EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de plan national d’actions en faveur de l’Emyde lépreuse

Du 07/08/2012 au 14/09/2012 - aucun commentaire

Dans le cadre de l’application des directives européennes « Habitats » et « Oiseaux » qui fixent des exigences de bon état de conservation des espèces d’intérêt communautaire, la protection des espèces menacées d’extinction (dont le classement est assuré par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature) est une priorité. En parallèle des mesures de protections strictes visant la non-dégradation des populations et des habitats de ces espèces (art L 411-1 du Code de l’Environnement), des Plans Nationaux d’Actions (ou plans de restauration) visant les espèces les plus menacées (ainsi que d’autres espèces d’intérêt particulier) ont été mis en œuvre en France depuis 1996.

Les Plans Nationaux d’Actions visent à organiser un suivi cohérent des populations de l’espèce ou des espèces concernées, à mettre en œuvre des actions coordonnées favorables à la restauration de ces espèces ou de leurs habitats, à informer les acteurs concernés et le public et à faciliter l’intégration de la protection de ces espèces dans les activités humaines et dans les politiques publiques. Dans certains cas, lorsque les effectifs sont devenus trop faibles, des opérations de renforcement ou de réintroduction de populations s’avèrent nécessaires et sont prévues dans le cadre des plans nationaux d’actions.

L’Emyde lépreuse Mauremys leprosa est une tortue d’eau douce typique des zones humides méditerranéennes, notamment des petits cours d’eau. Elle est répartie du Maroc à la Tunisie et, en Europe, dans la péninsule ibérique avec une aire qui se prolonge légèrement en France le long de l’Atlantique et surtout de la Méditerranée. Actuellement, des populations françaises viables ne sont connues que dans les Pyrénées orientales.

Cette espèce est menacée par une gestion inadaptée de l’entretien des cours d’eau (trop souvent canalisés, parfois contaminés) qui provoque la modification ou la destruction de ses habitats aquatiques et terrestres (sites de ponte), par l’assèchement de zones humides et par les aménagements qui fragmentent ses milieux. Fragilisée par sa répartition en petites populations plus ou moins isolées, elle est en outre particulièrement sensible aux pressions, même locales, exercées sur ses faibles effectifs.

Le projet de PNA en faveur de l’Emyde lépreuse comporte trois aspects :

un état des lieux de la connaissance sur cette espèce et sur ses habitats,
la stratégie de conservation à long terme de cette espèce,
la liste des actions de connaissance, de communication et de sensibilisation ou de protection réglementaire envisagées.

Chaque plan fait l’objet d’un comité de pilotage qui comprend l’ensemble des acteurs concernés par ces espèces, leurs habitats et les activités anthropiques qui les impactent.

Le plan a une durée de 5 ans.

Vous pouvez consulter :

- le projet, (partie 1) et (partie 2).


Télécharger :

  • pna_mauremys-01 (format pdf - 5.2 Mo - 10/10/2013)Temps de téléchargement estimé : 1 min 24 s (512 K), 42 s (1024 K), 21 s (2 M), 8 s (5 M).
  • pna_mauremys-02 (format pdf - 3 Mo - 10/10/2013)