EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 3349 commentaires

Les deux projets d’arrêté définissent les prélèvements maximums autorisés pour la saison 2021-2022 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes.

Les projets d’arrêtés soumis à consultation fixent les prélèvements maximums autorisés pour le Merle noir (Turdus merula) et différentes espèces de Grives : Grives draine (Turdus viscivorus), Grive litorne (Turdus pilaris), Grive mauvis (Turdus iliacus), Grive musicienne (Turdus philomelos) ainsi que les Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) et les Pluviers dorés (Pluvialis apricaria) dans le département des Ardennes au titre des chasses traditionnelles.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "Oiseaux" (2009/147/CE), prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre chargé de la chasse autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Les chasses traditionnelles dans le département des Ardennes sont encadrées par deux arrêtés du 17 août 1989 relatifs d’une part à la tenderie aux Grives ou aux Merles noirs et d’autre part à la tenderie des Vanneaux huppés et Pluviers dorés. Ces textes renvoient la détermination des plafonds départementaux de prélèvement à des arrêtés ministériels annuels.

La présente consultation porte sur ces deux arrêtés pour la saison 2021-2022, lesquels prévoient la reconduction des plafonds de l’année passée répartis comme suit :

La tenderie aux Grives et aux Merles noirs consiste à accrocher à un arbre un piège à lac (lacet à nœud coulissant) sur lequel sont disposées des baies pour attirer l’oiseau.

S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la technicité de la pratique ainsi que par les caractéristiques des lacs employés.

La tenderie aux Vanneaux huppés et Pluviers dorés consiste pour sa part à piéger vivants les oiseaux à l’aide de filets rabattants qui sont actionnés sur commande des chasseurs. Des appelants placés à côté servent à les attirer.
S’agissant de cette tenderie, la sélectivité est assurée par la spécificité de cette chasse et la présence du chasseur sur les lieux qui actionne le filet.

Le nombre maximal de prélèvements autorisés est en deçà de 1 % de la population totale de chaque espèce, correspondant à la mortalité naturelle annuelle.

En effet, les grives sont des espèces migratrices, il y a donc lieu de tenir compte des données des couples nicheurs ci-dessous pour la France. En population en France, en fin de reproduction, on estime 2 jeunes par couples en moyenne, ce qui permet de calculer les populations issues de couples nicheurs de :

Ces techniques sont donc considérées comme sélectives et respectant le critère des petites quantités en application de l’article 9 de la directive « Oiseaux ».

Une procédure contentieuse à l’encontre des précédents arrêtés est actuellement en cours et doit faire l’objet d’une décision du Conseil d’Etat prochainement. Le Ministère de la transition écologique pourrait être amené à modifier les arrêtés pendant la période de consultation ou à l’issue de celle-ci afin de prendre en considération la décision de la haute juridiction administrative.

Les prélèvements des trois dernières campagnes sont repris dans le tableau ci-dessous :

Les projets d’arrêtés ont fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage du 5 mai 2021.

Les projets d’arrêtés présentent un impact sur l’environnement et nécessitent à ce titre une consultation du public en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

Commentaires
  •  CONTRE, par RaginSheep , le 29 juin 2021 à 00h31

    Entre garder la mémoire de ses traditions et continuer d’en appliquer certaines, il y a un gouffre : celui de l’inhumanité.
    Nos ancêtres chassaient avec les moyens dont ils disposaient pour ne pas mourir de faim. Leur "tradition" était de survivre, pas de donner la mort pour le plaisir. Drôle de façon de leur rendre hommage que de détourner leurs usages sous couvert de les respecter !
    Ces pratiques ne relèvent plus de nos jours que d’une cruauté gratuite, et la plus lâche qui soit.
    Il s’agit d’utiliser l’intelligence humaine non pour embellir le monde, mais pour nuire sans laisser aucune chance. Nuire à un être qui n’est ni un ennemi, ni une condition de survie, alors même qu’il est déjà en train de disparaître de la planète.
    Comment la question peut-elle se poser pour le gouvernement d’un pays développé -où l’on ne chasse donc pas pour se nourrir- de tolérer de telles pratiques ?

  •  Défavorable à ces pratiques barbares et cruelles, par Damien Darbelet , le 29 juin 2021 à 00h31

    Stoppons cette folie, luttons contre l’effondrement des populations d’oiseaux et de la biodiversité dans son ensemble. Nos élus doivent cesser la compromission avec les lobbies de la chasse et des pseudo-chasses traditionnelles.

  •  NON aux projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles d’espèces d’oiseaux dans les Ardennes !, par Xavier JANDOT DIT DANJOU , le 29 juin 2021 à 00h09

    Je suis catégoriquement opposé à la capture par étranglement de plus de 7000 oiseaux à l’aide de noeuds coulants que ce projet d’arrêté autoriserait s’il était adopté.
    Au nom de la préservation de la biodiversité, du bien-être animal, de l’éthique et de la morale,
    Parce que la Terre connaît sa sixième extinction de masse des espèces animales et végétales dues aux activités humaines,
    Alors que la France s’apprête à accueillir le Congrès Mondial pour la Nature et le Sommet Mondial sur la Biodiversité en septembre 2021 à Marseille,
    STOP au lobbying cynégétique des Fédérations des Chasseurs, de Thierry Coste et Willy Schraen jusqu’au plus haut sommet de l’Etat !
    NON aux projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles de merles, de grives, de vanneaux et de pluviers dans les Ardennes !

