EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Contre , par Levas , le 23 janvier 2019 à 12h41

    Je suis contre la prolongation de la chasse des oies ...
    Encore pour assouvir le lobby de certains chasseurs

    on sera heureux quand toutes les espèces auront disparus...

  •  Je donne un avis favorable au texte proposé, par GG2008 , le 23 janvier 2019 à 12h41

    Dans la mesure ou l’espèce n’est pas menacée et reste susceptible, en cas de forte densité de provoquer des dégâts aux cultures, je ne vois aucun frein. Quoiqu’en disent certains, réguler les populations remontant vers l’europe en février doit permettre de limiter au moins en partie les populations d’oies présentes dans les pays scandinaves (+ Pays-Bas) au printemps et en été. Le suivi régulier des populations présentes avant l’hiver suivant permettra le cas échéant d’ajuster les autorisations de prélèvement chaque année (l’objectif n’étant bien évidemment pas d’éradiquer l’espèce).
    Vu les méthodes utilisées dans ces pays pour protéger leurs cultures (et infrastructures), charge ensuite à ces derniers de réguler les populations à longueur d’année plutôt que d’utiliser des méthodes inavouables et coûteuses. Voila où notre Europe s’engouffre régulièrement en cédant en permanence à cette soit disant bien-pensance de l’écologie urbaine.

  •  CONTRE, par daniel , le 23 janvier 2019 à 12h40

    Après avoir lu bon nombre de commentaires pour me faire une idée plus précise car je ne suis pas du tout spécialiste, je suis contre cette période de prolongation.

  •  Non à l’abattage des oies, par Revol , le 23 janvier 2019 à 12h40

    • Il s’agit purement de chasse loisir, les oies n’occasionnant aucun dégât en France,
    • L’oie cendrée figure sur la Liste rouge UICN des espèces menacées en France,
    • Le texte cite des dégâts à l’étranger ; quand bien même, la consommation opérée par les oies est ridiculement faible,
    • Une directive oiseaux de 1979 (CE 79-409) interdit légitimement de chasser les oiseaux migrateurs de retour sur leurs lieux de nidification, dans ce cas la Norvège,
    • Cette chasse utilise souvent des appelants, c’est-à-dire des oies ou espèce proche enfermés dans des cages ou cruellement attachés dans l’eau pour attirer le gibier convoité,
    • Accessoirement, cette pratique vise à rentabiliser le lucratif commerce des huttes de chasse (14’000 environ sont répertoriées en France

  •  Biodiversité , par Raffre , le 23 janvier 2019 à 12h40

    Respectons les cycles de reproduction des oiseaux en interdisant la chasse lors de périodes définies encadrées par la loi.
    stop à la chasse à grue des oiseaux c est une honte d avoir accepté a l assemblée européenne
    Il est Urgent et Indispensable de renforcer la protection des animaux quels qu ils soient par une loi protectrice,qui sanctionne sévèrement les maîtres maltraitants et autres intervenants
    avec mes remerciements anticipés

  •  Chasse de l’oie, par LEVOIR , le 23 janvier 2019 à 12h39

    Je suis pour l’arrêté.

  •  Contre la chasse aux oies sauvages en février, par Jonville , le 23 janvier 2019 à 12h39

    Préservons les oies sauvages et les oiseaux en général, au combien nécessaires à l’équilibre, déjà suffisamment fort mal mené !

  •  Contre, par Bonnans , le 23 janvier 2019 à 12h38

    Bonjour je suis contre toutes sortes de chasse

  •  PROLONGATION DE LA DUREE DE LA CHASSE DES OIES SAUVAGES, par BRIANT , le 23 janvier 2019 à 12h38

    CONTRE CE PROJET.

  •  CONTRE bien évidemment, par Coralie , le 23 janvier 2019 à 12h38

    1000 fois contre arrêtez de ravager la nature et laissez ces animaux vivre leur vie. Occupez vous déjà de vous.

  •  CHASSE DES OIES EN FEVRIER, par THIEBAULT DOMINIQUE , le 23 janvier 2019 à 12h37

    Je suis pour, vu le bon état de conservation de la population

  •  Chasse des oies, par Pecquet Jacques , le 23 janvier 2019 à 12h37

    Je suis pour la chasse des oies en février car les populations sont en constante augmentation et elles font des dégâts énormes dans les pays plus au nord et se font détruire, alors que l’on nous laisse en prélever quelques unes ........

  •  Je donne un avis favorable au texte proposé , par Hainfray claude , le 23 janvier 2019 à 12h37

    Il est nécessaire de procéder à une régulation plutôt qu a une destruction dans les pays nordiques

  •  Prélèvement des oies, par Holowienko bertrand , le 23 janvier 2019 à 12h36

    Oui pour la chasse des oies au mois de février.

  •  Contre la prolongation , par Navarro , le 23 janvier 2019 à 12h36

    Non à la chasse sans gin

  •  Contre, par Catherine Araujo , le 23 janvier 2019 à 12h36

    Contre,je dis NON

  •  Oies sauvages , par Rapin Annick , le 23 janvier 2019 à 12h36

    Je suis CONTRE la chasse des oies sauvages et contre toute chasse en général. Ras le bol de toutes vos tueries.

  •  Non, par Yann , le 23 janvier 2019 à 12h36

    Juste non les arguments ne tiennent pas et ça ne changera rien de les tuer

  •  prolongement tir des oies, par Philippe , le 23 janvier 2019 à 12h36

    Je suis contre le prolongement du tir contre les oies sauvages....Assez avec ces destructions de la faune en général, qu elle soit terrestre ou aquatique....assez de considérer l animal sauvage comme un nuisible...lorsque ça arrange les humains....donc, CONTRE

  •  chasse a l’oie, par DEFARCY Patrice , le 23 janvier 2019 à 12h35

    je suis d’accord pour chasser les oies. Patrice