EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 3349 commentaires

Les deux projets d’arrêté définissent les prélèvements maximums autorisés pour la saison 2021-2022 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes.

Les projets d’arrêtés soumis à consultation fixent les prélèvements maximums autorisés pour le Merle noir (Turdus merula) et différentes espèces de Grives : Grives draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos) ainsi que les Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) et les Pluviers dorés (Pluvialis apricaria) dans le département des Ardennes au titre des chasses traditionnelles.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "Oiseaux" (2009/147/CE), prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre chargé de la chasse autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Les chasses traditionnelles dans le département des Ardennes sont encadrées par deux arrêtés du 17 août 1989 relatifs d’une part à la tenderie aux Grives ou aux Merles noirs et d’autre part à la tenderie des Vanneaux huppés et Pluviers dorés. Ces textes renvoient la détermination des plafonds départementaux de prélèvement à des arrêtés ministériels annuels.

La présente consultation porte sur ces deux arrêtés pour la saison 2021-2022, lesquels prévoient la reconduction des plafonds de l’année passée répartis comme suit :

La tenderie aux Grives et aux Merles noirs consiste à accrocher à un arbre un piège à lac (lacet à nœud coulissant) sur lequel sont disposées des baies pour attirer l’oiseau.

S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la technicité de la pratique ainsi que par les caractéristiques des lacs employés.

La tenderie aux Vanneaux huppés et Pluviers dorés consiste pour sa part à piéger vivants les oiseaux à l’aide de filets rabattants qui sont actionnés sur commande des chasseurs. Des appelants placés à côté servent à les attirer.
S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la spécificité de cette chasse et la présence du chasseur sur les lieux qui actionne le filet.

Le nombre maximal de prélèvements autorisés est en deçà de 1 % de la population totale de chaque espèce, correspondant à la mortalité naturelle annuelle.

En effet, les grives sont des espèces migratrices, il y a donc lieu de tenir compte des données des couples nicheurs ci-dessous pour la France. En population en France, en fin de reproduction, on estime 2 jeunes par couples en moyenne, ce qui permet de calculer les populations issues de couples nicheurs de :

Ces techniques sont donc considérées comme sélectives et respectant le critère des petites quantités en application de l’article 9 de la directive « Oiseaux ».

Une procédure contentieuse à l’encontre des précédents arrêtés est actuellement en cours et doit faire l’objet d’une décision du Conseil d’Etat prochainement. Le Ministère de la transition écologique pourrait être amené à modifier les arrêtés pendant la période de consultation ou à l’issue de celle-ci afin de prendre en considération la décision de la haute juridiction administrative.

Les prélèvements des trois dernières campagnes sont repris dans le tableau ci-dessous :

Les projets d’arrêtés ont fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage du 5 mai 2021.

Les projets d’arrêtés présentent un impact sur l’environnement et nécessitent à ce titre une consultation du public en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

Commentaires
  •  Avis défavorable , par Myriam Fritsch Agez , le 27 juin 2021 à 09h17

    Nous n’avons plus besoin de chasser pour nous nourrir. Il y a, malheureusement, suffisamment d’animaux abbatus pour subvenir aux besoins de la malbouffe. Alors laissons la faune sauvage tranquille. Elle nous est indispensable si nous voulons préserver ce qui peut l’être encore. Stop !

  •  Défavorable , par Le blevec genevieve , le 27 juin 2021 à 08h10

    Non ! Il faut interdire cette pratique !!! Si mes enfants etaient venu me dire qu île avaient capturé et tue des oiseaux, je leur aurait expliqué que c est cruel. Je leur aurait dit tout simplement : est ce que tu aimerais qu on te le fasse ca a toi ? !
    Alors le gouvernement n a pas a mettre en place de telles consultations. Tout simplement, non, c est interdit.
    Les résultats sont biaisés, car ceux qui veulent pratiquer cette horreur sont tres motivés pour répondre, alors que la Majorité de la population qui est contre n est meme pas au courant de l enquête !!!

