EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 783 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Non à la prolongation période pêche et chasse, par Deray , le 9 août 2020 à 14h06

    Bonjour
    Durant le confinement les poissons et autres animaux ont eu un peu de répit , de quel droit leur soutirer leur vie en prolongeant arbitrairement des loisirs cruels? À l heure ou la science permet de reconnaître la co science et la sensibilité des poissons il est insensée de vouloir continuer à les faire souffrir par plaisir.
    J’ ose encore croire à une démocratie plus équitable pour les bêtes que nous écoutons sans relâche .
    Claire deray

  •  Laissez les poissons tranquilles, aimeriez-vous que l’on vous hameçonne ?, par Laurence ENGELHARD , le 9 août 2020 à 13h48

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

  •  Foutez la paix aux poissons, par Geraldine FRANCK , le 9 août 2020 à 13h34

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Les dates d’ouverture et de fermeture de pêche sont prévues pour laisser les poissons tranquilles sans pêcheur. Accroitre la période d’ouverture serait catastrophique.

  •  Non à l’augmentation de la période de pêche, par Gouret , le 9 août 2020 à 13h11

    Des études montrent que la pêche récréative exerce une pression trop forte sur les poissons en France. Sans compter les oiseaux blessés par les hameçons. Laissons un peu la nature tranquille !

  •  les poissons, par Pellier , le 9 août 2020 à 13h00

    {}Bonjour, parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.

  •  Pas de prolongation pour la pêche récréative , par Simonnet , le 9 août 2020 à 12h58

    Pour le bien des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

  •  Contre ce décret, par Jean-Charles , le 9 août 2020 à 12h24

    Parce que je défends la condition animale, je m’oppose à ce décret.
    Stop aux loisirs qui favorisent un peu plus chaque jours la misère du monde animale.

  •  Contre se projet d’autorisation de la pêche hors période, par CAPPAROS PERES A , le 9 août 2020 à 12h19

    Si je comprends bien, les pêcheurs doivent pour des raisons purement récréatives profiter des jours de pêche ! Je pense que beaucoup ont souffert du Covid et que cela fait partie de la vie ! Les poissons doivent être laisser tranquille, pas de souffrance inutile. Je suis donc compétemment contre.

  •  totalement contre, par Jeanne Chatelain , le 9 août 2020 à 12h18

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...

    Il existe un consensus scientifique sur la souffrance des poissons. Par exemple, les truites ont au moins 12 nocicepteurs sur le visages dont les lèvres.

    Laissons les poissons vivre tranquillement ! Les hameçons blessent et tuent les animaux (les oiseaux également).

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

  •  Stop à la souffrance des poissons, par Alexandre Mouchel , le 9 août 2020 à 11h54

    J’attends de vous que vous laissiez vivre les poissons tranquillement. Les hameçons blessent les animaux, qui meurent de ces blessures.

  •  Laissez la faune sauvage en paix, par VERGER Marie , le 9 août 2020 à 11h38

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.

    Je défends les animaux et la biodiversité. Le confinement a eu ceci d’extraordinaire de laisser les animaux sauvages retrouver leurs droits. Cessez de les opprimer, d’anéantir le vivant et d’interagir négativement avec la nature. De plus comment vous assurez-vous qu’il n’y a pas de pêche excessive ?

    Pour s’occuoer il y a tout un tas d’autres choses à faire.

  •  NON, NON ET NON, par Jérémy Foucault , le 9 août 2020 à 11h32

    Cette proposition est irresponsable et honteuse de la part d’un organisme censé protéger les milieux aquatiques.

    Je m’oppose, prévoyez plutôt une réduction sur le permis de pêche l’année prochaine offerte aux pêcheurs ayant pris leur carte avant mai 2020..

  •  Non à la pêche récréative. Laissez les animaux tranquilles. , par VERGER Marie , le 9 août 2020 à 11h26

    Blesser les poissons ne devrait pas être un loisir.
    Je défends les animaux et la biodiversité. Le confinement a eu ceci d’extraordinaire de laisser certains animaux retrouver leurs droits. Cessez de les opprimer et d’anéantir le vivant et d’interagir négativement avec la nature.
    Pour s’occuoer il y a tout un tas d’autres choses à faire.

  •  Prolongation pêche de loisir, par Martine ROUCH , le 9 août 2020 à 11h21

    Bonjour,

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.
    En effet, la population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...
    Laissons les poissons vivre tranquillement !
    JE COMPTE SUR VOUS !

    Martine ROUCH

  •  Prolongation de la période de pêche de loisir à cause du confinement, par Dominique Perrier , le 9 août 2020 à 11h19

    Je m’oppose à ce décret.
    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...
    Encore et toujours des décrets pour une minorité !

  •  Opposition au projet de décret, par Cukier Salomé , le 9 août 2020 à 11h14

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.

    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs.

  •  Contre, mais combien de copier-coller dans les commentaires ?, par Goasbiz , le 9 août 2020 à 11h10

    Je suis pêcheur à la ligne, on pourrait croire que ce projet de décret pourrait me satisfaire.

    Je pense au contraire que cet effet de "compensation" qui consisterait à étendre la période d’ouverture de la pêche en 1ère catégorie est une mesure purement électorale, sans doute négociée par les instances fédérales, en vue des élections de fin d’année dans les AAPPMA.
    Instances dont le premier souci ne semble pas être la préservation de la ressource. Dès septembre, les truites sont en préparation de la reproduction (femelles pleines d’ovules, rassemblement dans les trous d’eau en vue de la migration vers les affluents où le frai aura lieu...).
    Les "traquer"à cette période est une aberration du point de vue de la préservation de l’espèce, mais ce n’est apparemment pas le souci premier de quelques "dirigeants" qui pensent avant tout à retrouver leur poste.

    Ceci dit, on peut quand même aussi s’interroger sur le nombre d’avis "véridiques" ici postés, une grande partie relevant d’un simple copier-coller.

  •  NON A LA PROLONGATION DE LA DATE DE PÊCHE , par Hilaire Johanna , le 9 août 2020 à 11h04

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative. Les poissons sont sensibles et souffrent autant que nous laissons les tranquilles.

  •  Prolongation de la période de pêche de loisir à cause du confinement., par Dominique Perrier , le 9 août 2020 à 11h04

    Je m’oppose à ce décret.
    La population de poissons en eau douce souffre déjà énormément à cause de la pêche professionnelle, la pêche de loisir, la sécheresse, la canicule, les accidents industriels, la pollution, le réempoissonnement de poissons hybrides pour satisfaire les pêcheurs...
    Encore et toujours des décrets pour une minorité !

  •  NON A LA PROLONGATION DE LA DATE DE PÊCHE , par Hilaire Christian , le 9 août 2020 à 10h59

    Dans l’intérêt des poissons, je m’oppose à la prolongation de l’ouverture de la pêche récréative.Les poissons sont sensibles et souffrent autant que nous laissons les tranquilles.