EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Pour la prolongation sous conditions, par Le Coq Geoffrey , le 16 août 2020 à 19h56

    Je suis pour la prolongation sous certaines conditions. À savoir la pratique en no kill, que les rivières ou le niveau est en dessous du niveau d’etiage soient fermé par arrêté (décision avec concertation des fédérations départementales et des préfets) limite du diamètre du nylon à 20/100 sur les rivières à migrateurs (pour éviter que certains recherchent le castillon...) et bien sûr mettre en avant les gardes bénévoles sur le terrain (en respectant la distanciation covid oblige)

  •  Date de fermeture de la PECHE en 1er categorie, par Philippe Constantin , le 16 août 2020 à 18h46

    Mrs,
    vous nous demandez de penser encore une fois à notre bien être (prolongation de la pêche en 1er catégorie) car nous avons été privé de pêche pendant 2 mois.
    Pensez un peu à ces poissons qui souffrent de manque d’eau depuis plusieurs années en été.
    Leur vie est sûrement plus penible que nos 2 petits mois sans peche
    L’ete ils survivent dans 10cm d’eau (vu sur le Talaron et la Loire ce week-end)
    Manque d’oxygene, manque de nourritures divers, fonds atrophiés par les algues et pourtant ils essayent de survivre.
    Je ne suis point écologiste, mais depuis des années je demande à notre fédération de pêche de l’Ardeche d’arreter la pêche en 1er catégorie dès que les niveaux d’etiage ne sont plus respectés, donc je ne cautionne pas votre requête de reporter de 2 semaines la fermeture.
    Les orages arrivant les truites vont se jeter sur toutes nourritures, « les viandards » vont pouvoir remplir leurs congélateurs, est ce votre but?

    J’espere que tous les présidents d’AAPPMA et de FDAAPPMA seront de mon avis
    Ma réponse en tant que président de l’AAPPMA la TET sera sur notre site facebook.

    cdt

    Philippe Constantin
    President AAPPMA la truite de l’Embroye et du Turzon

  •  Concernant la prolongation de la période de pêche de loisir à cause du confinement, par Juliette Parade , le 16 août 2020 à 17h29

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Des études montrent également que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Et vous voulez augmenter la période d’ouverture ? !

  •  Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19, par Marfil , le 16 août 2020 à 17h20

    Avis défavorable car les poissons ont déjà beaucoup souffert du manque d’eau. Laissons les survivants se remettre, même en no kill.

  •  Avis d’un passionné... "favorable sous conditions" , par Sebie , le 16 août 2020 à 16h43

    Bonjour,
    Je suis favorable, sous conditions bien sûr !!! Pêcheur depuis plus de 30 ans, je pratique le no kill. L’idée serait bien entendu de le pratiquer obligatoirement sur cette période ! Cela permettrai de développer la pratique, et de fait la pression de pêche serait moins importante (les viendards détestent cette pratique). Il faudrait bien entendu un renfort des contrôles (et oui, en + de 30 ans, j’ai était contrôlé deux fois 🙄).
    Cordialement.

  •  Non à la pêche , par Pascaline WITTKOWSKI , le 16 août 2020 à 16h35

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Par ailleurs,il est inacceptable que donner la mort puisse être considérée comme "un loisir". Ce n’est pas un sport non plus, car on ne peut parler de dépassement de soi quand on inflige des souffrances à des individus. Cela s’appelle un crime.