  •  Vive la tenderie !, vive la Nature !, vive la Chasse !, par BORD , le 27 juin 2021 à 01h00

    Vive la tenderie, vive la Nature, vive la Chasse ! dans le plus grand respect de la Faune, de la flore et des règles.
    Qui de plus concerné par la sauvegarde de ces gibiers et des biotopes dans lesquels ils se retrouvent toute l’année ?

    Les premiers concernés et leur raison d’être aussi indissociable du maintient des populations de vanneaux, grives et merles sont bien les chasseurs eux-même impliqués comme sentinelle de tout premier plan.
    Faites leur confiance !

  •  Protection, par Arnold , le 27 juin 2021 à 00h59

    Protégeons la diversité écologique

  •  Contre la chasse aux Vanneaux et Pluviers avec filets et contre la chasse aux Turdidés avec lacets, par Francis Magnard , le 26 juin 2021 à 23h04

    Compte-tenu de l’état de conservation du Vanneau huppé et du Pluvier doré et compte-tenu de la non-sélectivité des pièges à lacets mécaniquement mortels et donc contraire à la réglementation européenne, je suis contre ce projet d’arrêté.

  •  Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes, par Bordessoules , le 26 juin 2021 à 22h32

    trop facile de se réfugier derrière des "traditions "juste pour le plaisir de canarder et de façon cruelle des oiseaux
    la nature n a nul besoin de l homme pour se réguler
    que de tueries sous ce prétexte de régulariser
    de quel droit l homme s arroge t il le droit de tuer ?
    contre tous ces massacres

  •  Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes, par RIMONTEIL , le 26 juin 2021 à 22h26

    Favorable à ce projet avec une majoration des quotas.
    Ces chasses traditionnelles font partie du patrimoine de nos campagnes.
    Les quotas sont trop faibles pour mettre en péril ces populations.

  •  Avis défavorable pour les deux projets d arrêté , par Isabelle L , le 26 juin 2021 à 22h20

    Merci au ministère de la transition écologique de faire cesser totalement ces chasses cruelles et barbares d un autre temps qui déshonorent l humanité et qui vont à l encontre de la nécessité de protéger les espèces en déclin.

  •  Contre les 2 projets d’arrêté relatif aux chasses traditionnelles dans les Ardennes, par GARRY , le 26 juin 2021 à 22h07

    Avez-vous vraiment besoin de tuer des grives, merles, vanneaux et pluviers dores?
    Quel en est donc l’intérêt ? Pour accélérer l’effondrement des espèces sauvages.
    Le vanneau est passé en statut quasi menacé. Les grives sont en diminution. Il faut savoir évoluer en fonction de la réalité et les traditions sauront s’adapter.
    De toute façon quand il n’y aura plus d’oiseaux les traditions s’arrêteront...

    C’est à l’Etat de protéger la biodiversité pour les générations futures par des lois strictes sur la destruction des espèces, avec du personnel compétent/rémunéré pour réaliser le travail.
    On ne confie pas la protection d’un bien si fondamental que la nature à des amateurs peu formés. Allez faire du ball-trap messieurs.

    Pensons aux citoyens non chasseurs qui aiment écouter les merles, regarder aux jumelles des vanneaux ou des pluviers, ou encore observer une grive manger un escargot dans le jardin.

  •  Oui aux quotas attribués à la tenderie des turdidés et à la chasse au filet des vanneaux et pluviers dans le département des Ardennes , par Alain C. 71510 , le 26 juin 2021 à 21h58

    ...même si les prélèvements sont infimes, ces chasses doivent perdurer : elles sont l’histoire et la mémoire des hommes et d’une région. Ces chasses sont légales et réglementées : quels esprits liberticides peuvent à ce point en vouloir à une poignée de ruraux enracinés ???

