EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de plan national d’actions en faveur des chiroptères

Du 20/10/2016 au 01/12/2016 - 9 commentaires

La France métropolitaine héberge 34 espèces de chauves-souris. Ce groupe d’espèces a déjà fait l’objet d’un plan de restauration (1999-2004) puis d’un plan national d’action couvrant la période 2009 à 2013. Ces plans ont permis de dresser un état des lieux de la situation des chiroptères à l’échelle nationale, de fédérer et de former un réseau d’acteurs dans chaque région, ainsi que de réaliser la protection de près de 500 gîtes à chauve-souris.

À l’issue du dernier plan, une évaluation de l’état de conservation des 34 espèces de chiroptères métropolitaines a été réalisée. Ce diagnostic a permis de déterminer les tendances d’évolution des populations d’espèces à partir des connaissances disponibles. Pour certaines d’entre elles, une stabilisation voire une augmentation a été constatée même si les effectifs actuels sont loin d’avoir retrouvé le niveau des populations des années 1950-60.

Cette évaluation a toutefois permis d’identifier 19 espèces de chauves-souris qui restent vulnérables à l’échelle nationale ou dont le statut reste à préciser.

L’objectif de ce nouveau plan d’action est de rétablir puis de maintenir les populations de ces 19 espèces prioritaires sur l’ensemble du territoire métropolitain. Ce plan dont la période d’application a été portée à dix ans (2016-2025) a été élaboré par la Fédération des conservatoires des sites avec le concours de partenaires impliqués par leur conservation (Office national des forêts, Office national de la chasse et de la faune sauvage, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, Muséum d’Histoire Naturelle national, Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges et de Genève, Ministère de la Culture, Ministère de l’Agriculture, Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères, Centre national de la propriété forestière)…

La prise en compte des chiroptères dans les politiques d’aménagement du territoire est un enjeu majeur pour la conservation à long terme de ces espèces et représente le cœur de ce nouveau projet de plan d’action. La préservation des continuités écologiques, la conciliation des pratiques agricoles et forestières sont des actions qui seront développées dans le cadre de ce plan. L’impact de l’éclairage nocturne, des nouvelles normes d’isolation des bâtiments et des parcs éoliens sera évalué et des mesures adaptation seront proposées avec les partenaires concernés.

Enfin, le plan prévoit la mise en place d’un observatoire national des chiroptères destiné à collecter les données sur ces espèces et à les valoriser. La mobilisation d’acteurs d’horizons divers (pouvoirs publics, associations de protection de la Nature, organisations socio-professionnelles, entreprises, particuliers,...) est donc requise pour mener à bien ces actions et promouvoir une meilleure prise en compte de ces espèces.

La consultation est ouverte du 20 octobre 2016 au 1er décembre 2016.

Conformément au cinquième alinéa du II. de l’article L. 120-1 du code de l’environnement, les observations du public pour cette consultation sont rendues accessibles au fur et à mesure de leur réception.
Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.


Télécharger :