une aile de l’oiseau prélevé à l’ONCFS.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019.

En pièce jointe, la synthèse de la consultation du public, les motifs de la décision retenue suite à cette consultation, ainsi que le texte publié au journal officiel (JO) de la République française


Télécharger :

Commentaires
  •  Non à la chasse des tourterelles, par Elodie , le 26 juillet 2019 à 01h03

    Je dis non au projet d’arrêté autorisant la chasse de 30 000 Tourterelles des bois et j’exige la suspension totale de sa chasse (quota = 0).

  •  Avis défavorable , par Laura , le 26 juillet 2019 à 01h00

    La chasse n’est elle pas là pour permettre de réguler une espèce trop envahossante ? Pour ce cas ce n’est pas du tout justifiée puisqu’elle est classée comme étant vulnérable. C’est une honte de participer activement à l’extinction d’une espèce menacée ! Pourquoi n’écoutez vous pas les experts ? Quotas 0 pour la tourterelle des bois. À l’heure du réchauffement climatique, de la disparitions de nos forêts, des incertitudes pour le futur et j,en passe nous devons être plutôt dans l’optique de préserver la biodiversité de notre territoire plutôt qu’à son anéantissement.Avec des mesures commme ça il n’y a que le gouvernement et les chasseurs eux mêmes pour croire encore qu’ils sont les premiers écologistes de France.

  •  Non à la chasse des tourterelles, par Kiffer , le 26 juillet 2019 à 00h57

    Vous avez deja réduit de 44 % la population de tourterelles .
    L’Europe elle-même vous demande de proteger l’espèce en voie de disparition ! Et vous voulez en tuer 30000 ! Pour satisfaire5 encore une fois les chasseurs , STOP !!!

  •  STOP AU MASSACRE , par Chloé DEFER , le 26 juillet 2019 à 00h51

    Peut-on un jour laisser tranquille les animaux sauvages ? Leur laisser la vie et la liberté !

  •  Honte , par Leclercq , le 26 juillet 2019 à 00h42

    Honte aux hommes qui tuent des animaux pour le plaisir et à ceux qui cautionnent.

  •  Zéro prélèvement , le 26 juillet 2019 à 00h24

    Pour le scénario #1 des experts, à savoir aucun prélèvement possible en 2019-2020, et prorogeable tant que l’espèce figurera parmi les espèces vulnérables ou menacées.
    Ce devrait être le cas pour toutes les espèces en danger, de manière totalement évidente et intransigeante.

  •  Arrêtez de détruire la vie sur cette Terre, par Roro , le 26 juillet 2019 à 00h18

    Contre cet arrêté

  •  Stop aux massacres !!, par SebWild , le 26 juillet 2019 à 00h16

    Totalement contre ce projet !!!!
    Une espèce protéger mais vous voulez quand même la tuer...

  •  Protection maximale pour la tourterelle, par Alexandre , le 26 juillet 2019 à 00h11

    Une espèce menacée? Cela signifie 0 prélèvement.

  •  CONTRE !, par Jeanne Dupont , le 26 juillet 2019 à 00h08

    Je m’oppose à la chasse de la Tourterelle des bois tant qu’elle sera classée vulnérable sur la liste rouge de l’IUCN

  •  Non au projet d’arrêté relatif à la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pendant la saison 2019-2020, par S. Med , le 26 juillet 2019 à 00h07

    Il s’agit d’espèces menacées. Pas besoin d’autres arguments.

  •  Tourterelle des bois, par DUBEE , le 26 juillet 2019 à 00h03

    avis défavorable à l’arrêté autorisant la chasse de la tourterelle des bois.Cette espèce devrait bénéficier d’un moratoire total sur sa chasse, d’une durée de cinq ans. Il est inconcevable de continuer à chasser des espèces en déclin.

  •   non au projet d’arrêté autorisant la chasse de 30 000 Tourterelles des bois, par niel , le 26 juillet 2019 à 00h00

    l’espèce est fragile et comme tant d’autres subie des pressions environnementales énormes, telles que les canicules de cet été, il ne faut donc pas permettre de les chasser

  •  Contre la chasse de la tourterelle des bois, par Knoester Job , le 25 juillet 2019 à 23h58

    Je m’oppose à la chasse de la Tourterelle des bois tant qu’elle sera classée vulnérable sur la liste rouge de l’IUCN

  •  Non au massacre des tourterelles des bois, par Arnold , le 25 juillet 2019 à 23h57

    En quelle langue faut il le leur dire ! ces oiseaux sont menacés n’en avez vous pas assez de tout détruire?

