EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projets d’arrêté relatif à la capture des vanneaux et des pluviers dorés et relatif à la tenderie aux grives ou aux merles noirs dans le département des Ardennes pour la campagne 2019-2020

Du 05/07/2019 au 27/07/2019 - 2834 commentaires

Les deux projets d’arrêté définissent les quotas de prélèvement autorisés pour la saison 2019-2020 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes. Ces quotas ont été adaptés pour correspondre le mieux aux prélèvements annuellement réalisés.

La France est concernée par plusieurs modes de chasse traditionnelle : la chasse des grives et du merle noir à l’aide de gluaux dans le Sud-est, la chasse de l’Alouette des champs à l’aide de pantes et matoles dans le Sud-ouest, la chasse des grives, merle noir, Vanneau et Pluvier doré à l’aide de filets et tenderies dans les Ardennes.

L’article L. 424-4 du code de l’environnement, reprenant les dispositions de l’article 9 de la directive "oiseaux", prévoit que, pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le Ministre de la Transition écologique et solidaire autorise dans des conditions qu’il détermine l’utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires aux moyens généralement autorisés.
Sur cette base, cinq arrêtés ministériels du 17 août 1989 fixent les conditions particulières d’exercice de ces chasses pour l’utilisation de gluaux, de pantes, de matoles et de tenderie.

Ces textes renvoient à des arrêtés ministériels annuels la détermination de quotas par département ainsi que, le cas échéant, « la détermination de spécifications techniques propres à un département ». Dès réception de ces arrêtés ministériels et avant le 1er octobre, date d’ouverture de ces chasses traditionnelles, les préfets prennent les arrêtés d’autorisation individuelle.

Dans le cadre de la réflexion sur la chasse pilotée par le Gouvernement et afin d’assurer la protection de la biodiversité et de mieux prendre en compte la souffrance animale, le ministre a décidé en 2018 de limiter les nouveaux quotas de prélèvements aux captures effectivement réalisées en 2017 pour les turdidés et pour les vanneaux et pluviers dorés sur la moyenne des précédentes années, compte tenu des aléas climatiques observés.

Les deux projets d’arrêté maintiennent ainsi les quotas de prélèvement autorisés pour la saison 2019-2020 à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes au niveau de la précédente période de chasse.

Ce projet a fait l’objet d’un vote favorable lors du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (comité consultatif rassemblant des représentants de chasseurs, des acteurs scientifiques et associatifs) du 2 juillet 2019


Télécharger :

Commentaires
  •  oui favorable pour les deux systèmes, par Emmanuel COMBETTE , le 20 juillet 2019 à 23h15

    je suis favorable à ces pratiques traditionnelles qui ont un très faible prélèvement quand on connait ces modes et laissons vivre un peu de notre histoire.

  •  avis favorable, par Chaumeron Rémy , le 20 juillet 2019 à 23h13

    Je suis favorable à la chasse des vanneaux avec les tenderies en Ardennes tout en augmentant les différents quotas : passage à 2000 vanneaux, 50 pluviers, 20000 grives et merles.

  •  Avis favorable pour le projet d’arrêté, par Damien Pierre , le 20 juillet 2019 à 22h20

    je suis favorable à ces arrêtés qui fixent des conditions de prélèvement compatibles avec la directive "Oiseaux".

  •  favorable, par vanier francis , le 20 juillet 2019 à 22h10

    oui conservons nos chasses traditionnelles

  •  favorable, par vanier francis , le 20 juillet 2019 à 22h09

    favorable conservons nos chasses traditionnelles

  •  halte, par chabrier , le 20 juillet 2019 à 21h56

    si on ne pratique pas les traditions avec mesure et respect ce ne sont plus des traditions , ce sont des massacres

  •  Contre la poursuite du prélévement de vanneaux et pluvierspar tenderies et filets, par Jacques Buvat , le 20 juillet 2019 à 21h56

    Des évaluations objectives, menées avec une méthodologie scientifique, vont à l’encontre des "impressions de terrain" selon lesquelles les populations des vanneaux huppés et des pluviers se portent bien. Particulièrement, la population hivernante du vanneau huppé a diminué de 48% depuis 2000. Ce Vanneau est d’ailleurs inscrit sur la liste rouge mondiale des oiseaux, ainsi que sur la liste rouge Française.

