EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Je donne un avis favorable au texte proposé, par Laurent Boucher , le 24 janvier 2019 à 23h13

    Je suis favorable à cette chasse des Oies en Fevrier

  •  A bas la chasse !, par Jack Caussé , le 24 janvier 2019 à 23h12

    Arrêt de la chasse tout les jours ! Laissons les animaux vivre librement ! Désarmement de la population armée !

  •  Avis favorable au projet d’arrêté soumis à la consultation, par URBANIAK , le 24 janvier 2019 à 23h11

    Je suis favorable à cet arrêté. L’ère de la gestion adaptative des espèces migratrices à l’échelle européenne est venue. Un outil permettant cette gestion adaptative existe à travers Chassadapt. Cet arrêté est l’occasion de tester le concept et l’outil.

    Bien cordialement,

    Christophe URBANIAK

  •  Arrêt de la chasse des oiseaux en migration pour se reproduire, par Bruyère Anne Louise , le 24 janvier 2019 à 23h11

    C’est un non sens de chasser des oiseaux en vol pour leur zone de nidification.Je suis opposée à ce type de chasse.

  •  Contre , le 24 janvier 2019 à 23h09

    Je suis contre ce projet qui,de plus est en période prenuptiale. Les dégâts provoqués par la chasse en général me paraissent plus importants que ceux des oiseaux.

  •  je suis contre ce projet, par ROAUX , le 24 janvier 2019 à 23h09

    Ce n’est pas parce que ces espèces ne sont pas menacées d’extinction qu’il faut les chasser. si il y a des espèces comme les oies qui se portent bien. et Si il y a les récoltes qui sont dégradées il faut trouver des moyens pour les protéger et non détruire toute la biodiversité.

  •  Avis défavorable, par Julie , le 24 janvier 2019 à 23h05

    Je suis contre le projet de tuer les oies cendrées

  •  Je suis pour la chasse des oies en février !!, par Coueille , le 24 janvier 2019 à 23h03

    Je suis pour la chasse des oies en février !!

  •  Favorable au texte de loi, par Przewrocka Annick , le 24 janvier 2019 à 23h03

    Je suis favorable à la chasse des oies en février. Vive les traditions.

  •  je donne un avis favorable au texte proposé, par TARTIVEL Philippe , le 24 janvier 2019 à 23h02

    Compte tenu des degats agricoles ,je maintiens mon avis favorable au texte proposé.

  •  CONTRE l’arrêté, par Thierry , le 24 janvier 2019 à 23h01

    Je suis contre cet arrêté qui est un non sens écologique

  •  Je suis favorable à la chasse des oies , par Fefe , le 24 janvier 2019 à 23h01

    Je suis favorable à la chasse des oies afin de limiter les dégâts sur les parcelles agricoles

  •  Avis défavorable, par PAK-BISHOP , le 24 janvier 2019 à 22h58

    Je m’oppose à ce projet.
    Il est en totale contradiction avec toutes les analyses sérieuses sur les espèces d’oies.
    Il est contraire à la directive Oiseaux.

  •  Je suis contre a tout pris, par Ozakie agatzu , le 24 janvier 2019 à 22h56

    En quoi cela serait utille dans un premier temps de tuée ces animeuax alors qu’il ne sont pas nuisible dangeureux ou dispensable ces completement debile et ces juste pour le plaisir et je trouve ca inadmicible de laisser une espece animal de plus s’eteindre ou passer en voie d’extinction juste pour le bon plaisir d’une poignée d’homme qui n’arrive pas a etre assez lucide pour comprendre la situation mais aussi assez stupide pour vouloir faire voter des loi comme cel ci

  •  Je suis contre ce projet, par PAK-BISHOP , le 24 janvier 2019 à 22h55

    Il ne s’appuie sur aucune donnée scientifique, et même va à l’encontre des rapports publiés.
    On ne chasse pas une espère pendant sa période de reproduction, or celle de l’oie cendrée commence fin janvier.
    Et comment on la distinguera des autres types d’oies qui ne seront plus chassables à la mi février ?

