EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Oie, par Anthony , le 3 janvier 2019 à 16h29

    Je suis pour la fermeture de l’oie cendré fin février comme le propose M.Schraen président de la fédération nationale des chasseurs de France, mieux vos les chasser que de payer pour qu’elle ce fassent gazer !!! Encore payer pour les incinérée !!!

  •  Chassons les oies en février , par Oubron kevin , le 3 janvier 2019 à 16h28

    Oui parce que nous sommes dans la possibilités de le faire il y a une sur populations en Europe du Nord les oies qui sont également gazé sont bien les oies migratrice qui passe bien sûr le pays de la France une étude isnea le démontre
    Vive la chasse française

  •  Pour, par NATACHA PIFFETEAU , le 3 janvier 2019 à 16h28

    pour une gestion adaptative de l’oie cendrée afin de permettre une vision d’ensemble de la gestion de cette espèce à ampleur européenne

  •  pour la chasse a l oie, par chasseur du medoc , le 3 janvier 2019 à 16h25

    les oies cendrees sont gazées aux pays bas alors que dans les mains d un chasseur une oie sera mangé a l unité alors que par un destructeur elle sera gazées par centaine puis sans doute incineré et n aura profité a personne qui sera respecter ceet oiseau si delicieux .

  •  Oui à la chasse des oies en février, par Bosquet Aurélien , le 3 janvier 2019 à 16h25

    Au regard du bon état de conservation de la population d’oies je suis en complet accord avec la décision de pouvoir tirer les oies en février comme stipulé ci dessus.

  •  Chasse des oies, par Duvois , le 3 janvier 2019 à 16h24

    l’augmentation quasi exponentielle des populations d’oies grises n’est jugulée aujourd hui qu’avec force gaz comme il y a 75 ans...Des millions sont également dépensés pour détruire ces populations principalement aux Pays Bas. il est grand temps de nous laisser chasser cette espèce, d’autant que la TVA sur les cartouches abonde le budget de l’Europe. Voilà sur le plan éthique et économique.
    Les prélèvements estimés des oies par rapport aux chiffres donnés lorsque celles ci étaient encore chassables en France en février sont inférieurs à 1% de la population actuelle.
    Les spécialistes de cette espèce dont le Professeur Madsen en conviennent (MOP de l’AEWA), la chasse ne modifierait rien à la dynamique de la population.
    Nous sommes typiquement dans le cadre d’une action de mauvaise foi montée de toute pièce depuis des décennies pour essayer de ronger la chasse tant dans le temps que par rapport aux espèces.
    Il est grand temps de rétablir un peu de bon sens et de dénoncer les pseudos ornithos complètement dévoyés à la cause de l’antichasse. Chasser l’oie en février, c’est une évidence...

  •  La chasse des Oies en Février est juste une question de bon sens , le 3 janvier 2019 à 16h24

    L’augmentation quasi exponentielle des populations d’oies grises n’est jugulée aujourd’hui qu’avec force gaz comme il y a 75 ans...les millions sont également dépensés pour détruire ces populations principalement aux Pays Bas. il est grand temps de nous laisser chasser cette espèce, d’autant que la TVA sur les cartouches abonde le budget de l’Europe. Voilà sur le plan éthique et économique.
    Les prélèvements estimés des oies par rapport aux chiffres donnés lorsque celles ci étaient encore chassables en France en février sont inférieurs à 1% de la population actuelle.
    Les spécialistes de cette espèce dont le Professeur Madsen en conviennent (MOP de l’AEWA), la chasse ne modifierait rien à la dynamique de la population.
    Nous sommes typiquement dans le cadre d’une action de mauvaise foi montée de toute pièce depuis des décennies pour essayer de ronger la chasse tant dans le temps que par rapport aux espèces.
    Il est grand temps de rétablir un peu de bon sens et de dénoncer les pseudos ornithos complètement dévoyés à la cause de l’antichasse. Chasser l’oie en février, c’est une évidence...

  •  Oui à la chasse des oies en Février , par Duquenoy Julien , le 3 janvier 2019 à 16h23

    Oui à la chasse des oies en Février

  •  A voir à l’usage, par Trolliet Thibault , le 3 janvier 2019 à 16h22

    Je trouve le procédé de l’application chassadapt bon sur le principe. Le quotas de 5000 me parait faible pour avoir une incidence sur la population concernée mais aussi difficilement atteignable si l’on se réfère aux prélèvements antérieurs aux restrictions de chasse en février. Peut-être que l’explosion des populations permettra cependant de l’atteindre.

  •  Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019, par Miot Christophe , le 3 janvier 2019 à 16h22

    Je suis pour se projet

  •  Non à la chasse, par André Felder , le 3 janvier 2019 à 16h22

    De plus, ce braconnage serait contraire à la directive européenne relative à la conservation des oiseaux

  •  Oie février 2019, par Lefrançois , le 3 janvier 2019 à 16h21

    Bonjour c’est dans la logique des choses que l’ont nous autorise à chasser les oies au mois de février qui reste un mois d’hiver.les populations grandissantes d’année en année cette chasse permettra de réguler les populations d’anseridés qui font d’énorme dégât par endroit.

  •  Chasse oies Février 2019, par M. Quilliot , le 3 janvier 2019 à 16h20

    Bonjour,

    Si la population des oies est en forte expansion et que, de plus, elle crée des dommages aux cultures et aux écosystèmes il me parait normal de pouvoir la chasser afin de mieux la réguler et cela jusqu’à la fin du mois de Février.

    Je suis donc pour cette dérogation.

    Bien cordialement,
    E.

  •  AVIS NEGATIF, par Emmanuel SANFILIPPO , le 3 janvier 2019 à 16h20

    Dans la mesure où il existe une règlementation européenne, celle-ci doit être appliquée. Si cette règlementation est obsolète, elle est à revoir.
    De plus l’opinion concernant l’état de l’espèce, sur la quelle se fonde le projet d’arrêté, ne fait pas l’unanimité, loin de là...

  •  Avis favorable, par Pouillet , le 3 janvier 2019 à 16h19

    Je suis favorable à cet arrêté, qui vu l’état des populations d’oies cendrées ne peut être que bénéfique à bien des égards. Avec l’appui des données scientifiques d’ISNEA et dautres, je ne comprends pas pourquoi cet arrêté n’aurait pas lieu d’être.

  •  stop au massacre du vivant, par sellmann , le 3 janvier 2019 à 16h19

    Stop au massacre des oies,stop au massacre de tous ces animaux,merveilles de la nature,tués par des dégénérés !

  •  Pour la chasse, par Lepretre , le 3 janvier 2019 à 16h17

    Oui aux prélèvements des oies en fevrier. Trop de dégâts dans l’EU

  •  Oui à la chasse des oies , par Leclerc , le 3 janvier 2019 à 16h16

    Les données aujourd’hui en notre possession permettent une chasse raisonnée de ces oiseaux en excellent état de conservation.
    La fréquence d’observation est en grande évolution et prouve qu’il est désormais possible de pratiquer une chasse adaptée de cette espèce.

  •  Chasse oie, par Ducazeaux , le 3 janvier 2019 à 16h16

    Bonjour
    Je suis pour la continuité de la chasse de l oie au 28 février 2019
    Bien cordialement
    Mr ducazeaux

  •  Oui a la chasse des oies en fevrier, par Duquenoy cedric , le 3 janvier 2019 à 16h16

    au regard du bon état de conservation de la population d’oies je suis en complet accord avec la décision de pouvoir tirer les oies en février comme stipulé ci dessu