    Les chiffres vous effraient ? Demandez-vous alors combien d’oiseaux périssent chaque année sous les griffes de vos chats, combien de passereaux meurent dans les les filets de baguage de la LPO, combien de hérissons et reptiles finissent broyés sous les pneus de vos véhicules...je ne dirai rien des éoliennes, des phares et autres câbles...c’est si facile d’incriminer la chasse !

  •  Avis défavorable au projet d’arrêté., par Marc B. , le 26 juin 2021 à 20h46

    Les populations d’oiseaux sont en baisse dangereuse. Il convient prioritairement de les protéger tant que les effectifs restent sur cette dynamique d’effondrement. Ils font partie de la biodiversité et nécessitent un statut de protection strict.
    Pour ces raisons j’émets un avis très défavorable à cette proposition d’ouverture à la chasse des vanneaux, pluviers, merles et grives.

  •  chasses traditionnelle dans le departement des ARDENNES, par BOUVIER J , le 26 juin 2021 à 20h18

    LES CHASSES TRADITIONNELLES FONT PARTIE DU PATRIMOINE CYNEGETIQUE DU DEPARTEMENENT DES ARDENNES

  •   Contre les 2 projets d’arrêté relatif aux chasses traditionnelles dans les Ardennes, par Morel , le 26 juin 2021 à 20h09

    Je ne savais pas que cette horreur existait encore. Je pensais qu’elle avait été interdite car cruelle et non sélective (une fois l’oiseau pendu et mort, le chasseur ne va pas se vanter d’avoir tué un oiseau protégé).
    Avez-vous vraiment besoin de tuer des grives, merles, vanneaux et pluviers dores?
    Quel en est donc l’intérêt ? Pour accélérer l’effondrement des espèces sauvages.
    Le vanneau est passé en statut quasi menacé. Les grives sont en diminution. Il faut savoir évoluer en fonction de la réalité et les traditions doivent s’adapter.
    De toute façon quand il n’y aura plus d’oiseaux les traditions s’arrêteront...
    C’est à l’Etat de protéger la biodiversité pour les générations futures par des lois strictes sur la destruction des espèces.
    Et l’Etat doit aussi un petit peu penser aux citoyens non chasseurs qui aiment écouter les merles, regarder aux jumelles des vanneaux ou des pluviers, ou encore observer une grive manger un escargot dans le jardin.
    Je suis absolument contre ces chasses archaïques, particulièrement cruelles et pas du tout sélectives, quoiqu’en disent les chasseurs.

  •  NON à ces chasses "traditionnelles", par Lescoche Françoise , le 26 juin 2021 à 19h13

    toujours par des dérogations,
    toujours impossibles à vérifier sur le terrain,
    toujours cruelles et sans sélection : d’autres espèces sont tuées ou blessées
    toujours anachronique !

  •  Contre les 2 projets d’arrêté relatif aux chasses traditionnelles , par jean-claude Bultel , le 26 juin 2021 à 19h02

    Ces chasses ne sont plus justifiées aujourd’hui , où les ressources alimentaires ne manquent pas alors que les populations d’oiseaux diminuent inexorablement .

  •  Oui aux chasses traditionnelles , par Yon , le 26 juin 2021 à 18h45

    Je suis pour les chasses traditionnelles qui font partie de notre patrimoine !

  •  Oui aux chasses traditionnelles des Ardennes , par VANILLE , le 26 juin 2021 à 18h36

    Les chasses traditionnelles font partie du patrimoine cynégétique et culturel des départements concernés

  •  Non aux tenderies, par Marc Narcy , le 26 juin 2021 à 18h09

    Arrêtons cette chasse non sélective et contraire à la conservation de nos oiseaux.

  •  projet d’arrêté pour grive.merle ect, par démaret martial , le 26 juin 2021 à 17h28

    favorable aux projets d’arrêté malgré des quotas très insuffisants mais qui prouve la bonne gestion des chasseurs.

  •  contre l’arrêt, par NORMOIS , le 26 juin 2021 à 15h21

    En tant que chasseur je désapprouve le Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes