EAU ET BIODIVERSITÉ
 

Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019.

Du 03/01/2019 au 24/01/2019 - 52652 commentaires

Le présent arrêté vise à permettre pour l’oie cendrée, espèce en très bon état de conservation et causant des dommages aux cultures ou aux écosystèmes, d’être chassée par dérogation jusqu’au 28 février. Les deux autres oies (rieuse et des moissons) peuvent être chassées jusqu’au 10 février.

Mise à jour du 31 janvier 2019 : vous pouvez consulter ci-dessous la synthèse des observations ainsi que, dans un document séparé, les motifs de la décision.

La question de la date de fermeture de la chasse des oies fait l’objet d’études et de débats depuis plusieurs années.

La population européenne des oies cendrée est en forte expansion, plus qu’aucune autre espèce d’oiseau chassable, en raison notamment des modifications d’habitats et des pratiques de chasse.

L’effectif global de cette population a augmenté d’environ 30 000 individus au milieu des années 1960, est passé à un effectif de 120 000-130 000 au milieu des années 1980, pour atteindre environ 1 200 000 en 2017.

Du fait de cette expansion, les dégâts agricoles sont de plus en plus importants, ce qui conduit notamment les Pays-Bas à détruire une partie importante de la population.
La directive 2009/147CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages, énonce en son article 2 que « les Etats membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences écologiques, scientifiques et culturelles, compte tenu des exigences économiques et récréationnelles ».
Ces dernières exigences signifient que la régulation peut viser à la protection d’intérêts économiques (comme la prévention de dégâts).

Cet arrêté comporte des mesures d’atténuation de nature à prévenir notamment le risque de dérangement sur les autres espèces (prélèvements pratiqués à poste fixe, usage d’autres appelants interdits, chiens tenus en laisse).


Télécharger :

Commentaires
  •  Favorable à ce texte de lois , par Morgan , le 23 janvier 2019 à 23h08

    Que de belles merde qui sort de la bouche des anti chasse sur cette consultation publique

  •  Chasse aux oies , par Agathe , le 23 janvier 2019 à 23h08

    Je suis absolument pour la chasse des oies en février pour une régulation et prélèvement contrôlée

  •  Avis favorable au texte proposé pour la chasse des oies en février , par Jean Marc , le 23 janvier 2019 à 23h08

    La régulation des espèces doit se faire dans les deux sens protection et destruction. La chasse actuelle permet de répondre de manière raisonnée à ces déséquilibres causés par l’homme.

  •  Contre cet arrêté de prolongation , par Dominique Lavalette , le 23 janvier 2019 à 23h07

    Je fais confiance à Monsieur Waechter qui connaît bien le sujet et je me range à ses arguments. Donc laissons ces populations d’oies autochtones se réguler elles-mêmes.

  •  Contre, par AUBLANT , le 23 janvier 2019 à 23h07

    Je suis contre la prolongation de la chasse car la directive oiseaux interdit la chasse en période de migration, ce qui serait le cas, la migration des oies cendrées débutant dès la troisième décade de janvier, soit à partir du 20 Janvier. De plus, la population n’est pas de 1 200 000 mais de 960 000 ; cette population est donc surestimée. Concernant les dégâts qu’elles provoqueraient, ils sont dus principalement aux populations d’oie cendrée sédentaires (60 % de la population) et non pas aux populations migratrices qui causent peu de dégâts qui sont en tout cas hyperlocalisés, notamment en scandinavie où les activités humaines et cultures intensives entourent les zones humides fréquentées par l’espèce. La chasse des oies ne permettra pas non plus de réduire les dégâts causés par les oies aux Pays-Bas car ce ne sont pas les mêmes oiseaux ! (aux Pays-Bas, les oies sont sédentaires). De plus, étant donné que le projet d’arrêté permet la chasse des oies à partir des installations fixes de chasse de nuit, rien ne garantit que seules les oies seront chassées. En effet, comment l’ensemble des chasseurs pourraient être contrôlés par les faibles effectifs des agents de l’ONCFS ? De toute façon, les autres oiseaux risquent d’être perturbés par les tirs. Merci donc de respecter la directive oiseaux et laisser les oies migrer en paix !