  •  Avis défavorable , par Reck , le 28 juin 2021 à 23h58

    Avis totalement défavorable

  •  Avis TOTALEMENT DEFAVORABLE, par Cambours , le 28 juin 2021 à 23h50

    Arrêtons cette pratique. Arrêtons de subir le lobby de la chasse ! Un peu de courage, merci.

  •  Avis très défavorable , par Fay , le 28 juin 2021 à 23h43

    Pourquoi continuer à chasser ces oiseaux ?

  •  Avis très défavorable , par Ludovic , le 28 juin 2021 à 23h31

    Quelle cruauté, l’Homme détruit tout. Et finira par se détruire.

  •  Avis défavorable, par Maisans , le 28 juin 2021 à 23h26

    Avis tres défavorable (cruauté, non sélectivité, destruction de notre patrimoine faunistique, pratiques inutiles et devenues non pertinentes depuis fort longtemps...). Merci de prendre enfin conscience du besoin de protection de notre biodiversité, ceci également pour donner la chance à nos enfants de connaitre ces espèces.

  •  Avis très défavorable, par Latrompette , le 28 juin 2021 à 23h26

    Ces chasses sont cruelles et honteuses. Notre société est-elle vraiment civilisée si on autorise ce genre de chasse?

  •  Pratique d’un autre temps qui doit cesser, par Moriniere , le 28 juin 2021 à 23h24

    Comme la chasse à la glu, cette pratique d’un autre temps doit cesser. Notre biodiversité se porte mal, n’attendons pas de verdict de la Cour européenne ou du Conseil d’Erat pour prendre les bonnes décisions.

  •  Avis défavorable , par Madeleine , le 28 juin 2021 à 23h14

    Ce sont des pratiques maltraitantes infligées à des espèces qui ne sont pas nuisibles ni envahissantes. Il est important aujourd’hui de préserver notre biodiversité et ces espèces y ont leur place !

  •  Defavorable, par Grasset , le 28 juin 2021 à 23h13

    Biodiversité en danger flagrant !

  •  Non ! , par Laurence , le 28 juin 2021 à 23h08

    Qui sont les terroristes... L’Etat ne doit pas autoriser des pratiques barbares !
    La régulation peut se faire naturellement sans chasseurs qui se croient au-dessus de tous.
    Stoo au lobbying de ce groupe !

  •  Avis défavorable à cette chasse "dite" traditionnelle., par Montreuil Véronique , le 28 juin 2021 à 23h08

    L’Europe nous a donné l’exemple, et nous avons stoppé la chasse à la glue, alors pourquoi ne pas stopper aussi cette chasse barbare? Préservons la biodiversité.

  •  Laissez les oiseaux respirer, par Alex , le 28 juin 2021 à 23h07

    Madame la Ministre,
    Savez-vous vraiment ce qu’est un vanneau huppé ? Vu votre attitude à leur égard, il semble que non. Certes vous ne devez pas en voir souvent depuis votre bureau parisien. Pour vous les vanneaux semblent n’être que des chiffres sur un bout de papier.

    Je vais vous dire ce que cela signifie, un vanneau, pour qui veut bien le comprendre.

    Un voltigeur enchaîne les figures dans le ciel, accompagnées de son chant qui ne ressemble à aucun autre. Et sur la dernière note, le vanneau, car c’est bien lui, plonge vers le sol et se redresse au dernier moment, et recommence. Sa silhouette, son plumage brillant, tout chez cet oiseau le rend magique et irremplaçable.

    J’ai passé des heures à contempler un tel spectacle. C’est quelque chose que je n’oublierai jamais et il faut que d’autres puissent encore s’en émerveiller.

    Et pour cela, Madame la Ministre, vous allez fermer sans attendre la chasse du vanneau, et des autres espèces fragiles. Ce n’est pas une faveur ni un service que l’on vous demande, c’est juste votre travail, et vous allez le faire. Tout simplement.

  •  Absolument contre, par Myriam , le 28 juin 2021 à 23h06

    Je découvre ce mode de chasse très cruel (un de plus !!). Mais quelle barbarie initiée par des bourreaux !! Sous couvert de traditions, l’homme pratique des méthodes cruelles d’un autre temps ! La planète et les animaux ont plus que jamais besoin d’être protégés par les hommes et non d’être détruits !!

  •  Non aux pratiques barbares ancestrales, par Audrey , le 28 juin 2021 à 23h01

    Protégeons notre faune, cessons le massacre et la souffrance causés par la chasse. Il sera bientôt trop tard…

  •  Avis défavorable, par Dina Fawaz , le 28 juin 2021 à 23h00

    Stop à des pratiques d’un autre temps. Protégeons la biodiversité

  •  Je suis opposée au projet, par L’Huillier Carine , le 28 juin 2021 à 22h59

    Alors que nous assistons à un déclin quasi irréversible de la biodiversité, je ne comprends pas comment on peux encore autoriser ce genre de chasse.
    Sous prétexte de tradition, cette chasse cruelle ne fait pas honneur à notre humanité.

  •  Je suis opposée au projet, par L’Huillier Carine , le 28 juin 2021 à 22h58

    Alors que nous assistons à un déclin quasi irréversible de la biodiversité, je ne comprends pas comment on peux encore autoriser ce genre de chasse. Sous prétexte de tradition, cette chasse cruelle ne fait pas honneur à notre humanité.