EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Février Unlimited, par Etcheverria , le 3 janvier 2019 à 15h59

    La chasse de l’oie en Février en france est primordial au vu des textes et directives européennes notamment aux Pays-Bas avec le gazage. Plutôt que d’être abattues en masse,laissez-en profiter les passionnés afin que le prélèvement soit plu dense et donc l’espèce régulée par les chasseurs.. vu le nombre d’oies qui migrent et le nombre de prélèvements, l’espèce n’est ni en danger ni en voie de disparition.

  •  Oui à la chasse des oies en février , par Darras , le 3 janvier 2019 à 15h57

    Texte : au regard du bon état de conservation de la population d’oies je suis en complet accord avec la décision de pouvoir tirer les oies en février comme stipulé ci dessus

  •  Chasse de l oie en février , par Deleglise Stéphane , le 3 janvier 2019 à 15h55

    Je suis pour la chasse de l oie en février

  •  Arrête relatif à la chasse de l oie, par Maquinghen , le 3 janvier 2019 à 15h55

    Du fait de l expansion de la population d oie je suis en parfait a ccord avec le fait de chasser l oie en fevrier

  •  Oui à la chasse des oies en février , par De rorre Kévin , le 3 janvier 2019 à 15h55

    C’est l exemple même de la gestion adaptative, durable des espèces.

    Oui pour la chasse en février pour contrer le massacre et gâchis des oies en Hollande.

  •  Oui à la chasse des oies pendant tout le mois de février , par Lepretre vincent , le 3 janvier 2019 à 15h55

    Vu l’état très satisfaisant de la population d oies cendrées et pour éviter que celle ci empiète sur d autres populations la chasse de ces mêmes oies à poste fixe ne pose aucun problème

  •  Favorable , par Claveau John , le 3 janvier 2019 à 15h54

    Exelente initiative car en vue des populations d’oies il en va de soit de la chassé au delà de la période de saisons de chasse déjà accises

  •  Chasse aux oies en février , par Martinet benoit , le 3 janvier 2019 à 15h54

    Je trouve normal d’autoriser la chasse des oies en février quand on voit comment elles sont traitées au nord de l’Europe. De voir l’extermination de s’est oiseaux et abominables. Surtout que pour nous chasseurs de gibier d’eau sa reste le plus beau c’est notre grale à tous .

  •  oies, par allix j michel , le 3 janvier 2019 à 15h53

    je suis pour la prologation de la chasse aux oies comme indique ci dessus

  •  Chasses à l’oie , le 3 janvier 2019 à 15h53

    bon état de conservation de l’espèce, respect des textes européens, contrôlabilité de la mesure via une application dédiée et respect du critère de petite quantité.

  •  Enfin un juste retour des chasseurs dans la régulation des oies, par Bruno Lancien , le 3 janvier 2019 à 15h50

    Après des années de gazage et de tous procédés non-sélectifs pour la régulation de ces espèces qui nuisent désormais aux cultures aux Pays-Bas et en Allemagne, voici une proposition de bon sens qui ne coûtera pas d’argent au contribuable européen et permettra aux chasseurs de retrouver leur place dans la régulation des espèces en surnombre.
    L’utilisation de moyens modernes pour le suivi en temps réel des prélèvements est un gage d’encadrement de cette dérogation.

  •  Chasse des oies créant des dégâts aux cultures en février , par Marecaux , le 3 janvier 2019 à 15h50

    Je suis favorable au retour 20 ans après, de la chasse des oies grises, espèces en expansion démographique en Europe, en février

  •  Oui à la chasse des oies en Février ! , par Pierre , le 3 janvier 2019 à 15h50

    Parce qu’on les gazes en Hollande laissez nous les chasser dignement au vue du bon état de l’espèce

  •  Un grand oui à ce projet d’arrêté, par Jordan maroquesne , le 3 janvier 2019 à 15h50

    Il est aujourd’hui temps de s’adapter à l’évolution Naturelle des espèces fréquentant le territoire français et surtout Européen, et donc de permettre aux chasseurs de pouvoir chasser les oies en février. Pour dès questions de simple bon sens, cet oiseau est un graal pour le chasseur Français et une cause de gros problèmes agricoles sur des pays plus nordiques.
    Cet outil de régulation est gratuit pour l’état ainsi que pour l’europe, soyons intelligents.
    Cordialement
    jordan Maroquesne

  •  oie cendré, par bombardier philippe , le 3 janvier 2019 à 15h49

    Ce projet d’arrêté et un réel progrès visant à mettre en place une
    gestion adaptative des espèces et notamment de celles qui occasionnent des
    dégâts et des risques aéroportuaires. Chasser raisonnablement les oies
    en février vaut mieux que de les gazer, bastonner, empoisonner le reste de
    l’année. Pour mémoire, la chasse commerciale de ces oies est autorisée
    toute l’année aux Pays-Bas à laquelle on rajoute les destructions
    massives. Il vaut mieux chasser raisonnablement que détruire massivement.
    je vous invite à regarder le gazage des oies aux Pays-bas pour comprendre
    qu’il vaut mieux une chasse raisonnée !
    https://www.youtube.com/watch?v=J8n_wV1iZuw&index=21&list=UU6-GnSqryMf_S91eMikGvTw

  •  projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019., par Guerin , le 3 janvier 2019 à 15h49

    Il est nécessaire de chasser les oies durant tout le mois de février

  •  On chasses les oies en février !, par Julien , le 3 janvier 2019 à 15h49

    Oui pour la chasse des oies en février 2019

  •  Oui à la chasse aux oies en février , par Goze , le 3 janvier 2019 à 15h49

    Au regard du bon état de conservation de la population d’oies je suis en complet accord avec la décision de pouvoir tirer les oies en février comme stipulé ci-dessus.

  •  Enfin, par Nabeiro-Darquy , le 3 janvier 2019 à 15h49

    Les oies se portent à merveille

  •  Oui pour chasse des oie en février , par Degrange , le 3 janvier 2019 à 15h48

    Nous constatons depuis plusieurs années une constante augmentation des populations doie cendrée avec des période de migration de plus en plus importante. Nous nous devons de les chasser en février car nous les chausson que sur leur descente et leur prélèvement est minime avec la chasse en février Nous les chasseron sur le retour également l’impact ne sera pas le même en restant bien sûr raisonnable car nous ne souhaitons pas leur destruction mais leur régulation. Sans oublier que si nous les chasson pas elle seront gazet en hollande ou ailleurs donc nous en les chasson chez nous c’est le moindre mal