EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Je suis contre la chasse des oies, par Anne-Marie JULLIEN , le 18 janvier 2019 à 12h00

    Tous les arguments présentés en faveur de cette prolongation sont faux. Encore une fois une minorité (les chasseurs) veulent dicter leurs privilèges archaïques de massacrer, polluer contre toutes les réalités scientifiques . Il faut préserver la biodiversité. Au-delà des oies qui ne sont pas aussi nombreuses que prétendu, ils vont déranger et tuer d’autres oiseaux . Arrétons le massacre. Contre la chasse sous toutes ses formes.

  •  pour, par christian , le 18 janvier 2019 à 12h00

    La population européenne des oies cendrée est en forte expansion

  •  Non à la chasse aux oiseaux migrateurs, par Françoise Spiri , le 18 janvier 2019 à 12h00

    La migration des oies cendrées débute dès la 3ème décade de janvier, soit à partir du 20 janvier.

    La fermeture de la chasse aux oies cendrées ne peut donc pas avoir lieu au-delà de la fin janvier, conformément à l’article 7 de la Directive oiseaux qui précise que les oiseaux migrateurs ne peuvent être chassés en période de migration pendant le trajet de retour vers leur lieu de nidification.

    Ce principe a été rappelé par la Cour de justice de l’union européenne en 2003 et plus récemment par le Commissaire européen Karmenu Vella qui, en 2015, a rappelé à S. Royal et à la France qu’une dérogation au titre de l’article 9 de la Directive oiseaux ne peut avoir pour réel objectif de prolonger la période de chasse des oiseaux migrateurs.

    Avant les élections européennes, commençons par appliquer les réglementations existantes !

  •  Chasseur, par Goffin , le 18 janvier 2019 à 12h00

    Même si mon département de résidence n est pas concerne je suis favorable à cette mesure de bon sens

  •  Non , par BEUVE , le 18 janvier 2019 à 11h59

    Je suis contre la chasse aux oies en février

  •  je suis pour la chasse des oies en février, par Benoist , le 18 janvier 2019 à 11h59

    les effectifs d’oies cendrées sont en augmentation. Cela nous est montré par le nombre d’oiseau gazé en hollande depuis quelques années. la chasse a tir est un moyen de réguler cet espèce afin de stabilisé les effectifs et par conséquent de limité les dégâts sur culture.

  •  Oies février , par Modenese cedric , le 18 janvier 2019 à 11h59

    Favorable pour la chasse des oies

  •  favorable pour prolongation oie, par Dujardin bertrand , le 18 janvier 2019 à 11h59

    Je suis pour la chasse de certaines especes d oies qui sont d ailleurs detruites dans nos pays voisins !
    Chercher l erreur !

  •  quentin pour, par quentin , le 18 janvier 2019 à 11h58

    oui a la chasse non au gazage oui a la chasse de fevrier

  •  Pour la chasse aux oies , par Olivier , le 18 janvier 2019 à 11h58

    Totalement pour la chasse aux oies en février

  •  pour nino H., par nino , le 18 janvier 2019 à 11h57

    oui a la chasse non au gazage des oies en hollande

  •  Protéger la faune et la flore, par Marie-Laure , le 18 janvier 2019 à 11h56

    Nous devrions nous réjouir de voir une espèce croitre alors que tant d’autres déclinent voir disparaissent. Quel monde souhaitons-nous laisser à nos enfants ! Les dégâts écologiques évoqués dans le texte de loi n’ont fait l’objet d’aucune réelle étude et les dégâts agricoles évoqués au Pays Bas sont contestables pour justifier ce texte. Arrêtons de sacrifier le vivant mais trouvons plutôt des moyens pour exister ensemble.

  •  pour, par laetitia , le 18 janvier 2019 à 11h55

    je donne un avis favorable au texte proposé.chassons les oies en fevrier

  •  Faux arguments prétextes , par Robbe , le 18 janvier 2019 à 11h55

    NON, mille fois NON .
    Tous les arguments présentés en faveur de cette prolongation sont faux. Encore une fois une minorité (les chasseurs) veulent dicter leurs privilèges archaïques de massacrer, polluer contre toutes les réalités scientifiques . Il faut préserver la biodiversité. Au-delà des oies qui ne sont pas aussi nombreuses que prétendu, ils vont déranger et tuer d’autres oiseaux .
    A la fin c’est INSUPPORTABLE !
    NON , NON et NON .

  •  non à la chasse des oies , le 18 janvier 2019 à 11h55

    j habite aux bords d un lac, quel plaisir de voir parfois quelques oies migratrices, les abattre est à mon sens un crime contre la nature.STOP A LA CHASSE EN GENERAL

  •  Chassons les oies en février, par christophe , le 18 janvier 2019 à 11h55

    Je ne vois pas en quoi ce que le prélèvement de quelques oiseaux peut mettre en danger l’espèce
    À savoir que c’est une espèce qui se porte très très bien Avis favorable pour la chasse aux oies

  •  CHASSE oui, par gerald dubern , le 18 janvier 2019 à 11h54

    oui a la chasse non au gazage

  •  Stop à la barbarie française, par barlet joselyne , le 18 janvier 2019 à 11h54

    la cruauté envers les animaux au 21 siècle, une honte, stop à la chasse sous toutes forme , éducation et sanction contre les criminels.

  •  loic, par loic , le 18 janvier 2019 à 11h54

    e suis pour la chasse aux oies en février

  •  Totalement contre , par Fallot , le 18 janvier 2019 à 11h54

    Le prétexte de régulation est bidon ! Laissez la vie à ces nobles animaux si majestueux dans nos cieux tristes. Le nombre des oiseaux est en baisse ! Stop aux massacres en tout genre. La nature n’a jamais eu besoin des humains pour se réguler !