EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Non à la Chasse des oies Sauvages ! Oui à la vie , par poireau , le 24 janvier 2019 à 22h50

    Pas de carnage s’il vous plait, ne pourrait-on pas les déplacer ?

  •  Avis favorable pour la chasse des oies jusqu’a fin février le 24 janvier 22h30, par Bernard MALLEMONT , le 24 janvier 2019 à 22h49

    Il y a de la logique et du bon sens à vouloir prolonger la chasse des oies jusqu’a fin février, plutôt que de les gazer dans les pays voisins . Cet arrêté permettra également à l’Europe de faire quelques économies, n’ayant plus à subventionner ces gazages.

  •  Avis défavorable , par Fonteneau , le 24 janvier 2019 à 22h47

    Je suis contre ce projet, allant à l’encontre de toutes les analyses sérieuses sur ces espèces avicoles, et contraire à la directive oiseaux.

  •  Pour la chasse des oies , par André , le 24 janvier 2019 à 22h47

    Totalement pour cette dérogation au oies

  •  Pour le projet de chasse des oies, par André , le 24 janvier 2019 à 22h45

    Favorable pour la chasse des oies

  •  Totalement contre ce projet, par Francis , le 24 janvier 2019 à 22h44

    Je suis totalement contre ce projet d’arrêté qui est contraire à la directive européenne "oiseaux", les raisons invoquées n’étant pas justifiées : les dégâts aux cultures ne sont pas du tout établis en France et ne justifient pas la prolongation de la chasse qui empièterait sur la migration prénuptiale des trois espèces concernées. Si des dégâts existent aux Pays Bas, ils ne sont pas causés par les populations migratrices d’oie cendrée mais par une population sédentaire. Ces prélèvements n’auraient donc aucun impact sur la population des Pays-Bas.
    La population globale d’oie cendrée en Europe est bien inférieure au chiffre de 1 200 000 annoncé.
    De plus, le risque de voir des oies rieuses et des moissons se faire tuer après le 10 février par confusion avec les cendrées est important. Sans compter le dérangement pour les oiseaux dont la chasse est terminée et qui doivent préparer la période de reproduction.

  •  L’écosystème s’effondre, et en France on discute encore de chasse?, par Daphné Keramidas , le 24 janvier 2019 à 22h43

    Franchement les français on est bien en retard, il faudrait enlever nos oeillères.
    Bien sûr qu’il faut que ce type de carnage cesse ! On a déjà assez sacagé !

  •  Non à la prolongation de la période de chasse aux oies., par Kmiecik Serge , le 24 janvier 2019 à 22h41

    La Directive Oiseaux, sur la base d’études sérieuses, stipule que chasser les oiseaux migrateurs durant la période prénuptiale est une aberration écologique. Cette conclusion est étayée par des preuves scientifiques. A l’évidence ce projet de prolonger la période de chasse est simplement un énième cadeau fait au lobby des chasseurs, au détriment l’avifaune et de la sécurité des autres usagers des espaces naturels.

  •  Contre ce projet, par ROBERT stéphane , le 24 janvier 2019 à 22h41

    La véracité des arguments et des chiffres annoncés reste flou et à étayer.
    Chasser des oiseaux pendant la migration va contre toute éthique. A l’heure où les gilets oranges ont mauvaises presses, ce projet ne va pas redorer le blason des chasseurs...
    Aux vues des effectifs d’oie cendrée(stable ou en légère hausse) sur notre territoire, on ne parle certainement pas d’espèce menacée, mais on est loin d’une explosion mettant en danger l’écosystème ou l’agriculture.
    Ce projet est a mon sens plus préjudiciable que utile, les mesures d’atténuation n’empêchant pas le dérangement (des coups de fusils, va et viens… )ce qui impactera d’autres espèces fragiles en fin d’hivernage.
    Merci de renoncer à ce projet sans fondement.

  •  Je donne un avis favorable au texte proposé. , par Plancq , le 24 janvier 2019 à 22h41

    La population des oies cendrėes est en augmentation.Prėlever des oies courant du mois de fevrier permettra peut être de diminuer les abattages massifs en Hollande.
    Laissons les chasseurs gérer les prélèvements et les populations animales sauvages se porterons mieux.

  •  Stop au massacre des oies, par Martin catherine , le 24 janvier 2019 à 22h41

    Tuer des animaux n est pas un sport !! Laissons ces pauvres bêtes vivre en paix .

  •  Favorable, par Manbouch , le 24 janvier 2019 à 22h39

    Bonsoir,
    je suis pour la chasse des oies cendrées en Fevrier

  •  Pour la dérogation de la chasse des oies en février 2019 JJR34, par REGADERA , le 24 janvier 2019 à 22h38

    Une nette augmentation de la population des cendrées est réelle est crées des dégâts dans les cultures, une régulation par la chasse serait plus raisonnable que le gazage et seras moins dévastateur, ne soyer pas systématiquement contre la chasse ,comprenez bien le sens ; cordialement !

  •  Défavorable , le 24 janvier 2019 à 22h35

    Jusqu’à quand allez vous tuer la faune sauvages ?? C’est Inadmissible il ne restera plus rien sur cette pauvre terre ...

  •  Je suis contre, par France Nicolosi , le 24 janvier 2019 à 22h32

    Les oiseaux ne doivent pas être harcelés pendant la période de migration. C’est absurde, la biodiversité est en danger, tout le monde le sais, les preuves sont la et personne ne veut en tirer les conclusions évidentes.Il faut préserver au maximum les espèces sauvages en arrêtant de les tuer !

  •  Ne tuez pas les oiseaux migrateurs , le 24 janvier 2019 à 22h32

    L’homme est déjà responsable de la disparition de tant d’espèces animales.
    Je pense qu’il ne faut jamais chasser des oiseaux en migrations, le prélèvement sur l’espèce est beaucoup trop important.

    De plus, comment savoir si les oies tuées sont effectivement celles qui vont causer des dégâts aux pays-bas.

  •  Prélèvement d’oies, par Annie Truong , le 24 janvier 2019 à 22h31

    Je suis opposée à ce prélèvement pour des raisons économiques sous des prétextes fallacieux

  •  Opposé !, par Emmanuel , le 24 janvier 2019 à 22h28

    Je suis opposé à cet arrêté qui a pour simple but de satisfaire les lobbys et non de protéger les cultures puisque les oiseaux détruisant les cultures aux Pays-Bas ne viennent pas en France

  •  Non à cet arrêté !, par Tof , le 24 janvier 2019 à 22h27

    A l’heure du déclin catastrophique de la biodiversité cette arrêté est une hérésie... Chasserons-nous jusqu’au dernier des animaux de cette malheureuse Terre ?

  •  Laissez la nature tranquille ! , par Perez , le 24 janvier 2019 à 22h27

    STOP ! BEAUCOUP DE MAL INUTIL ! ARRÊTEZ TOUT ET LAISSEZ LA NATURE TRANQUILLE !!!