  •  Je suis opposée à la chasse des oies sauvages pendant leur période de migration., par Anouk , le 24 janvier 2019 à 22h53

    Chasser les oies sauvages… Et pour quel motif !
    Aider nos voisins à protéger leurs cultures des ravages provoqués par ces oiseaux. En soutient, les chasseurs se précipitent sur leurs fusils, profitant ainsi des directives européennes.

    Bien que leur état de conservation soit classé comme préoccupation mineure, cela ne signifie pas que nous avons la liberté des les tuer simplement. La faune me semble aujourd’hui un des enjeux majeur et doit être préservée au maximum.

    Les dangers évoqués pour l’agriculteur ne sont que mineurs en comparaison des activités humaines qui se sont installés partout, notamment sur le territoire de ces animaux.

    L’impact que pourrait avoir l’autorisation de chasse n’influence pas uniquement sur les oies mais aussi sur les autres espèces qui partagent leur environnement. Cette chasse pourrait provoquer un déséquilibre, or nous savons que l’état actuel n’est pas tout à fait glorieux.
    De plus le contrôle de quota de chasse n’est pas maitrisé pour le moment, qui nous dit qu’il sera respecté, que seules les oies ciblées par cet arrêté seront mises pour cible ?

    Pour les arguments évoquées ici et mes convictions personnelles, j’espère que votre projet motivé par des raisons non justifié sera abandonné pour le bien commun.

    Mes cordiales salutations.

    Anouk

  •  Je suis opposée à la chasse des oies sauvages pendant leur période de migration., par Anouk , le 24 janvier 2019 à 22h52

    Chasser les oies sauvages… Et pour quel motif ! Aider nos voisins à protéger leurs cultures des ravages provoqués par ces oiseaux. En soutient, les chasseurs se précipitent sur leurs fusils, profitant ainsi des directives européennes.

    Bien que leur état de conservation soit classé comme préoccupation mineure, cela ne signifie pas que nous avons la liberté des les tuer simplement. La faune me semble aujourd’hui un des enjeux majeur et doit être préservée au maximum.

    Les dangers évoqués pour l’agriculteur ne sont que mineurs en comparaison des activités humaines qui se sont installés partout, notamment sur le territoire de ces animaux.

    L’impact que pourrait avoir l’autorisation de chasse n’influence pas uniquement sur les oies mais aussi sur les autres espèces qui partagent leur environnement. Cette chasse pourrait provoquer un déséquilibre, or nous savons que l’état actuel n’est pas tout à fait glorieux.
    De plus le contrôle de quota de chasse n’est pas maitrisé pour le moment, qui nous dit qu’il sera respecté, que seules les oies ciblées par cet arrêté seront mises pour cible ?

    Pour les arguments évoquées ici et mes convictions personnelles, j’espère que votre projet motivé par des raisons non justifié sera abandonné pour le bien commun.

    Mes cordiales salutations.

    Anouk

  •  Chasse oies , par Saussier , le 24 janvier 2019 à 22h52

    Favorable al la chasse des oies en fevrier

  •  Avis favorable , par Theo , le 24 janvier 2019 à 22h50

    Je suis pour que nous continuons à chasse les oies

  •  Farouchement opposé !, par Nicolas MARTIN VIZCAINO , le 24 janvier 2019 à 22h50

    Les oies sont des êtres sensibles, touchants, dotés d’une intelligence. Qui sont ces hommes politiques qui pensent avoir le droit de vie et de mort sur d’autres habitants de la planète? J’observe chaque année avec joie les oies cendrées particulièrement. En massacrant les autres espèces, c’est au final l’espèce humaine qui sera sous peu menacée d’extinction. Il paraît évident que les élus prenant de telles décisions absurdes sont manipulés par des groupes de pression qui y trouvent un intérêt !