EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet de décret modifiant, à titre exceptionnel, pour l’année 2020 les dates de pêche en eau douce en 1ʳᵉ catégorie piscicole pour faire face à la situation liée à l’état d’urgence sanitaire Covid 19

Du 30/07/2020 au 20/08/2020 - 1062 commentaires

Le texte décale la fermeture de la pêche dans les eaux de première catégorie de deux semaines en 2020.

La pandémie COVID-19 ayant contraint les pêcheurs récréatifs à renoncer à leur activité du 17 mars 2020 midi au 11 mai 2020 (alors que la pêche en 1ʳᵉ catégorie piscicole ouvrait le 13 mars 2020), le projet de décret prévoit une prolongation des dates de pêche en France définies à l’article R.436-6 (alinéa I) du code de l’environnement. Il s’agit de permettre exceptionnellement en 2020 aux pêcheurs récréatifs de pouvoir déroger à la date du 20 septembre (3ᵉ dimanche de septembre) comme date de fermeture de la pêche en première catégorie, pour l’étendre jusqu’au 4 octobre.


Télécharger :

Commentaires
  •  Inacceptable dans le cadre de la règlementation actuelle, par Paul , le 18 août 2020 à 23h43

    Commentaires d’un pêcheur de truites en rivière depuis 64 ans :

    • De la pure démagogie populiste : on nous propose de pêcher plus longtemps, moyennant quoi on espère probablement que nous serons enclins à ne pas contester des mesures portant atteinte à la faune de nos rivières (telle la réhabilitation des néo-nicotinoïdes). Conclusions : moins de truites, puisqu’un plus grand nombre sera prélevé, et moins d’insectes pour les nourrir, puisqu’ils seront à nouveau détruits par les pesticides… Bravo le Ministère de la Transition Ecologique : « la biodiversité, c’est le tissu vivant de notre planète » ; bravo la FNPF : « un réseau associatif pour protéger les milieux aquatiques »…

    • Si encore la proposition était de prolonger la période de pêche par du no-kill, avec interdiction des ardillons et des hameçons multiples ainsi que des appâts naturels… Cela aurait une vertu pédagogique pour tous ceux qui doutent encore des bienfaits de ces approches sportives qui font déplacer tant de pêcheurs français sur des parcours de tourisme halieutique à l’étranger où elles sont systématisées avec succès (au détriment de notre balance économique).

    • Peut-être toutefois un aspect positif à l’extension proposée de la période de pêche : une fréquentation plus importante des rives par les pêcheurs ce qui contribuerait à effaroucher pendant quelques semaines supplémentaires les prédateurs à 2 pattes : hérons, cormorans et braconniers qui ont pris toutes leurs aises au cours de la période du confinement (en particulier les derniers cités qui ont découvert que leurs agissements n’étaient pas pénalisés et qui continuent).

    • Souhaitons qu’un point positif pourra découler de cette enquête : la remise sous les projecteurs de l’incohérence de l’Administration Française sur la réglementation de la pêche des salmonidés : pourquoi autoriser le prélèvement des truites de mer gonflées d’œufs jusqu’au 25 octobre alors que leur période de reproduction n’est pas sensiblement différente de celle des truites sédentaires ? Le no-kill étendu à toutes les truites, migratrices ou sédentaires, associé à un prolongement de la période de pêche jusqu’à fin octobre, pourrait être une bonne réponse pour la satisfaction des pêcheurs récréatifs et la sauvegarde des espèces.

  •  Contre à 100%, par Jung Nathanaël , le 18 août 2020 à 21h21

    Le poisson ne doit pas subir cette crise sanitaire. Cela lui a permis de respirer un peu donc déjà que les dates sont calculées au plus juste ne les changeons pas nous aurons d’autant plus de prises après avec de belle reproductions

  •  Contre, par A. Laurent , le 18 août 2020 à 16h54

    L’initiative parait mauvaise compte tenu de l’état des milieux aquatiques et de la fragilité des populations sur cette période.
    Vous souhaitez dédommager les pêcheurs ? faites leur donc une remise sur leur carte 2021.

  •  Avis défavorable, par BAILLY Francis , le 18 août 2020 à 12h44

    Suite à une réunion de bureau le 17 août 2020, la Fédération de la Vienne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (FDAAPPMA86) émet un avis défavorable au prolongement généralisé de l’ouverture de la pêche sur les cours d’eau de première catégorie piscicole pour protéger les poissons en état de stress hydrique pendant cette période caniculaire.

  •  fermeture au 4 octobre, par caupert serge , le 18 août 2020 à 10h07

    C’est déjà le cas dans certains départements .Peut on prolonger avec un no kill intégral sur tous les parcours ? serge caupert

  •  Défavorable , par Pain , le 18 août 2020 à 09h20

    Il faut laisser tranquille toute cette population piscicole, on n est pas a de semaine près franchement.

  •  Non à la prolongation , par Delaine LAURENT , le 18 août 2020 à 08h42

    Avec les crues ou les sécheresses sur nos cours d’eau , pour une fois que les pressions de pêche sont moindres.....
    Allons jusqu’au bout , et essayons d’avoir une bonne reproduction, car les farios vont s’engraisser à la date de la prolongation donc un gros taux de mortalité. Les gens ont plus profité de leur abonnement canal + que de leur permis, et leur abonnement n’a pas augmenté.... c’est pareil !
    Dans ce cas remboursé les gens qui ont été malade ou opéré sous ordonnance.... ont a pas fini ......
    Ou sinon prolongation en no kill intégrale.