  •  Oui à la pêche, non au massacre, par Thierry B , le 16 août 2020 à 16h22

    Je suis pour la prolongation de la durée de pêche, avec une limitation des prises à un ou deux poissons, avec une double maille pour protéger les géniteurs, et hameçons écrasés... ou même mieux, uniquement en no-kill

  •  report de la fermeture de la peche, par dubois , le 16 août 2020 à 15h46

    avis defavorable les petite rivieres sont en manque d eau la peche doit fermer le 15 septembre

  •  soyons sage, par BIBINGER , le 16 août 2020 à 15h29

    quand on voit l’état des rivières de 1ère catégorie, inutile de vouloir prolonger la pêche dans nos rivières

  •  Une ineptie, nous sommes opposés à pareille décision !, par AAPPMA La Gaule Annonéenne , le 16 août 2020 à 15h26

    Bonjour

    Si une telle décision venait à être prise, elle dénoterait une méconnaissance des réalités de terrain par les dirigeants actuels de la pêche de loisirs française. Aux vues des informations dont dispose actuellement le public, ceci est-il envisageable? Ils nous apparait TOTALEMENT INCOMPREHENSIBLE que notre Fédération Nationale puisse faire une telle proposition.

    Comment peut-on proposer pareille chose en oubliant qu’actuellement la majorité des AAPPMA sont en phase de protection des milieux ; une majorité des cours d’eau subissent de forts étiages, voire des assecs devenus désormais chroniques ; notre devoir est de tenter de protéger les cheptels piscicoles, non d’accroitre leur prédations. Il faudrait plutôt avancer la date de fermeture vu l’état actuel de notre réseau hydrographique pour essayer de sauver ce qui peut l’être !

    Après consultation des membres de son conseil d’administration, l’AAPPMA La Gaule Annonéenne (07 Annonay) se déclare opposé à ce projet, et se positionne délibérément contre !

    Pour l’AAPPMA La Gaule Annonéenne,
    Le Président,
    Luc BRIAS

  •  Avis défavorable , par Marion Jammet , le 16 août 2020 à 13h53

    Alors que les populations de poissons en eau douce souffrent déjà énormément de la sécheresse, mais aussi de la pollution, je m’oppose à l’extension de la periode de pêche en première catégorie jusqu’au 4 octobre.

  •  Avis défavorable , par Marion Jammet , le 16 août 2020 à 13h39

    Alors que les poissons d’eau douce souffrent déjà énormément de la sécheresse, mais aussi de la pollution, je m’oppose à l’extension de la pêche de première catégorie jusqu’au 4 octobre.

  •  Projet de modification de la date de fermeture de la pêche à la truite, par LE CLAIRE Gérard , le 16 août 2020 à 10h51

    Je suis contre ce projet de prolongation de deux semaines de l’ouverture de la pêche de loisir en première catégorie lié à la fermeture du début de saison.
    La sécheresse, les températures anormalement élevées,le cycle biologique de la truite et autres nous recommandent de protéger les milieux autant que faire se peut.

  •  CONTRE !, par Paris Jonathan , le 16 août 2020 à 10h18

    Contre ! La proposition de la fnpf est une aberration. Nos rivières manquent cruellement d’eau dans la plupart des départements de France. C’est catastrophique. La FNPF aurait elle oubliée ce que veut dire le sigle FDPPMA ? Fédération départementale pour la pêche et la PROTECTION des MILIEUX AQUATIQUES.

  •  Prolongation jusqu’ au 4 octobre, par TERPEREAU B , le 16 août 2020 à 09h50

    Je suis pour la prolongation de l’ouverture jusqu’au 4 octobre
    enfin une bonne nouvelle

    Bruno

  •  Non à la prolongation cette année, par Dominique LISPONT , le 16 août 2020 à 08h39

    Bonjour. Je pêche depuis plus de 50 ans,pour une fois qu’un empêchement de force majeure nous a contraint à moins pêcher,ce n’est pas grave. De plus la sécheresse est bien présente sur une bonne partie du territoire,alors laissons en paix les poissons. En tant que secrétaire d’Aappma(Lorient),je sais parfaitement que c’est une demande de certains qui est intervenue très tôt dans certaines revendications,mais depuis pas grand monde n’a râlé,alors ne cédons à une tentation politique/mercantile pour satisfaire une minorité

  •  Avis très défaforable au projet de décret modifiant les dates de pêche en eau douce en 1ère catégorie sous prétexe de COVID 19 , par GEHIN Marc , le 16 août 2020 à 08h08

    Le Covid 19 n’a pas changé le cycle biologique de la truite, comme tous les ans, la reproduction va commencer vers le 20 octobre, il serai complétement aberrant de continuer à prélever des géniteurs à ce stade de développement des ovules. N’oublions pas que 50% des poissons remis à l’eau ne survivent pas.
    Je ne comprends pas que la FNPF, qui devrait être une référence en matière de gestion piscicole tombe dans une telle bassesse,certainement à des fins mercantiles.

