EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 3349 commentaires

Les deux projets d’arrêté définissent les prélèvements maximums autorisés pour la saison 2021-2022 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes.

Les projets d’arrêtés soumis à consultation fixent les prélèvements maximums autorisés pour le Merle noir (Turdus merula) et différentes espèces de Grives : Grives draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos) ainsi que les Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) et les Pluviers dorés (Pluvialis apricaria) dans le département des Ardennes au titre des chasses traditionnelles.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "Oiseaux" (2009/147/CE), prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre chargé de la chasse autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Les chasses traditionnelles dans le département des Ardennes sont encadrées par deux arrêtés du 17 août 1989 relatifs d’une part à la tenderie aux Grives ou aux Merles noirs et d’autre part à la tenderie des Vanneaux huppés et Pluviers dorés. Ces textes renvoient la détermination des plafonds départementaux de prélèvement à des arrêtés ministériels annuels.

La présente consultation porte sur ces deux arrêtés pour la saison 2021-2022, lesquels prévoient la reconduction des plafonds de l’année passée répartis comme suit :

La tenderie aux Grives et aux Merles noirs consiste à accrocher à un arbre un piège à lac (lacet à nœud coulissant) sur lequel sont disposées des baies pour attirer l’oiseau.

S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la technicité de la pratique ainsi que par les caractéristiques des lacs employés.

La tenderie aux Vanneaux huppés et Pluviers dorés consiste pour sa part à piéger vivants les oiseaux à l’aide de filets rabattants qui sont actionnés sur commande des chasseurs. Des appelants placés à côté servent à les attirer.
S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la spécificité de cette chasse et la présence du chasseur sur les lieux qui actionne le filet.

Le nombre maximal de prélèvements autorisés est en deçà de 1 % de la population totale de chaque espèce, correspondant à la mortalité naturelle annuelle.

En effet, les grives sont des espèces migratrices, il y a donc lieu de tenir compte des données des couples nicheurs ci-dessous pour la France. En population en France, en fin de reproduction, on estime 2 jeunes par couples en moyenne, ce qui permet de calculer les populations issues de couples nicheurs de :

Ces techniques sont donc considérées comme sélectives et respectant le critère des petites quantités en application de l’article 9 de la directive « Oiseaux ».

Une procédure contentieuse à l’encontre des précédents arrêtés est actuellement en cours et doit faire l’objet d’une décision du Conseil d’Etat prochainement. Le Ministère de la transition écologique pourrait être amené à modifier les arrêtés pendant la période de consultation ou à l’issue de celle-ci afin de prendre en considération la décision de la haute juridiction administrative.

Les prélèvements des trois dernières campagnes sont repris dans le tableau ci-dessous :

Les projets d’arrêtés ont fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage du 5 mai 2021.

Les projets d’arrêtés présentent un impact sur l’environnement et nécessitent à ce titre une consultation du public en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre la cruauté, par GARNIER , le 9 juin 2021 à 19h19

    Arrêtons le massacre sous couvert des traditions, et cela pour une partie infime de la population...

  •  Non. Je suis contre , par PHILIPPE , le 9 juin 2021 à 19h02

    STOP à cette pratique.. Il y a d’autre solutions
    Il y a déjà de moins en moins d’oiseaux

  •  Non à ces pratiques barbares, par Mainsant , le 9 juin 2021 à 18h29

    Nous sommes en 2021 et un peuple dit éduqué ...
    Chasses traditionnelles ? Chasse cruelles oui !
    quand accepterons nous de partager l’espace avec d’autres espèces et cesserons de les chasser pour le plaisir de quelques uns ?

  •  oui aux chasse traditionnelles, par GONZAL , le 9 juin 2021 à 18h21

    aux vu de l’état de préservation des espèces et du peu de prélèvements effectués, ces types de chasse ne mettent en aucun cas en danger les populations existantes et ne présente aucune dangerosité vis à vis des humains et des animaux de compagnie.

  •  Contre ces pratiques d’un autre temps, par Lerambert romain , le 9 juin 2021 à 18h21

    Totalement contre.
    La population d’oiseaux est en chute libre.
    Aucun besoin de réguler ces espèces.
    Le seul but de ces pratiques est assouvir la sensation de toute puissance de ces satanés chasseurs.
    Il est temps de prendre conscience de leurs méfaits sur un certain nombre d’espèces.

  •  La population des oiseaux se réduit , par Cousin Christine , le 9 juin 2021 à 18h12

    La population de nos oiseaux se réduit comme peau de chagrin. Il n’est pas nécessaire de la décimer. Vous n’aimez entendre ces jolies sons mélodieux lorsque vous vous promenez. Arrêtons d’autoriser de tuer sous couvert de coutumes.