  •  Entièrement pour ce texte de lois , par Gui gui , le 23 janvier 2019 à 23h07

    Oui à cette chasse en février

  •  Projet d’arrêté relatif aux prélèvements d’oies en février 2019, par CAILLAUX , le 23 janvier 2019 à 23h06

    CONTRE ce projet : "Quand on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage" ! En France l’argument de la "prévention des dégats" par les oies cendrées n’est pas justifié. Il n’est qu’un pretexte de plus pour favoriser encore une fédération , dans le mépris le plus total de la protection des espèces en migration prénuptiale. Et une fois la dérogation accordée, il y a fort à craindre que d’autres espèces d’oies soient aussi la cible de cette folie destructrice qui ne s’apaise qu’avec le sang versé. Il n’y a qu’à se référer aux espèces protégées ,victimes depuis cette saison de tirs incontrôlés.

  •  Oui à ce texte de loi , par Charly , le 23 janvier 2019 à 23h06

    Stop aux mensonges dés bobo écolos anti chasse

  •  Entièrement CONTRE, par Lëa , le 23 janvier 2019 à 23h06

    Contre ! Chasser des oies en pleine migration doit être interdit ! Tout cela est fondé sur du mensonge !! Laissons ces animaux tranquille !

  •  Contre l’arrêté chasse aux oies , par Perret , le 23 janvier 2019 à 23h05

    Je suis contre la chasse aux oies. Ce ne sont pas les populations d’oies françaises qui font des dégâts aux cultures aux Pays-Bas.
    La chasse aux oies en février est un non sens biologique et est contraire à la Directive Oiseaux qui condamne la chasse pendant la migration pré nuptiale. C’est un cadeau a une minorité de la population que sont les chasseurs pour qu’ils puissent chasser tout le mois de février.
    C’est pourquoi je m’oppose vivement à cet arrêté.

  •  Favorable à ce texte de lois , par Édouard , le 23 janvier 2019 à 23h05

    Je suis pour !!!!

  •  Favorable à ce texte ci dessus , par Jpf , le 23 janvier 2019 à 23h04

    Oui oui et oui

  •  Projet d’arrêté sur la chasse de l’oie cendrée, par Jean-Marie , le 23 janvier 2019 à 23h04

    Je suis contre cet arrêté. Respectons les directives européennes

  •  Opposition totale à cet arrêté , par Blasco , le 23 janvier 2019 à 23h03

    Je suis contre cet arrêté qui n’a aucune vocation écologique. À l’époque dans laquelle nous vivons, de telles décisions de la part de nos gouvernants, sont purement scandaleuses

  •  Chasse des oies en février , par Bonaventure , le 23 janvier 2019 à 23h02

    Je suis absolument pour la chasse des oies en février pour une régulation et prélèvement contrôlée plutôt qu un gazage par centaines

  •  POUR ce texte de lois ci dessus , par Jerome , le 23 janvier 2019 à 23h02

    Oui à une prolongation ils faut que les anti chasse arrête de vouloir nous commander

  •  Avis défavorable , par Alexandra , le 23 janvier 2019 à 23h02

    Contre la pronlongation jusqu.au 28/02

  •  Je suis opposée à cette prolongation, par Lucille Michaut , le 23 janvier 2019 à 23h02

    Il est inacceptable que des oiseaux soient chassés en période de migration prénuptiale. C’est contraire aux principes détaillés dans la Directive oiseaux. De plus, cela dérangerait les autres oiseaux d’eau en fin d’hiver, période de fragilité, sans parler des risques de confusions entre les différentes espèces d’oies.

  •  contre !!!!, par salaun , le 23 janvier 2019 à 23h01

    Arrêtons de tuer tout ce qui bouge !

  •  Oui au texte ci dessus , par Pierre , le 23 janvier 2019 à 23h01

    Oui à la chasse aux oies en février non au gazage oui à la chasse