  •  Projet de décret modifiant les dates de pêche en eau douce en 1re catégorie sous prétexte de COVID 19, par Devaux Gérard , le 15 août 2020 à 23h24

    La modification, à titre exceptionnel pour l’année 2020 des dates de pêche en eau douce en première catégorie en prétextant l’influence du COVID 19 est une hérésie.
    Sur cette consultation les intervenants ne craignent pas de mentionner leurs noms et prénoms et c’est très correct. Par contre l’identité de celui ou de ceux qui ont initié ce projet reste dans l’ombre ; Quel courage !!......
    Au fil des ans le nombre de jours de pêche récréative est modifié par les événements du quotidien tels que : la sécheresse, à l’inverse les épisodes pluvieux intenses, les contingences familiales, le froid, le chaud et aujourd’hui le COVID 19.
    Les pêcheurs ,dignes de ce nom , acceptent tous ces aléas sans demander de contre-parties fallacieuses.
    Les truites ont déjà payé un lourd tribut ( sécheresse, mortalité, manque d’eau, pollution, température de leur milieu, prédateurs tels que cormorans et certains pêcheurs, mais oui.... ) etc..
    De grâce n’en rajoutons pas en allant les stresser et encore diminuer leur population... enfin ce qu’il en reste.
    je ne vois pas où est le loisir et le plaisir dans la souffrance, fut-elle létale, dont une minorité agissante voudrait jouir par modification de la date de fermeture de sa pêche.
    Non à la prolongation de sa pêche.
    Halieutiquement vôtre.

  •  Projet de décret modifiant les dates de pêche en eau douce en 1re catégorie sous prétexte de COVID 19, par Devaux Gérard , le 15 août 2020 à 23h13

    La modification, à titre exceptionnel pour l’année 2020 des dates de pêche en eau douce en 1re catégorie en prétextant l’influence du COVID 19 est une hérésie.
    Sur cette consultation les intervenants ne craignent pas de mentionner leurs noms et prénom et c’est très correct. Par contre l’identité de celui ou de ceux qui ont initié ce projet reste dans l’ombre ; Quel courage !!......
    Au fil des ans le nombre de jours de pêche récréatifs est modifié par les événements du quotidien tels que : la sécheresse, à l’inverse les épisodes pluvieux intenses, les contingences familiales, le froid, le chaud et aujourd’hui le COVID 19.
    Les pêcheurs ,dignes de ce nom , acceptent tous ces aléas sans demander de contre-parties fallacieuses.
    Les truites ont déjà payé un lourd tribut ( sécheresse, mortalité, manque d’eau, pollution, température de leur milieu, prédateurs tels que cormorans et certains pêcheurs, mais oui.... ) etc..
    De grâce n’en rajoutons pas en allant les stresser et encore diminuer leur population... enfin ce qu’il en reste.
    je ne vois pas où est le loisir et le plaisir dans la souffrance, fut-elle létale, dont une minorité agissante voudrait jouir par modification de la date de fermeture de sa pêche.
    Non à la prolongation de sa pêche.
    Halieutiquement vôtre.

  •  Avis défavorable pour la prolongation de la pêche de loisir au 4 octobre 2020, par Corentin BELLIARD , le 15 août 2020 à 22h45

    La question ne devrait même pas être posée,
    Merci tout de même...

    L argumentaire largement étalé dans les précédentes contributions,

    Cela confirme bien que les mentalités évoluent !...😉👏😁