  •  CONTRE le projet de décret , par Dus , le 18 août 2020 à 08h40

    Contre le projet, car la protection pour la reproduction des poissons est très importante. Les poissons eux n’ont pas été impacté par la crise sanitaire et n’ont donc pas besoin d’être dérangé plus longtemps cette année à cause du COVID-19. Laissons les se reposer et l’année prochaine sera meilleure.

  •  Défavorable, par C. LET , le 18 août 2020 à 00h51

    Titulaires avec mon épouse de cartes inter-fédérales, nous pêchons pour l’essentiel dans les Côtes d’Armor. Nous ne sommes pas perturbés par le fait de ne pas avoir eu de prise après plusieurs sorties.
    Donc, nous sommes défavorables à ce décret bien que notre département soit moins impacté que beaucoup d’autres par ces problèmes. Nous nous rangeons à l’avis des pêcheurs expérimentés et autres. Dans tout le pays, la vie (survie) des différentes espèces de poissons prime sur toutes les autres considérations : coût de la carte, etc....

  •  Contre la prolongation de la Pêche , par Laurens , le 17 août 2020 à 18h20

    Nous avons actuellement des problèmes avec des secteurs de nos rivières qui s’achèvent.
    La priorité n’est pas à la prolongation de la pêche.

  •  Contre la prolongation, par WEISZER Gérard , le 17 août 2020 à 17h29

    Vu l’état des ruisseaux et des rivières et le baisse des niveaux d’eaux, les eaux trop chaudes. Ce serait ridicule de prolonger pour quelques viandards. Il faut laisser le temps aux poissons de se reproduire.

  •  Prorogation fermeture de la 1ère Catégorie piscicole., par LEGUEVAQUES , le 17 août 2020 à 17h00

    Halte au massacre. La sécheresse fait assez de dégâts comme cela. Laissons les poissons tranquilles dans le peu d’eau qui leur reste. Au contraire, on aurait dû fermer la pêche dés les niveaux d’étiage atteints depuis bien longtemps !!

  •  Contre la prolongation, par Dreux Daniel , le 17 août 2020 à 14h24

    Laissons les truites tranquilles et se refaire une santé.La ressource est rare et n’est pas inépuisable.
    Fermeture au 20 Sept.

  •  Contre la pprolongation, par Dreux daniel , le 17 août 2020 à 14h21

    Laissons les truites tranquilles et se refaire une santé.La ressource est rare et n’est pas inépuisable.

  •  Avis défavorable., par Dreux daniel , le 17 août 2020 à 14h19

    Laissons les truites tranquilles et se refaire une santé.La ressource est rare et n’est pas inépuisable.

  •  Avis défavorable., par Dreux daniel , le 17 août 2020 à 14h18

    Laissons les truites tranquilles et se refaire une santé.

  •  PROLONGATION PECHE 1ERE CATEGORIE, par JARRY DANIEL , le 17 août 2020 à 11h18

    Laissons les truites tranquilles, elles souffre déjà par le manque d’eau donc opposition au projet de décret.

  •  aappma la truite des hautes vosges La Bresse, par PERRIN Eric , le 17 août 2020 à 10h20

    La date de fermeture de la 1ère catégorie en septembre est pour la protection de la reproduction de la truite.Celles-ci n’ont que faire du COVID-19.
    Je suis donc contre la prolongation de 2 semaines de la pêche en 1ére

    Eric PERRIN
    Président AAPPMA La Truite des Hautes-Vosges 88250 La Bresse

  •  avis défavorable à la prolongation de la saison pêche, par Abram andré , le 17 août 2020 à 07h14

    Je constate avec plaisir que la plupart des intervenants sont du même avis que moi.L’argument massue avancé par les partisans de ce projet est celui du fameux no kill. On prend,certes, mais on remet à l’eau. Le no kill alpha et omega de la protection de nos rivières ! Je ne parlerai pas d’"éthique", ce n’est pas l’objet de ce commentaire et il y aurait tellement à dire, mais plutôt de l’efficacité d’une telle mesure.
    Il ne faut pas oublier que le fait de fréquenter les rivières de première catégorie à une période sensible n’est pas neutre pour le poisson. Les truites sont pleines d’œufs et ont besoin de tranquillité pour se préparer à la reproduction. De plus leur appétit est aiguisé et ce sont les plus beaux reproducteurs qui se laissent prendre à nos appâts(c’est un vieux pêcheur qui vous l’affirme !). La durée du combat pour capturer les beaux poissons est nécessairement plus longue et le déversement d’acide lactique les tuent presque aussi sûrement que la rupture de la colonne vertébrale ! Et quand ils s’en sortent,quid de leur capacité de reproduction et de la qualité des alevins? La nature est faite de très subtils équilibres et il faut avoir beaucoup de suffisance ou de naïveté pour imaginer que les bousculer n’aura aucune incidence sur le comportement du poisson.

  •  Laisser les truites se reproduire tranquillement , par Pascal Metge , le 16 août 2020 à 20h26

    Les dates d’ouverture et de fermeture de 1ère catégorie sont liées à la période de reproduction de la truite. Comment, pourquoi imaginer les déplacer ? Parce que des pêcheurs peu soucieux de l’environnement et des cycles de reproduction ont loupé 2 mois de pêche ? Il y a des choses plus graves qui se sont passées !! Bref, je suis contre cette proposition.
    cordialement,
    pascal Metge (31)