EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de plan national d’actions en faveur de l’Outarde canepetière (Tetrax tetrax)

Du 04/09/2019 au 06/10/2019 - 44 commentaires

Dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, la France consacre un effort particulier à la préservation des espèces les plus menacées présentes sur son territoire.

Pour ces espèces, le ministère de la transition écologique et solidaire met en place des plans d’actions opérationnels, qui sont un outil complémentaire au dispositif législatif et réglementaire les protégeant. Ces plans visent la sauvegarde des espèces végétales et animales les plus vulnérables pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

C’est le cas de l’Outarde canepetière (Tetrax tetrax), un oiseau qui était autrefois bien répandu dans les plaines cultivées de plusieurs régions françaises. Au cours du 20ème siècle, cette espèce a connu une réduction très importante de son aire de distribution en raison des modifications de ses habitats. L’outarde subsiste actuellement dans notre pays en deux populations distinctes, l’une sur la façade méditerranéenne qui rassemblent environ 2100 mâles chanteurs, l’autre, plus restreinte, avec 300 mâles chanteurs répartis dans les plaines du centre-ouest de la France.

Les actions entreprises depuis une vingtaine d’années en faveur de l’outarde ont contribué à freiner son déclin et à stabiliser les derniers noyaux de populations. L’espèce reste cependant dans une situation fragile face aux différentes menaces susceptibles de l’affecter : fragmentation de l’habitat et évolution des pratiques et productions agricoles.

La France qui héberge la troisième population de cette espèce à l’échelle de l’Union européenne doit donc poursuivre et renforcer les actions en vue de favoriser le rétablissement durable de l’outarde dans notre pays.

Un nouveau plan national d’actions en faveur de l’outarde, d’une durée de 10 ans (2019-2028), a été lancé par le ministère de la transition écologique et solidaire. Ce plan a été élaboré par la Ligue de protection des oiseaux, avec le concours d’un comité de suivi constitué de multiples partenaires concernés par l’espèce, et sous la coordination de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Nouvelle-Aquitaine.

La consultation est ouverte du mercredi 4 septembre 2019 au dimanche 6 octobre 2019.

Les échanges font l’objet d’une modération a priori, conformément à la Charte des débats.


Télécharger :