  •  Contre la chasse à la tourterelle des bois, par Sophie C , le 25 juillet 2019 à 23h57

    La population de tourterelle des bois a baissé de 80% en Europe en 40 ans,et l’espèce est classée dans la catégorie "Vulnérable" de la liste des espèces menacées de disparition de l’UICN.
    En conséquence, je vous demande d’appliquer les recommandations du CEGA et d’appliquer un moratoire total sur la chasse de l’espèce.

  •   Merci d’arrêter de chasser les espèces d’oiseaux (très) menacées de la Liste rouge, comme la barge à queue noire et le courlis, merci ! , par Karin Mengele , le 25 juillet 2019 à 23h57

    Chers membres du ministère français de l’Environnement,
    Veuillez cesser de chasser les espèces d’oiseaux (très) menacées, mais aussi d’autres animaux figurant sur les listes rouges, aussi complètement que possible et jusqu’à ce qu’une augmentation sensible des populations soit obtenue. Une nouvelle chasse ne devrait être autorisée que si elle est classée comme durable par des experts indépendants. Cependant, la durabilité signifie qu’il ne faut pas abattre plus que ce que la reproduction réalisée dans son propre pays ne le permet à long terme ! Dans le monde globalisé d’aujourd’hui, et surtout dans une Europe unie, il est irresponsable de relâcher des oiseaux qui ont grandi dans d’autres pays et qui mettent ainsi en danger des populations partout en Europe. Il y a déjà assez de facteurs de menace qui menacent l’existence de l’espèce sur les Listes rouges, soyez attentifs et écoutez votre conscience et non les exigences des lobbies égoïstes.

    A ma personne : Je m’occupe d’espèces animales en voie de disparition, ainsi que du Turteltaube, ici en Haute-Bavière, en tant que membre honoraire d’une fédération reconnue de protection de la nature et de l’environnement depuis des années. Mes collègues et moi y consacrons d’innombrables heures et des ressources financières considérables.

    Décidez-vous en faveur d’une approche à long terme et durable de la nature et de ses trésors inestimables et irremplaçables - afin que nos enfants et petits-enfants puissent encore vivre la merveilleuse expérience de la parade nuptiale et des chansons du courlis, de la barge à queue noire, de la colombe tortue, etc. - sans devoir se rendre aux derniers spécimens en Europe du Nord pour des raisons climatiques.

    Parce que l’homme a besoin de la nature, de la diversité des espèces, du fonctionnement, du réseau diversifié de la biodiversité pour survivre en tant qu’espèce - pour l’évolution, d’autre part, nous ne sommes qu’une expérience secondaire agréable mais sans importance.

    En toute confiance en votre sagesse, merci beaucoup, et avec les meilleures salutations de la Bavière,

    Karin Mengele

  •  Contre, par Adeline Gatineau , le 25 juillet 2019 à 23h51

    La tourterelle des bois est classée "espèce vulnérable". On devrait donc tenter de protéger cette espèce plutôt que d’autoriser sa chasse. Les oiseaux souffrent déjà suffisamment de la destruction de leur habitat et les populations de nombreuses espèces sont en baisse.

  •  NON à la chasse de la tourterelle des bois, par ONDET , le 25 juillet 2019 à 23h49

    Je suis contre la chasse de la tourterelle des bois. Assez de décimer les espèces animales qui ont déjà bien du mal à survivre à cause de la bêtise humaine...

  •  Non au tableau de chasse de la tourterelle des bois, par A.Jeancolas , le 25 juillet 2019 à 23h49

    Au vu des chiffres effarants mesurant l’effondrement de la tourterelle des bois à l’échelle de l’Europe (-78% des effectifs entre 1980 et 2015),"déclin ... particulièrement prononcé sur la voie de la migration occidentale dont fait partie la France" : QUOTA ZERO de "prélèvements" et non 30 000 !

    Qui sont les "acteurs scientifiques et associatifs" du Conseil National de la Chasse et de la Faune sauvage pour préférer un scénario encore plus noir et destructeur (30 000 tourterelles) que celui préconisé, à long terme, si j’ai bien compris, par le CEGA (18 300)?
    Peut-on confondre les chasseurs qui ont vocation à tuer avec des gestionnaires (du Bien Commun)?