Haut de page

 
Flux RSS Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte
EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Contenu

Projet de plan national d’actions « France, Terre de pollinisateurs » pour la préservation des abeilles et insectes pollinisateurs sauvages

Du 21/05/2015 au 31/07/2015
Nombre de commentaires pour cette consultation : 162

Attention :
Le texte ci-dessous ainsi que la note de synthèse jointe ont été modifiés.

Contexte

Un certain nombre d’actions sont prévues en accompagnement du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Ségolène Royal les a présentées lors du Conseil des ministres du 25 mai 2015 (la communication de la ministre et toutes les actions d’accompagnement sont accessibles sur le lien suivant : http://www.gouvernement.fr/conseil-... et http://www.developpement-durable.go... ), et notamment la démarche globale qu’elle met en œuvre en faveur des abeilles et des pollinisateurs sauvages.

La France engage en particulier la démarche d’extension du moratoire européen sur l’ensemble des pesticides néonicotinoides et prévoit la saisine de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) pour définir les nouvelles interdictions d’usage dans le cadre des réévaluations européennes, la confirmation de la demande d’accélération de la réévaluation scientifique auprès de la Commission européenne par l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments et la valorisation des projets territoriaux visant la suppression des néonicotinoides et le développement des alternatives au travers du plan Ecophyto 2.

Le plan national d’actions « France, Terre de pollinisateurs » pour la préservation des abeilles et insectes pollinisateurs sauvages est également une mesure d’accompagnement du projet de loi.

Le plan national d’actions « France, Terre de pollinisateurs » pour la préservation des abeilles et insectes pollinisateurs sauvages

Le déclin des insectes pollinisateurs est un problème de première importance.
Toutes les régions françaises sont impactées. Les enjeux identifiés vont bien au-delà de la biodiversité puisqu’ils concernent également une partie non négligeable de l’alimentation humaine. Il est indispensable de mener rapidement une riposte d’envergure et coordonnée entre les différents secteurs et avec les partenaires concernés. Le simple particulier a également un rôle à jouer.

Ce plan qui propose 20 actions pour 5 ans doit être considéré comme l’outil de référence de l’action en faveur des pollinisateurs sauvages et comme l’amorce de démarches à démultiplier. L’objectif est au minimum pour cette première étape d’enrayer le déclin des insectes pollinisateurs.

En cliquant sur les liens ci-dessous, vous pouvez consulter :
-  une note de présentation,
-  le projet de plan national d’actions dans son intégralité,
-  une synthèse du projet de plan national d’actions

La consultation est close.


Télécharger :

 
 
 
 

Pied de page