EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles en région Nouvelle-Aquitaine fixant les prélèvements annuels d’alouettes des champs par département

Du 07/06/2021 au 28/06/2021 - 5073 commentaires

Les projets d’arrêté définissent le nombre maximum d’alouettes des champs (Alauda arvensis) pouvant être capturées pour la saison 2021-2022 à l’aide de moyens de chasse traditionnelle (pantes et matoles) dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

La France est concernée pour la campagne cynégétique 2021-2022 par des pratiques de chasse dites « traditionnelles » : la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et de matoles dans le Sud-Ouest.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "Oiseaux" (2009/147/CE), prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre chargé de la chasse autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.

Les chasses traditionnelles dans le Sud-Ouest sont encadrées par deux arrêtés du 17 août 1989 relatifs à la capture de l’Alouette des champs respectivement aux pantes (filets) et aux matoles (cages pièges). Ces textes renvoient la détermination des plafonds départementaux de prélèvement à des arrêtés ministériels annuels.

La présente consultation porte sur ces quatre arrêtés annuels pour la saison 2021-2022, lesquels prévoient la reconduction des plafonds de l’année passée soit 106 500 individus répartis comme suit :

Les pantes et matoles sont des méthodes de chasse sélectives, non susceptibles de causer des dommages, autres que négligeables, aux oiseaux capturés vivants. Les prélèvements maximums autorisés proposés correspondent à des petites quantités au sens de la directive « Oiseaux ». Ces plafonds de prélèvement ont été déterminés grâce à une bonne connaissance de l’espèce et à un calcul visant à ne pas dépasser 1% de la mortalité naturelle annuelle de l’espèce. A cet égard, le plafond proposé est très en deçà des 1% de la mortalité annuelle (qui est de 335 000 individus).

Une procédure contentieuse à l’encontre des précédents arrêtés est actuellement en cours et doit faire l’objet d’une décision du Conseil d’Etat prochainement. Le Ministère de la transition écologique pourrait être amené à modifier les arrêtés pendant la période de consultation ou à l’issue de celle-ci afin de prendre en considération la décision de la haute juridiction administrative.

Les prélèvements d’alouettes des champs des trois dernières campagnes sont repris dans le tableau ci-dessous :

L’impact des mesures sanitaires relative à la COVID 19 explique la baisse des prélèvements en 2020.

Les projets d’arrêtés ont fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage du 5 mai 2021.

Les projets d’arrêtés présentent un impact sur l’environnement et nécessitent à ce titre une consultation du public en application des dispositions de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement.


Télécharger :

  • am ct 33 (format pdf - 121.2 ko - 02/06/2021)
  • am ct 40 (format pdf - 123.3 ko - 02/06/2021)
  • am ct 47 (format pdf - 122.3 ko - 02/06/2021)
  • am ct 64 (format pdf - 120.6 ko - 02/06/2021)
Commentaires
  •  NON à ces pratiques qui appartiennent au passé., par PRIEUR , le 28 juin 2021 à 21h08

    NON à la capture de plus de 100 000 Alouettes des champs à l’aide de pantes (filets) et de matoles (cages tombantes) dans 4 départements du Sud-Ouest.

  •  Non aux chasses traditionnelles, par Gilles Bentz , le 28 juin 2021 à 21h06

    Les études du museum et du cnrs montrent le déclin accentué des oiseaux des campagnes, dont l’alouette des champs. Il est plus que temps de protéger ces espèces.

  •  Non à ces pratiques , par Emmanuelle Tchoukriel , le 28 juin 2021 à 21h02

    Ne pas voter l’autorisation. Évoluons !!!

  •  Non, par Emmanuelle , le 28 juin 2021 à 21h01

    Ne pas voter l’autorisation.

  •  NON au massacre des alouettes , par Noelle Pèlerins , le 28 juin 2021 à 20h59

    Je m’oppose à ces 4 arrêtés permettant ces ignobles chasses traditionnelles, chasses d’un autre âge celui de la barbarie.
    PLUS de 106 000 alouettes à massacrer !
    Ça suffit ! cette folie meurtrière alors que notre biodiversité est en déclin et que l’on devrait tous concourir à redresser la barre pour plus de nature, de faune en paix et moins d’actes de chasse.

    Alors que l’Alouette des champs subit cette destruction visible pour moult autres oiseaux en milieux agricoles.
    En France notamment, elle est victime de l’intensification des pratiques agricoles, marquée par une surcharge en bétail dans les pâtures, des travaux du sol plus fréquents, des densités de semis plus fortes et une utilisation abondante de pesticides.
    Et hélas, on continue avec une politique agricole actuelle : écocide et productiviste.
    La chasse est une menace complémentaire qui pèse sur l’espèce, en particulier dans le sud-ouest de la France.

    L’Alouette des champs a perdu 30% de ses effectifs en 15 ans.
    Pourtant, on continue à octroyer aux chasseurs des quotas de chasse énormes pour satisfaire leur loisir malsain.

