EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 3349 commentaires

Les deux projets d’arrêté définissent les prélèvements maximums autorisés pour la saison 2021-2022 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes.

Les projets d’arrêtés soumis à consultation fixent les prélèvements maximums autorisés pour le Merle noir (Turdus merula) et différentes espèces de Grives : Grives draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos) ainsi que les Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) et les Pluviers dorés (Pluvialis apricaria) dans le département des Ardennes au titre des chasses traditionnelles.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "Oiseaux" (2009/147/CE), prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre chargé de la chasse autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Les chasses traditionnelles dans le département des Ardennes sont encadrées par deux arrêtés du 17 août 1989 relatifs d’une part à la tenderie aux Grives ou aux Merles noirs et d’autre part à la tenderie des Vanneaux huppés et Pluviers dorés. Ces textes renvoient la détermination des plafonds départementaux de prélèvement à des arrêtés ministériels annuels.

La présente consultation porte sur ces deux arrêtés pour la saison 2021-2022, lesquels prévoient la reconduction des plafonds de l’année passée répartis comme suit :

La tenderie aux Grives et aux Merles noirs consiste à accrocher à un arbre un piège à lac (lacet à nœud coulissant) sur lequel sont disposées des baies pour attirer l’oiseau.

S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la technicité de la pratique ainsi que par les caractéristiques des lacs employés.

La tenderie aux Vanneaux huppés et Pluviers dorés consiste pour sa part à piéger vivants les oiseaux à l’aide de filets rabattants qui sont actionnés sur commande des chasseurs. Des appelants placés à côté servent à les attirer.
S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la spécificité de cette chasse et la présence du chasseur sur les lieux qui actionne le filet.

Le nombre maximal de prélèvements autorisés est en deçà de 1 % de la population totale de chaque espèce, correspondant à la mortalité naturelle annuelle.

En effet, les grives sont des espèces migratrices, il y a donc lieu de tenir compte des données des couples nicheurs ci-dessous pour la France. En population en France, en fin de reproduction, on estime 2 jeunes par couples en moyenne, ce qui permet de calculer les populations issues de couples nicheurs de :

Ces techniques sont donc considérées comme sélectives et respectant le critère des petites quantités en application de l’article 9 de la directive « Oiseaux ».

Une procédure contentieuse à l’encontre des précédents arrêtés est actuellement en cours et doit faire l’objet d’une décision du Conseil d’Etat prochainement. Le Ministère de la transition écologique pourrait être amené à modifier les arrêtés pendant la période de consultation ou à l’issue de celle-ci afin de prendre en considération la décision de la haute juridiction administrative.

Les prélèvements des trois dernières campagnes sont repris dans le tableau ci-dessous :

Les projets d’arrêtés ont fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage du 5 mai 2021.

Les projets d’arrêtés présentent un impact sur l’environnement et nécessitent à ce titre une consultation du public en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

Commentaires
  •  Xonatron, par Xonatron , le 10 juin 2021 à 09h44

    Avis DÉFAVORABLE à cette consultation publique. NON à la pratique des tenderies aux vanneaux, pluviers, grives et merles dans les Ardennes. Contrairement à ce qu’affirme le ministère, ce n’est absolument pas une chasse sélective, j’ai pu le constater de mes propres yeux. C’est une horreur !

  •  Non/ Avis défavorable, par Forchelet Cyril , le 10 juin 2021 à 09h41

    Avis défavorable compte tenu du mauvais statut de conservation de certaines espèces et de la non sélectivité de la méthode

  •  NON à ces pratiques arriérées, par CarolineR , le 10 juin 2021 à 09h40

    Incroyable que des pratiques aient encore lieu dans un pays dit "civilisé"... Quand le gouvernement prendra-t-il enfin la mesure de l’importance de la sauvegarde de la biodiversité, au lieu de toujours être dans la démagogie face à cette minorité de chasseurs qui s’approprient les ressources collectives ?

  •  Non aux chasses traditionnelles des Ardennes, par Véronique Mazière , le 10 juin 2021 à 09h39

    Protégeons ces oiseaux au lieu de les prélever ( euphémisme parlant pour tuer ). Arrêtons de participer à la disparition de la biodiversité.

  •  Favorable au maintien des chasses traditionnelles, par Bouju , le 10 juin 2021 à 09h39

    Je suis favorable au maintien des toutes les chasses traditionnelles.

  •  Stop à la chasse , par Alexis geof , le 10 juin 2021 à 09h36

    Stop à la pratique des tenderies aux vanneaux, pluviers, grives et merles dans les Ardennes.

  •  Non, par Boulay , le 10 juin 2021 à 09h34

    Je m oppose à la pratique des tenderies aux vanneaux, pluviers, grives et merles dans les Ardennes.

  •  Tenderie égal barbarie, par Brigitte Ugolini , le 10 juin 2021 à 09h34

    Je suis contre cette pratique ! qu’est ce que ce ministère de l’écologie qui veut autoriser de telles pratiques ! n’y aurait-il pas des visées électoralistes envers les chasseurs au détriment de la faune.

  •  tenderie, par fontan , le 10 juin 2021 à 09h34

    pratique ignoble qui détruit la biodiversité, il faut arrêter cette pratique

  •  Non, par Boulay , le 10 juin 2021 à 09h32

    Contre la pratique des tenderies aux vanneaux, pluviers, grives et merles dans les Ardennes.

  •  contre , par LAURENT DUFOUR , le 10 juin 2021 à 09h29

    contre et encore contre pratique barbare . Il faut interdire ces pratiques d’un autres temps

  •  Contre cette chasse., par Océane , le 10 juin 2021 à 09h27

    Totalement contre cette chasse.

  •  Avis défavorable NON, par Julie , le 10 juin 2021 à 09h27

    La sélectivité des espèces est IMPOSSIBLE avec ce genre de chasse

  •  NON à la pratique des tenderies aux vanneaux, pluviers, grives et merles dans les Ardennes., par Ver Elst Pierre , le 10 juin 2021 à 09h26

    NON à la pratique des tenderies aux vanneaux, pluviers, grives et merles dans les Ardennes.

  •  tenderie aux vanneaux, par Compère Agnès , le 10 juin 2021 à 09h24

    je suis formellement opposée à la tenderie aux vanneau et autres.
    Cette pratique cruelle est inadmissible !

  •  Contre, par Maud Baume , le 10 juin 2021 à 09h16

    Non à ces pratiques barbares, comment peut-on parler de transition écologique et autoriser la chasse, à quand un pays où tous les etres vivants seront respectés

  •  CONTRE !, par C. RAMILLON , le 10 juin 2021 à 09h13

    Préserver la biodiversité et non la détruire pour le plaisir égoïste de certains.

  •  Non à la chasse, par Pedregosa Patricia , le 10 juin 2021 à 09h09

    Je suis contre la chasse et contre ces méthodes barbares pour éliminer ces oiseaux, et de façon générale toutes les espèces animales et végétales. Les élections présidentielles sont proches, messieurs les politiques n’oubliez pas que les chasseurs représentent une minorité de Français... À bon entendeur...

  •  Stop à ces chasses cruelles , par Mougin , le 10 juin 2021 à 08h37

    Je suis bien sûr contre ! Il faut stopper ces chasses cruelles !!!! Certains oiseaux protégés se prennent aussi dans les pièges ! Cette méthode est moyenâgeuse ! Merci d’arrêter cette souffrance !

  •  Non à la chasse cruelle, par Rob Emma , le 10 juin 2021 à 08h30

    Non à la chasse cruelle ! Ces méthodes sont inacceptables !