    Bien sur la population du vanneau huppé était très importante en 2000, et les vanneaux restent abondants, même s’il y en a en moyenne 2 fois moins qu’à l’époque. Mais à ce rythme, si l’on ajoute les avatars climatiques, la chasse incontrôlée risque de venir à bout de l’espèce. Et ce n’est pas parce que les tenderies des Ardennes tuent beaucoup moins de vanneaux que la chasse classique qu’il faut tolérer cette destruction supplémentaire d’une espèce en fort déclin.

    Je suis donc opposé au maintien de cette pratique traditionnelle.

  •  Halte à la capture des vanneaux, des pluviers, des merles et des grives., par Roland OLIVIER , le 20 juillet 2019 à 21h28

    Les chasseurs ont un remarquable terrain d’action :
    les Etats-Unis avec la NRA et Trump.
    Allez ouste !

  •  Projet d’arreté relatif à la capture des vanneaux et des pluviers, par AMBLOT , le 20 juillet 2019 à 20h12

    Je suis favorable a ce projet d’arreté. les captures sont faibles au regard des populations

  •  Consultation publique , par Mège jean-michel , le 20 juillet 2019 à 19h58

    J’emets un avis favorable au texte proposé

  •  Le tenderie, par Enée Christine , le 20 juillet 2019 à 19h56

    Il est plus que temps que le gouvernement adopte un décret qui interdise toute chasse où ces malheureux volatiles n’ont aucune chance de survie et se font décimer par centaines de milliers.

  •  Stop aux pratiques moyenâgeuses, par LEVIEZ , le 20 juillet 2019 à 19h48

    Nous sommes au 21ème siècle, la biodiversité s’effondre à un rythme inégalé. Pour faire plaisir à quelques égoïstes, on veut sacrifier des dizaines de milliers d’oiseaux, on marche sur la tête.

  •  En faveur de l arrêté mais augmentons les quotas, par Feron , le 20 juillet 2019 à 19h43

    En faveur de cet arrêté, mais il faudrait augmenter les quotas car les populations le permettent.
    La chasse c est un circuit court et bio..
    Pour préserver les oiseaux limitons la population de chat domestique.

  •  non à la capture des vanneaux et des pluviers dorés , par Collot , le 20 juillet 2019 à 19h29

    Il faut interdire ses pratiques cruelles et d’un autre temps. Il faudrait que l’homme évolue et ne se comporte pas comme un homme préhistorique.

  •  Contre, par Boulesteix , le 20 juillet 2019 à 19h28

    Interdisons ces pratiques d’un autre âge et non sélectives.

  •  Avis favorable, par MAURICE , le 20 juillet 2019 à 19h28

    Avis favorable et avis favorable pour augmenter les quotas. Les observations faites sur le terrain montrent que l’augmentation des prélèvements ne porte pas atteinte à l’espèce. Ces modes de chasse font partie du patrimoine de l’humanité.

  •  interdire ces pratiques, par Gérard , le 20 juillet 2019 à 19h23

    il faut interdire ces pratiques . ce n’est pas de la chasse !
    pourquoi le chasseur français n’en parle jamais ????????????

  •  CONTRE !, par BOISSON , le 20 juillet 2019 à 18h39

    Absolument contre ces pratiques de chasse cruelles et arriérées !
    C’est indigne d’un pays comme la France
    Les oiseaux ont déjà tellement de mal à survivre !

  •  Avis favorable à ce projet d’arrêté de chasse ., par Gautie , le 20 juillet 2019 à 18h04

    Gardons cette tradition qui ne produit pas de dégâts dans ces variétés

  •  je suis favorable, par Y GUERIN , le 20 juillet 2019 à 17h02

    je suis favorable à cette chasse traditionnelle et il serait normal de retrouver le quota de 2000 vanneaux. (quota existant depuis la reconnaissance de cette pratique et avant l’arrivée de Mr De Rugy au ministère de l’environnement)