  •  NON, par DACQUIN , le 9 juin 2021 à 17h54

    Non, nous sommes en 2021 et non pas en -100 000...

  •  Stop à la cruauté, par C.Duvivier , le 9 juin 2021 à 17h49

    Fin de cette barbarie. Une honte ces soit disant chasseurs. On est au 21 ème siècle, certains en sont encore à l’âge de pierre !

  •  Oui, par Frayssinet , le 9 juin 2021 à 17h34

    Oui au chasse traditionnelle

  •  STOP À CES IGNOBLES PRATIQUES, par Sylvia Pesce , le 9 juin 2021 à 17h25

    TOUTES CES LÂCHES ET IGNOBLES PRATIQUES D’UN AUTRE ÂGE DOIVENT IMPÉRATIVEMENT CESSER !
    J’AIMERAIS QUE TOUS CELLES ET CEUX QUI LES UTILISENT, COMME ILS LES CAUTIONNENT, SE METTENT DANS LA CHAIR ET L’ESPRIT DE TOUS CES INNOCENTS QU’ILS TUENT LÂCHEMENT, LES CONDAMNANT À UNE LENTE AGONIE !
    ET POURQUOI, ON SE LE DEMANDE VRAIMENT, SI CE N’EST SIMPLEMENT QUE POUR CONTENTER ET ACHETER UN PETIT ELECTORAT DE TRÈS BAS NIVEAU INTELLECTUEL.
    C’EST ABSOLUMENT SCANDALEUX ET HONTEUX DE LAISSER PERDURER DE TELLES IGNOMINIES, CE PAYS DEVIENT FRANCHEMENT UN PAYS NON ÉVOLUÉ, OÙ RÈGNE, À TOUT POINT, LA MISÈRE ANIMALE !!!!
    CONTINUEZ DE MASSACRER LA BIODIVERSITÉ, BIENTÔT, IL NE RESTERA PLUS RIEN !!!!

  •  Chasse traditionnelle ardennes, par Leclerc , le 9 juin 2021 à 17h00

    Non non et non ce sont des pratiques d’un autre âge !

  •  NON ces pratique de chasse non plus lieu d’être, par Anneli Feret , le 9 juin 2021 à 16h40

    Qui mange encore ces oiseaux par besoin? De nos jours ces pratique de chasse n’ont plus lieu d’exister.

  •  Non !, par HAMIEUX , le 9 juin 2021 à 16h36

    Totalement contre, arrêtons de nous prendre pour les « régulateurs de la Nature » ; nous causons bien plus de dégâts qu’en apportons de bienfaits, donc laissons-la faire !!

  •  Je suis contre ce type de chasse , par Nelly Chabot , le 9 juin 2021 à 16h35

    Je suis contre ce type de chasse et de la chasse en particulier

  •  Contre le projet, par PASCAL Guy , le 9 juin 2021 à 16h27

    Bonjour,

    Je suis contre ces pratiques cruelles et inutiles !

    "RDV" en 2022 !!

    Car n’oubliez pas que les chasseurs ne représente qu’une minorité !

    Cordialement

    Guy PASCAL

  •  Pratiques de la chasse révolues, par Robellet Pierre , le 9 juin 2021 à 16h22

    Autoriser ces pratiques de chasse d’un autre âge par des méthodes non sélectives et ce pour le plaisir d’une minorité est tout simplement scandaleux pour un pays qui se veut le chantre des belles paroles pour la biodiversité.

  •  NON à la chasse de ces oiseaux !, par B.Mb , le 9 juin 2021 à 16h15

    NON à la chasse de ces oiseaux, surtout au nom d’une prétendue "préservation des traditions" !

    Ces traditions - nuisibles et cruelles - datent d’une époque lointaine où ni la biodiversité, ni l’environnement n’étaient menacés aussi gravement qu’ils le sont aujourd’hui.

    Il est temps de mettre les "logiciels" de pensée et de comportement à jour, en tenant compte de la réalité.

  •  Pour cet arrêté, par GASS , le 9 juin 2021 à 16h00

    Les prélèvements sont dérisoires. Les chats, les pesticides sont la cause de la disparition des passeraux.

  •  Non, par Laure , le 9 juin 2021 à 15h53

    Non ! Je suis totalement contre

  •  NON à la chasse quelle soit traditionnelle ou non, par Marine , le 9 juin 2021 à 15h53

    Un arrêté pour arrêter la chasse en tout genre sur tout le territoire et même à l’étranger serait beaucoup plus utile pour la planète ! Cette planète qui ne peut exister qu’avec ses espèces animales et végétales ! Respectons les !