EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire, par Maximilian , le 23 janvier 2019 à 23h01

    Grand Hôtel Pigalle, 29 Rue Victor-Massé 75009 Paris.

    my web-site : [le meilleur hôtel de luxe à paris->http://gatsby.mixh.jp/fluxbb/viewtopic.php?id=582697]

  •  Favorable au texte ci dessus , par Roseline , le 23 janvier 2019 à 22h59

    Oui à une chasse en février la population le permet et la directive oiseaux peut permettre de chasser une espèce en Bonn conservation donc les Bono écolos renseignez-vous

  •  Je donne un avis favorable au texte proposé, par Kevin , le 23 janvier 2019 à 22h58

    Sur des fait prouvé, je dis oui à la chasse des oies en février !

  •  Plus que favorable à ce texte ci dessus , par Laly , le 23 janvier 2019 à 22h58

    Oui oui et oui à une chasse en février pour les oies

  •  Faux problème, réponse stupide, par Corinne MORGEN , le 23 janvier 2019 à 22h57

    Pourquoi la France se placerait-elle une nouvelle fois dans l’illégalité au regard des directives européennes ? La solidarité commence par respecter le patrimoine collectif : or, les oiseaux migrateurs font partie de ce patrimoine. Nous avons dénoncé pendant des années le massacre des migrateurs (Cigogne blanche par exemple) dans les pays africains : la France s’abaisserait-elle à ces pratiques d’un autre âge ?
    Les oies néerlandaises ont le comportement d’oies domestiques (je l’ai observé) : les Néerlandais n’ont pas besoin des Français pour régler leur problème, si tenté qu’il existe.

  •  Favorable à ce texte , par Paulo , le 23 janvier 2019 à 22h56

    Oui pour une chasse en février aux oies

  •  Pour à 100%, par Hervé , le 23 janvier 2019 à 22h55

    Absolument pour

  •  Favorable au texte ci dessus , par Greg , le 23 janvier 2019 à 22h54

    Oui à la chasse aux oies en février récupérons notre bien

  •  Opposion ferme à cet arrêté , par Jean P. , le 23 janvier 2019 à 22h53

    Je suis fermement opposé à cet arrêté basé sur des mensonges !

  •  Oies cendrées, par Mary , le 23 janvier 2019 à 22h52

    Je suis contre ce projet .

  •  Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019., par DEVELAY Arlette , le 23 janvier 2019 à 22h51

    Projet d’arrêté relatif aux prélèvements des Oies cendrée, rieuse et des moissons en février 2019 :
    J’émets un AVIS DEFAVORABLE à ce projet pour les raisons suivantes :

    Vu la Directive européenne "oiseaux" qui interdit la chasse dès lors que les oiseaux migrateurs reviennent sur leurs sites de reproduction il n’y a pas à discuter sur la prolongation ou non de la chasse jusque fin février puisque nous sommes ici dans le cas de figure d’espèces en retour de migration.

    De plus, pour ce qui concerne l’Oie cendrée, le motif invoqué dans la note de présentation souligne des dégâts agricoles qui lui seraient attribués mais aucun argument n’est avancé, et aucun dommage aux cultures n’a été constaté en France.

    Quant à la chasse des deux autres espèces (Oies rieuse et des moissons) prévue à l’article 3 du projet d’arrêté ministériel, la note de présentation ne fait ressortir aucun élément justifiant cette prolongation jusqu’au 10 février.

    Toutes ces "gesticulations" n’ont qu’un seul but, celui de contenter le lobby de la chasse pourvoyeur de soutiens électoraux !

    Une fois encore, nous voyons bien dans ce projet que la préservation des espèces et de la biodiversité en général sont reléguées au second plan. Fidèle à elle même, la France n’a toujours pas de véritable volonté politique de protection de la faune.

  •   chasse des oies en février, par CAROUGEAT Christian , le 23 janvier 2019 à 22h51

    Absolument contre, halte au carnage, laissons vivre ces oies en paix.

  •  chasse de l’oie en frévrier, par warnier laurent , le 23 janvier 2019 à 22h51

    je suis favorable pour la chasse de l’oie jusqu’au 28 février

  •  Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire, par Tamika Chinnery , le 23 janvier 2019 à 22h49

    I read this paragraph completely concerning the comparison of most recent and preceding technologies,
    it's awesome article.

    my web blog - [เครื่องชาร์จแบตเตอรี่แห้งราคาถูก->http://wx.998jx.com/bbs/home.php?mod=space&uid=60595&do=profile&from=space]

  •  Contre, ça suffit..., par Nicolas , le 23 janvier 2019 à 22h47

    je suis contre cette prolongation. Laissez une chance à la nature. Arrêtez de vouloir .
    tout réguler
    Nous faisons bien. Assez de dégâts comme ça. On a déjà plus d’oiseaux dans nos campagnes...
    Il y a déjà bien assez de facteurs qui les menacent, pas besoin d’en rajouter

  •  je suis opposée , par Fourré Aurélie-Fleur , le 23 janvier 2019 à 22h45

    je trouve cela désolant de mettre encore un message pour éviter que les dates de la chasse aux oies soient rallongées. Déjà nous devrions chasser aucuns oiseaux migrateurs. Ces oiseaux font des exploits extraordinaires à traverser de nombreuses contrés et nous ne trouvons rien de mieux à mettre fin à ces merveilleux voyages qu’ils parcourent, juste pour le plaisirs d’utiliser une arme ou pour satisfaire un égaux.
    Le gouvernement de Monsieur Macron m’a énormément déçu sur ses engagements politiques vis à vis de l’écologie, je ne m’attendais pas à des miracles mais là c’est une politique régressive s’alliant à de nombreux lobbys économiques et faisant plaisir surement à des connaissances ou des gens bien placés. Je ne suis pas contre la chasse mais je pense à l’avenir de nos enfants, et j’espère que nous pourrons un jour être fier de leurs laisser un monde où toute vie sera respectée.
    Et puis quand je lis le texte cela me fait rire, on ne se pose pas vraiment les bonnes questions, pourquoi y-at-il eu changement des habitats et des pratiques de chasse ; mais aussi comme par hasard on prend des données de nos voisins quand cela nous arrange.
    Ne soyons pas trop gourmands de ce que la nature nous offre !

  •  Contre , par Pesty , le 23 janvier 2019 à 22h45

    L´ecosystème se meurt. Cessons de réagir quand les espèces sont en danger.

  •  projet d’arêté de la chasse à l’oie cendrée, par Daniel LEMARTINEL , le 23 janvier 2019 à 22h45

    Je suis contre ce projet pour les raisons suivantes :
    Les valeurs indiquées concernant la population n’ont rien à voir avec la population française, qui n’est que de 40000 environ pour toute la France.
    Ce projet est en contradiction avec la directive oiseaux qui stipule que la chasse ne peut pas avoir lieu après le début de la migration qui commence fin janvier.

  •  CONTRE , par DAVID , le 23 janvier 2019 à 22h45

    Je suis contre ce prélèvement d’oies qui déshonore la France face à la gestion raisonnable du patrimoine naturel de la part du reste de l’Europe

  •  Laissez les vivre !, par Allain , le 23 janvier 2019 à 22h45

    Les animaux sauvages ne sont pas la propriété de l’homme qui peut en disposer. Laissons-les vivre leur vie.