EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de plan national d’actions en faveur du centranthe à trois nervures

Du 09/11/2012 au 25/11/2012 - aucun commentaire

Le ministère de l’écologie met en place, en parallèle des mesures de protection stricte (art L.411-1 du Code de l’Environnement), des plans nationaux d’actions en faveur des espèces menacées (PNA). A ce jour, près de 70 PNA ont été initiés ou sont en cours de mise en œuvre, dont 18 concernent la flore.

Les PNA visent à organiser un suivi cohérent des populations de l’espèce ou du groupe d’espèces concernées, à mettre en œuvre des actions coordonnées favorables à la restauration de ces espèces ou de leurs habitats, à informer les acteurs concernés et le public et à faciliter l’intégration de la protection des espèces dans les activités humaines et dans les politiques publiques.

Chaque PNA effectue un état des lieux précis de la connaissance (écologie, répartition, évolution des effectifs…), définit les mesures de conservation et de protection de l’espèce, nécessaires au rétablissement de son état de conservation et prévoit, le cas échéant, des mesures de renforcement ou de réintroduction de populations.

En application de l’article L.414-9 du code de l’environnement, ces projets de plans font l’objet d’une consultation du public. Cette démarche fait suite à la consultation des acteurs locaux.

Le Centranthe à trois nervures (Centranthus trinervis (Viviani) Beguinot) est une espèce végétale endémique stricte de Corse. Cette plante est extrêmement rare et présente sur une unique station : le massif granitique de la Trinité à Bonifacio. Des suivis réguliers réalisés entre 1993 et 2007, ont permis d’estimer la population à un peu plus d’une centaine d’individus.

Du fait de sa répartition géographique, de sa zone d’occupation très restreinte et de certaines pressions réelles ou potentielles qui peuvent s’exercer sur le milieu, l’espèce a été classée comme en danger critique d’extinction selon les critères d’établissement des listes rouges des espèces menacées mis en place par l’UICN (voir ici les informations sur les listes rouges). De ce fait, le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie a décidé d’engager un Plan National d’Actions en faveur de Centranthus trinervis. Celui-ci à pour but de déterminer les enjeux et les besoins de conservation de l’espèce et de mettre en place une stratégie à long terme destinée à assurer la pérennité des populations de cette plante.

Vous pouvez consulter :

- le projet d’arrêté