    Ça suffit ! cette mainmise des chasseurs que la majorité des français dénoncent.
    Même l’appel de 62 parlementaires contre ces pratiques d’un autre temps est resté sans effet.
    La nature est devenue peureuse déserte et muette, c’est une honte.
    ATTENTION la France est la mauvaise élève de l’Europe, déjà condamnée au niveau européen avec notamment sa chasse à la glue.
    Suite à une plainte de la LPO en mai 2019, la Commission européenne a mis en demeure la France pour manquement à ses obligations de protection des espèces menacées, ciblant notamment leur piégeage indifférencié sous prétexte de traditions.
    Reconduire ainsi ces arrêtés constitue une provocation envers la justice européenne qui fait encourir de lourdes sanctions financières à la France, pour le bénéfice de quelques-uns.
    Il est temps d’apprendre à vivre avec l’avifaune et de stopper ces massacres pratiqués par des "sadiques et ignorants".

  •  Conseillère municipale , par Falzone Véronique , le 28 juin 2021 à 20h58

    Ne pas voter favorable à de telles pratiques

  •  Conseillère municipale , par Falzone Véronique , le 28 juin 2021 à 20h57

    Il ne faut pas autoriser de telles pratiques

  •  Contre, par Cecile , le 28 juin 2021 à 20h49

    NON non et encore non à la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles dans le sud-ouest.

  •  Non a la chasse , par ARROUY FORGET Delphine , le 28 juin 2021 à 20h49

    Je suis contre toutes les formes de chasses. Arrêtons les soit disant passion sanguinaire ! Respectons la nature.

  •  Contre, par Lacoste Jean-Louis , le 28 juin 2021 à 20h46

    Contre les pratiques de chasses traditionnelles.

    La biodiversité est assez en difficulté pour ne pas aggraver la situation.

  •  Non à ce décret odieux, par Raphaëlle Espagne , le 28 juin 2021 à 20h43

    La biodiversité n’est-elle pas suffisamment en danger? Je ne comprends pas que l’on puisse encore autoriser ces chasses ignobles, c’est plus que révoltant. Non à ces pratiques indignes.

  •  Contre, par Despont , le 28 juin 2021 à 20h40

    Bonjour,

    Tout le monde note la baisse du nombre des passereaux. Il est temps de mettre un termes a la chasse des ces oiseaux quelque mode de chasse soit.
    Pour les proprietaires de chats equipez les de colliers multicolores leur rendement est nettement diminué sauf sur les rongeurs.
    Par contre les pigeons urbains sont une nuisance même pour leur race (degenéréscance) réhabilitons le pigeons petit pois. 😜

  •  Contre, par Ballereau , le 28 juin 2021 à 20h37

    NON à la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles dans le sud-ouest, pratique cruelle et d’un autre âge.

  •  Aberrant !, par Joelle Collier , le 28 juin 2021 à 20h36

    Aberrant dans la France du XXIeme siecle et dans un monde ou les alouettes sont en declin !!

  •  Non à ces chasses barbares, par fraisse , le 28 juin 2021 à 20h30

    Alors que les oiseaux des champs et des villes subissent un déclin avéré, il est temps de supprimer ces chasses "traditionnelles"d’un autre âge. Respecter la nature c’est se respecter soi même et respecter ainsi la survie des générations futures.

  •  Contre le piégeage des oiseaux , par Strassmann , le 28 juin 2021 à 20h29

    Je suis contre cette barbarie ainsi que toute chasse.Merci de cesser ces coutume d’ un autre temps.

  •  Stop à la chasse à l’aide de pantes et de matoles, par Maya Safadi , le 28 juin 2021 à 20h28

    Non à la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles !

  •  trés favorable aux chasses traditionnelles, par robert , le 28 juin 2021 à 20h27

    Arrêtez de nous traiter de barbare parce que l on chasse.comme MONTAIGNE a ecrit "chacun appelle barbarie, ce qui n’est pas de son usage". Personnellemnt je ne pense etre un barbare mais proche de la nature. Prenez plutôt exemple sur cet homme et réfléchissait sur le sens même de ce mot.chasse trés selective,quota fixé 1% de la population d alouette ,la diminution des oiseaux et des insectes n est pas due a la chasse comme les hirondelles qui n ont jamais été chassées.

  •  Arrêtez de piéger les oiseaux , par VEYRAC , le 28 juin 2021 à 20h13

    Quel plaisir prenez vous à détruire les oiseaux.
    Quel monde réservez vous à vos enfants

  •  contre la pratique de la chasse aux alouettes, par Brisard Isabelle , le 28 juin 2021 à 20h06

    Je suis contre la pratique de la chasse aux alouettes aux pantes et matoles dans le sud-ouest. Et de façon générale je suis contre la chasse qui est une pratique barbare qui n’a plus lieu d’être en 2021. Respecter les traditions ne veut pas dire faire perdurer des pratiques cruelles et qui détruisent la biodiversité Merci