EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre l’extension des dates de fermeture de la chasse aux oies , par GUICHON Roger , le 24 janvier 2019 à 21h09

    Décision ridicule et : contraire à la Directive Oiseaux

    Les dernières données sur la chronologie de migration et reproduction des espèces, validées par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, en décembre 2018[1], la migration des Oies cendrées débute dès la 3e décade de janvier, soit à partir du 20 janvier.

    La fermeture de la chasse aux Oies cendrées ne peut donc pas avoir lieu au-delà de la fin janvier, conformément à l’article 7 de la Directive oiseaux qui précise que les oiseaux migrateurs ne peuvent être chassés en période de migration pendant le trajet de retour vers leur lieu de nidification.

    Ce principe a été rappelé par la Cour de justice de l’union européenne en 2003[2] et plus récemment par le Commissaire européen Karmenu Vella qui, en 2015[3], a rappelé à Ségolène Royal et à la France qu’une dérogation au titre de l’article 9 de la Directive Oiseaux ne peut avoir pour réel objectif de prolonger la période de chasse des oiseaux migrateurs.

  •  Oui à la chasse des oies en février , par Valentin , le 24 janvier 2019 à 21h09

    Je dis oui à la chasse des oies en février :)

  •  NON aux tirs NON à la chasse, par brion florence , le 24 janvier 2019 à 21h09

    stoppez ce massacre ! arrêtez de jouer ! stop à toutes les formes de chasse

  •  Contre la chasse des oies., par Byrne , le 24 janvier 2019 à 21h08

    Je suis contre la chasse des oies, de tout temps et en tout lieu.
    Les oies mortes ne représentent une ressource vitale pour aucun français. Les oies en vie permettent d’enrichir la biodiversité et de rendre des services éco-systémiques valorisable.

  •  oui au tir des oies en fevrier, par DEVAUCHELLE BRICE , le 24 janvier 2019 à 21h07

    nous pouvons prélever des oies en février sans risque de mettre en danger l espèce.
    au regard des données scientifiques, l’espèce est en nette évolution depuis plusieurs années

  •  que de prose, pour peu de faits réellement vérifiables, par choquet marilyne , le 24 janvier 2019 à 21h07

    des affirmations, non contrôlables. quels "dégâts", sur quoi s’appuie ce texte, mystère.
    une espèce qui ne disparait pas, c’est plutôt rassurant, en cette époque où l’homme détruit tout pour son simple plaisir. nous sommes civilisés, nous pouvons gérer les espèces, si tant est qu’il existe vraiment "une gène", autrement qu’en les massacrant.
    le lobby des chasseurs n’est pas loin de la plume du rédacteur de ce texte.
    on a déjà diminué le prix du permis, on tolère les "accidents" de chasse toujours nombreux, les promeneurs pacifiques ne sont plus en sureté dans les bois. quant "aux traditions" françaises, il y a peu, on écartelait les condamnés. c’était aussi une tradition, est ce que c’était moral et civilisé, bien sur que non. alors le massacre d’animaux, je ne suis pas sure que ce soit honorable et que l’espèce humaine en ressorte grandie.

  •  je donne un avis favorable au texte proposé , par gerard , le 24 janvier 2019 à 21h06

    car il est plus normal d’en prélever pour réguler leurs populations que les gazées

  •  POURE, par pottier TEDDY , le 24 janvier 2019 à 21h06

    il nous fonts chier c ecolo oui pour la chasse aux oies

  •  Pour la chasse au oie , par legendre , le 24 janvier 2019 à 21h05

    J’approuve la chasse des oies sauvages en février.

  •  Absolument contre le prélèvement des oies , le 24 janvier 2019 à 21h05

    Les chasseurs ne distinguent pas les différents types d’oies au moment de la chasse, dans tous les cas la chasse est cruelle pour les souffrances qu’elle inflige auc animaix mais quand il s’agit de tuer des oiseaux migrateurs dont la population baisse chaque année, je dis absolument non, c’est un crime contre la nature et une honte pour un pays civilisé de l’autoriser.

  •  Pas comme les PHOQUES !!!!, par ALAIN BOUGRAIN DUBOURG , le 24 janvier 2019 à 21h04

    Oui aux prélèvements des oies en FRANCE au mois de février !!! La nature est en plein déséquilibre , il faut les REGULER !!!
    Ne commettez pas encore des erreurs ! En BAIE DE SOMME les phoques sont en sur population et ont complètement anéantis les reserves de poissons !! Il y a des dizaines de familles de marins - pécheurs qui sont au chômage et qui pointent aux resto du cœur !!!
    Alors GO GO GO allez y !!! Et régulez cette espèce la nature l’autorise !!!
    Comme l’homme n’a plus de poissons a manger , il peut manger des oies !!!!!

  •  pour le maintien du tir des oies en fevrier, par la Garderie SCP-LHB , le 24 janvier 2019 à 21h03

    j’estime, que la chasse des oies en février ne mettra aucunement l’espèce en danger.
    la population étant en augmentation constante depuis plusieurs années.
    reprenons la main, de façon constructive, sur les décisions incongrus de l’ EUROPE

  •  oie en février , par dupont , le 24 janvier 2019 à 21h03

    Je suis favorable à la chasse des oies en février pour le peu qui sera prélever par contre une bonne surveillance s’impose car certain viandart vont en profiter pour les flingués !

  •  Je donne un avis favorable au texte propose, par Dubot , le 24 janvier 2019 à 21h02

    Je suis pour la chasse des oies au mois de février en vue de ce qui ce passe en Europe.

  •  je suis opposé à la chasse des oies sauvages en février 2019, par FICHEUX-LEFORT Edith , le 24 janvier 2019 à 20h59

    Chasser les oies en Février en France n’aidera en rien à réduire les dégâts causés par les oies aux Pays Bas. Cette dérogation n’a pas lieu d’être si ce n’est pour prolonger la saison de chasse des oies pendant la migration prénuptiale de l’espèce ce qui est interdit.

  •  contre la chasse contre le gazage, par strangelove , le 24 janvier 2019 à 20h58

    contre la chasse contre le gazage, laissez ces animaux tranquille

  •  Non !!!, par Garuda , le 24 janvier 2019 à 20h57

    N’y a-t-il rien d’autre à faire en l’ère 2019 que de tuer LA VIE ?

  •  Oies sauvages , par Torchon Michel , le 24 janvier 2019 à 20h56

    J’approuve la chasse des oies sauvages

  •  pour le maintient de la chasse des oies en frevrier, par DEVAUCHELLE DIDIER , le 24 janvier 2019 à 20h56

    il est préférable de permettre de chasser les oies en février en France plutôt que de les détruire par gazage en Hollande.

  •  Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019 , par bouchez , le 24 janvier 2019 à 20h56

    Je donne un avis favorable au texte proposé.